CULTURE-MEDIA.BE

Média de la Culture en Belgique et dans le Nord de la France

« HIMALAYA MÉCONNU – ENTRE BOUTHAN ET MYANMAR », À « EXPLORATION DU MONDE », JUSQU’AU 17 AVRIL

wodey_10_paysage_temple

Accueil » Home-CULTURE-MEDIA » « HIMALAYA MÉCONNU – ENTRE BOUTHAN ET MYANMAR », À « EXPLORATION DU MONDE », JUSQU’AU 17 AVRIL

« HIMALAYA MÉCONNU – ENTRE BOUTHAN ET MYANMAR », À « EXPLORATION DU MONDE », JUSQU’AU 17 AVRIL

© « Explo »

Si Tokyo, sujet de la précédente ciné-conférence présentée par « Exploration du Monde » (« Explo ») est une destination réputéele Bouthan et le  Myanmar sont davantage méconnus, d’autant plus que l’Arunachal Pradesh (que l’on traduit par : « province des montagnes éclairées par l’aube »), fut longtemps fermé aux étrangers …

© Alain Wodey

© Alain Wodey

Alain Wodey nous fera découvrir cet Etat du nord-est de l’Indedont une partie est revendiquée par un puissant voisin, la République populaire de Chine.

© Alain Wodey

© Alain Wodey

Dans cette partie méconnue de la chaîne de l’Himalaya, nous approcherons et partagerons la vie de plusieurs populations tribales d’origine tibéto-birmane  ou  tibéto-mongole, fortes de leurs riches traditions.

© Alain Wodey

Un documentaire rare, étonnant, à caractère ethnologique, nous proposant des rencontres surprenantes …

© Alain Wodey

Ayant essayé à plusieurs reprises, en vain, d’entrer dans ce petit Etat indien, en 1972, Alain Wodey pu commencer la réalisation de ce film dès 2002, effectuant  plusieurs séjours, en s’enfonçant, à chaque fois, un peu plus au cœur de l’Arunachal Pradesh.

Himalaya méconnu entre Bhoutan et Myanmar.

© Alain Wodey

© Alain Wodey

Confortablement installés pour partager cette « ciné-conférence », découvrons une terre encore mystérieuse, très peu visitée, avec ses superbes paysages et ses nombreuses populations tribales, animistesbouddhistes, chrétiennes & hindoues qui peuplent ce territoire.

Au contact des autochtones © Alain Wodey

N’ayant pas pu découvrir l’Arunachal Pradesh, en 1972, avec trois équipiers, il partit – dans cette même Région du nord-est de l’Inde – à la découverte des États indiens peu connus de l’Assam et du Meghalaya.

Toujours en Inde, d’autres expéditions furent entreprises au Cachemire et au Ladakhétant l’un des rares étrangers à avoir pu réaliser des reportages sur les minorités montagnardes garojaintia, khasi, mikir & zemi-naga. Séjournant d’îles en îles, il se rendit à plusieurs reprises en Indonésie. Vinrent, plus près de nous, les Vosges et ses montagnes, qu’il apprécie particulièrement, ainsi que l’Irlande, une île de poètes et de poésie.

Lisons ce que ce réalisateur-conférencier français nous confie sur son site web http://www.wodey.com/ :

« Chaque voyage me permet de vivre des moments forts et enrichissants. C’est la meilleure école de la vie. Si il m’arrive parfois de forcer le destin, l’exploit physique ou médiatique ne m’intéresse pas, au contraire de la rencontre avec les autres que ce soit dans mes Vosges ou au fin fond de la Papouasie. Peut être, aussi, pour mieux me connaître ou pour continuer à apprendre, je cherche à partager des tranches de vie hors des sentiers battus, à approcher d’autres cultures et modes de pensée. »

© Alain Wodey

« Partagertémoigner, tel est depuis toujours mon désir le plus profond. Cette passion est un puissant moteur que rien n’a jamais pu altérer. Elle reste forte et permanente et je reconnais que de pouvoir en vivre, même modestement, est une chance et un véritable luxe par les temps qui courent. »

© Alain Wodey

« Sans tricherie ou séquences ‘fabriquées’, le tournage d’un documentaire, tel que je le conçois, ne peut se faire sans la complicité, la confiance, le respect mutuel des différents intervenants. Pour cela, surtout, il faut prendre le temps de séjourner sur le terrain. Se faire accepter. Aussi, je n’hésite pas à réaliser de longs séjours et revenir année après année dans des lieux déjà visités, à garder le contact, pour que des portes s’ouvrent plus grandes sur l’intimité des populations qui me reçoivent. La discrétion s’impose, et si je suis parfois seul en tournage pour une meilleure intégration, mes deux ou trois coéquipiers, qui m’accompagnent souvent, sont animés du même état d’esprit. »

« L’Aventure, c’est avant tout la rencontre avec les autres et elle commence à notre porte … »

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est explo_logo.jpg

© « Explo »

Par ordre alphabétique des Villesdates des cinés-conférences d’ « Exploration du Monde » intitulées « Himalaya méconnu – entre Bouthan et Myanmar » :

  • en mars :

à Auderghem (« Centre culturel »)-Lu. 11/20h30 ; Auvelais (« Centre culturel »)-Je. 28/20h ; Berchem-Sainte-Agathe (« Salle des Fêtes »)-Je. 21/14h ; Gembloux (« Atrium 57 »)-Me. 20/17h ; Morialmé-Florennes (« Maison de Village »)-Ma. 12/20h ; Nivelles (« Wauxhall»)-Ve. 29/18h30 ; Saint-Ghislain (« Foyer culturel »)-Lu. 25/19h ; Tournai (« Maison de la Culture »)-Je. 14/17h ; Uccle (« Centre culturel »)-Je. 08/20h15 & Di. 17/14h30 ;  Verviers  (« Centre culturel »)-Lu. 18/14h ; Waterloo (« Salle communale Jules Bastin »)-Me. 13/14h30 & 20h ; Wavre (« La Sucrerie »)-Ma. 26/17h & 20h) ; & Woluwe-Saint-Lambert (« Centre culturel »)-Di. 17/10h.

  • en avril :

à Ath (« Cinéma l’Ecran »)-Lu. 08/20h ; Droixhe-Liège (« Le Parc »)-Sa. 13/14h & 17h ; Eupen (« Centre culturel »)-Ve. 05/20h ; Genval (« Centre culturel »)-Lu. 15/15h & 20h ; Namur (« Caméo »)-Me. 17/14h, 17h & 20h ; Ottignies (« Centre culturel »)-Me. 10/20h ; & Woluwe-Saint-Pierre  (« Centre culturel »)-Ma. 02-20h.

Mook

© « Explo »

Mook N° 1 © « Explo »

Soulignons que, pour fêter dignement ses 75 ans, « Exploration du Monde » lance l’édition d’ « Explo mook »une revue à mi-chemin entre le livre et le magazine. L’occasion de découvrir des récits inédits de voyages et de partir, chaque trimestre, à la découverte de notre planètepour mieux en comprendre sa complexité et en saisir sa beautéPrix d’un exemplaire 25€. Prix de l’abonnement annuel (4 magazines) : 80€.

Yves Calbert.

Membre de l’Union de la Critique de Cinéma 

About Author