CULTURE-MEDIA

Le média de la Culture en Belgique et dans le Nord de la France

« AU BOUT DE MES RÊVES » (« LILLE 3000 »), AU « TRIPOSTAL », À LILLE, JUSQU’AU 14 JANVIER

img_1014josiane-faure

Accueil » Home-CULTURE-MEDIA » « AU BOUT DE MES RÊVES » (« LILLE 3000 »), AU « TRIPOSTAL », À LILLE, JUSQU’AU 14 JANVIER

« AU BOUT DE MES RÊVES » (« LILLE 3000 »), AU « TRIPOSTAL », À LILLE, JUSQU’AU 14 JANVIER

© « Tripostal »

La « Vanhaerents Art Collection » est une collection privée belge d’art contemporain, entamée dans les années ’70, par Walter Vanhaerents et poursuivie par ses enfantsEls et Joost.

De gauche à droite, Joost, Bernise, Els et Walter Vanhaerents. © Vanhaerents Artcollection... Collection Vanhaerents : l’art contemporain, une affaire de famille

De g. à d., Joost, Bernise, Els et Walter Vanhaerents © « Vanhaerents Artcollection »

Une intéressante partie de cette collectionqui compte, aujourd’hui, parmi les plus prestigieuses au monde, peut encore être découverte, sur trois étagesau « Tripostal » – qui nous propose un parcours très visuel, couleurs, lumières et perspectives rythmant les grands espaces de ce lieu dédié à l’art contemporain – jusqu’au dimanche 14 janvier, de 13h à 19h.

Vue d'exposition, Yinka Shonibare, Leisure Lady (with ocelots), 2001, Vanhaerents Art Collection / Photo © Josiane Fauré

© « Vanhaerents Art Collection »

Comme pour ses précédentes expositionsce collectionneur belge s’est inspiré d’un célèbre tube des années ’90« J’irai au bout de mes Rêves », de Jean-Jacques Goldman, qui correspond bien à sa vision.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est mark-handforth-stardust-2005.jpg

« Stardust » © Mark Handforth/2005 © « Vanhaerents Art Collection »

La sélection pour l’exposition « Au bout de mes Rêves »au « Tripostal » a été réalisée de façon collégiale entre des représentants de  « Lille3000 » et la famille Vanhaerents, le but étant de choisir des œuvres de grandes dimensionsadaptées au « Tripostal », réputé pour ses vastes espaces.

 « Diver » © Bruce Nauman/1988 © « Vanhaerents Art Collection »

Une belle réussite, d’autant plus que l’un des points originaux de la collection Vanhaerents est sa monumentalitéce qui est à souligner
pour une collection particulière, celle présente au « Triposal » reflète profondément la diversité et la vitalité des pratiques artistiques actuelles, aussi bien en dessinsen installationsen peintures, en photographies, qu’en sculptures ou en vidéos.

Tomas Saraceno installation at the Museum of Modern Art.

© Tomás Saraceno © « Vanhaerents Art Collection » © Photo : « Getty Images »

Dès l’entrée, nous sommes saisis par la monumentalité d’une installation de Tomás Saraceno, constituée de toiles fusionnées tissées par trois araignées en quelques semainescet artiste argentin étant un exemple de la fidélité que la famille Vanhaerents accorde aux artistes, elle qui a collecté un grand nombre de ses oeuvres depuis une vingtaine d’années.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 04_pilgrims-1024x768.jpg

« Pilgrims » © Yoshitomo Nara /2000 © « Vanhaerents Art Collection »

Au sujet d’ « Au Bout de mes Rêves », une collection qui reflète profondément la diversité et la vitalité des pratiques artistiques actuelles, représentée, ici, par des artistes établis et émergentsCaroline David, la commissaire, écrit : « Il faut citer les œuvres emblématiques d’artistes japonais comme Mariko MoriMurakami, Yoshitomo Naramais aussi plus récemment, une magnifique scène engagée, puissante et émouvante d’artistes afro-américains, tels Dominic ChambersTitus Kaphar et Kehinde Wiley.

Otis Kwame Kye Quaicoe - Portrait de Kortnee Solomon, 2021 © Vanhaerents Art Collection

« Portrait de Kortnee Solomon » © Otis Kwame Kye Quaicoe/2021 © « Vanhaerents Art Collection »

Nous découvrons, aussi, Le travail de Boafo Amoako et Otis Kwame Kye Quaicoedeux piliers d’une nouvelle génération d’artistes africains, qui aiment s’emparer des codes de la peinture traditionnelle, afin de mettre la lutte antiraciste au coeur de leur Art. Ainsi, l’artiste ghanéenne Otis Kwame Kye Quaicoe (°1988) a réalisé une vidéo et une huile sur toile mettant en évidence que de nombreux cow-boys américains étaient de race noirela gent féminine, ici, en 2021, avec Kortnee Solomon, étant également présentece qui n’apparaît aucunement dans les western d’ Hollywood.

« Blue Crescent » © Fredrik Tjaerandsen/2023 © « Vanhaerents Art Collection »

Walter Vanhaerents aime à créer du lien entre les œuvres qu’il acquiert au fil des ans. Il les relie à sa façondynamique, poétique, empreinte parfois d’une beauté sombre, sillonnant les ateliers, les expositions, les foires et les galeries.

Rien n’est convenu dans cette collection. Elle reflète notre réalité contemporaine complexeChaosconstructiondécomposition,
régénérationpassé se mêlant au futur … L’ordre trop évident, trop établi, se fracture.

« Pilgrims » © Yoshitomo Nara /2000 © « Vanhaerents Art Collection »

Walter Vanhaerents est un collectionneur atypique. Pas parce qu’il est le seul Belge repris dans la liste des 200 plus influents collectionneurs mondiaux dressée par « Art News », mais bien parce qu’il ouvre au publicà Bruxellesles pièces de sa collection, rassemblée depuis le début des années 1970, ce qui est, également, le cas, à l’occasion de la présente exposition, au « Tripostal ».

© « Vanhaerents Art Collection » © Photo : Aurore Peignois/ »RTBF »

« Je vais aller jusqu’au bout de mes rêves » est une déclaration très puissanteIl s’agit de persévérancede ne jamais abandonner, 
même lorsque les temps sont durs, que la situation est désespérée et que le temps qui nous reste nous est compté.

Il s’agit d’une excellente métaphore de la collection et de la volonté et du dynamisme qui y sont associés. En même temps, elle s’applique 
parfaitement aux œuvres de la collection (œuvres visuellement attrayantes, pièces imposantes, œuvres révolutionnaires, œuvres qui
montrent surtout quelque chose de différent de la réalité quotidienne, mais qui offrent un aperçu ou font des déclarations sur cette réalité).

© Ugo Rondidone © « Vanhaerents Art Collection » ©  Photo : Aurore Peignois/« RTBF »

  • Artistes présentés :

Derrick Adams, « Aes+F », David Altmejd, Boafo Amoako, Chiho Aoshima, Ali Banisadr, Matthew Barney, Dominic Chambers, Matthew Day Jackson, Kendell Geers, Mark Handforth, Jeppe Hein, David Hockney, Marguerite Humeau, Jitish Kallat, Titus Kaphar, Friedrich Kunath, Otis Kwame Kye Quaicoe, Joy Labinjo, Mariko Mori, Takashi Murakami, « Mr », Ivan Navarro, Bruce Nauman, Laure Prouvost, Ugo Rondinone, Daniel Richter, Tom Sachs, Tomas Saraceno, Markus Schinwald, Yinka Schonibare, Vaughn Spann, Shetty Sudarshan, Emmanuel Taku, Bill Viola & Kehinde Wiley.

Vue d’exposition de Yositomo Nara, Quiet, Quiet, 1999 et Mariko Mori, Kumano, 1998 au Tripostal, Lille, 2023. Photographie de Joost Vanhaerents. Avec l’aimable autorisation de Vanhaerents Art Collection Brussels.

« Quiet » © Yositomo Nara/1999 et Mariko Mori, « Kumano » © Mariko Mori/1998 © « Vanhaerents Art Collection » © Photo : Joost Vanhaerents

  • Propos de Walter Vanhaerents :

« J’ai commencé avec une trentaine d’œuvres d’artistes locaux·ales, basé·e·s, comme moi en Flandres, en Belgique. Je suis constructeur de métier, et je voyageais alors beaucoup avec un groupe d’architectes. C’est ainsi que j’ai pu découvrir les nouveaux musées qui voyaient le jour à l’époque, essentiellement en Allemagne : le ‘Museum Abteiberg’, à Mönchengladbach, le ‘Museum Ludwig’, à Cologne, le ‘Museum Küppersmühle’, à Duisbourg, la ‘Kunsthalle’, à Düsseldorf ou le ‘Kunstmuseum’, à Stuttgart. Les œuvres que j’y découvrais étaient tout à fait différentes de celles que j’avais déjà collectionnées. Gerhard Richter et Joseph Beuys m’ont fasciné. À partir de là, j’ai très rapidement commencé à m’intéresser à l’art contemporain international. »

« Chiens de votre Enfance » © Yoshitomo Nara/1999 © « Vanhaerents Art Collection »

«  J’ai toujours défendu l’opinion qu’Andy Warhol est l’artiste le plus important du 20e siècle. Parmi les artistes que je collectionne, je pense à Jenny Holzer, Barbara Kruger, Matt MullicanRichard Prince et Cindy Sherman, que j’appelle les ‘post-warholiens’. Pour moi, le propos d’une collection est d’acheter en profondeur. Un autre principe cardinal est de ne pas regarder en arrièreJe regarde vers l’avenir. C’est pourquoi, au cours des quatre dernières années, nous avons acquis un grand nombre d’œuvres produites par des artistes lié·e·s au mouvement ‘Black Lives Matter’. Je pense à Alvaro BarringtonAmoako Boafo, Titus KapharOtis Kwame Kye Quaicoe et Emmanuel Taku, ainsi que, parmi les plus jeunes, à Alexandre Diop ou Kennedy Yanko. »

Vue d’exposition de Takashi Murakami, Kitagawa-kunn, 2003 et Mr., Yi Subuppy Ap, 2004 au Tripostal, Lille, 2023. Photographie de Joost Vanhaerents. Avec l’aimable autorisation de Vanhaerents Art Collection Brussels.

« Kitagawa-kunn » © Takashi Murakami/2003 et Mr., Yi Subuppy Ap © « Mr. »/2004 © « Vanhaerents Art Collection » © Photo : Joost Vanhaerents

« Pour moi, l’Art a toujours été associé au monde du rêve. Les artistes vivent dans un monde différent, un monde libre, ils vont au bout de leurs rêves, pensent en dehors des sentiers battus, selon des schémas de pensée non standard. En raison de cette approche non-conformiste et de cette démarche instinctive, ils font parfois des percées inattendues dans des domaines scientifiques complexes. Il existe de nombreux exemples de scientifiques importants qui se sont entourés d’artistes. » .”

© « Vanhaerents Art Collection »

« L’exposition, qui comprend aussi des œuvres «arc en ciel» renforce les symboles d’espoirde paix et de réconfort. Un point de lumière dans les périodes sombres. On dit que c’est un signe de nouveau départ.”

A Bruxelles, dépôt ouvert aux visiteurs © « Vanhaerents Art Collection »

« Aller au bout de ses rêves, c’est même prendre un risque, celui qu’il ne se réalise pas. Aller au bout de ses rêves,
ça fait peur. Mais c’est aussi s’assurer de ne pas avoir de regrets. »

Au bout de mes rêves

© « Tripostal »

Lieu dédié à l’Art contemporain © « Tripostal »

Ouverture : jusqu’au dimanche 14 janvier, du mercredi au dimanche, de 11h à 19h. Prix d’entrée 9€ (7€, de 18 à 26 ans, dès 60 ans et membres de familles nombreuses / 0€, pour les moins de 18 ans et les jeudis, de 16h à 19h, pour les étudiants). Visites guidées : les samedis et dimanches, à 11h30 & 16h. Situation : à 200m de la sortie de la gare ferroviaire « Lille Flandres » (où arrivent les trains en provenance directe de LiègeNamurCharleroiMons et Tournai), l’autre gare ferroviaire« Lille Europe » (où arrivent les « Eurostar » en provenance de Bruxelles-Midi) se trouvant à 600 m, Accès à d’autres expositions : tarifs réduits sur présentation de votre billet d’entrée (au « Lam »à Villeneuve d’Ascq ; au « Musée des Beaux-Arts »à Tournai ; au « MACS-Grand Hornu »à Hornu ; au  « Musée de la Lys et du Lin », à Kortrijk). Contacts 00.33.3/20.14.47.60 & 00.33.6/03.73.46.65 ou   relations.publiques@lille3000.com. Site web : https://auboutdemesreves-lille3000.com/.

Yves Calbert.

Facebook
Twitter
LinkedIn

About Author