CULTURE-MEDIA

Le média de la Culture en Belgique et dans le Nord de la France

PALMARÈS DU 7È « THE EXTRAORDINARY FILM FESTIVAL », À NAMUR

PALMARÈS DU 7È « THE EXTRAORDINARY FILM FESTIVAL », À NAMUR

Accueil » Home-CULTURE-MEDIA » PALMARÈS DU 7È « THE EXTRAORDINARY FILM FESTIVAL », À NAMUR

PALMARÈS DU 7È « THE EXTRAORDINARY FILM FESTIVAL », À NAMUR

 

© « EOP »

Lucie Hiel, la présentatrice, et Luc Boland, le directeur artistique © M.C. Paquot/« EOP »

Le dimanche 12 novembrele « Delta », à Namur, accueillait le « Gala de Clôture » du  « TEFF » (« The Extraordinary Film Festival ») – organisé par l’asbl « EOP » (« Extra & Ordinary People! ») – se terminant avec un bilan des plus positifsLuc Bolandson créateur et directeur artistique se réjouissant d’avoir pu compter près de 8.000 entrées, pour les cinq jours de son Festival, comparé aux  6.300 entrées, en 2021 (année où le « Covid Safe Ticket » était obligatoire) et 7.300, en 2019le « TEFF » étant organisé tous les deux ans.

Karine Laleux, ministre fédérale de l’Intégration sociale © M.C. Paquot/« EOP »

Solayman Laqdim, délégué général aux Droits de l’Enfant © M.C. Paquot/« EOP »

Charlotte Bazelaire, échevine de la Jeunesse, des Loisirs et des Sports© M.C. Paquot/« EOP »

Pour commencer cette soiréebrillamment présentée par Lucie Hiel, nous avions noté, entre autres, les interventions de Karine Lalieux ministre fédérale de l’Intégration sociale, chargée des Personnes porteuses d’un handicap, et de Solayman Laqdimdélégué général aux Droits de l’Enfant, qui tinrent à souligner l’importance de l’existence d’un tel Festival, alors que nous notions la présence dans la salle  d’Eliane Tillieux, présidente de la ChambreGeneviève Lazarondéputée provinciale à la Culture, et de Charlotte Bazelaireéchevine de la Jeunessedes Loisirs et des Sportscette dernière ayant remis le Prix du Jury pour les Court-Métrages, au nom de la Ville de Namur.

Les Trophées du 7è « The Extraordinary Film Festival » © « Holls » (Julian Hill)

Treize prix ont été octroyésdont six par le Jury officiel franco-belge, qui, présidé par Philippe Croizon (chroniqueur & conférencier  françaisprivé de ses 4 membres), était composé d’Anne Coesens (actrice), Eric Derwael (commissaire général du « Tournai Ramdam Festival »), Geoffrey Enthoven (producteur & réalisateur), Véronique Jadin (réalisatrice) &  Josef Schovanec (chroniqueur, conférencier, écrivain, philosophe autiste, français d’origine tchèque, fait docteur honoris causa, en 2018, à l’ « UNamur ») :

Lucie Hiel, Luc Boland, le Jury : Philippe Croizon (président), Anne Coesens, Eric DerwaelGeoffrey EnthovenVéronique Jadin &  Josef Schovanec © M.C. Paquot/« EOP »/08-11-2023

May be an image of 1 person, television and text

Présence virtuelle de Philippe Croizon, lors du Gala de Clôture © M.C. Paquot/« EOP »/12-11-2023

** Grand Prix du Jury pour les Longs Métrages (ex-æquo) :

*** « The blind Man who did not want to see Titanic » (« L’Aveugle qui ne voulait pas voir Titanic »/Teemu Nikki/Finlande/2021/82’/film projeté à Namuren première belge, ayant obtenu, en 2021, le « Prix du Public », à la 78è « Mostra de Venise »).

L'aveugle qui ne voulait pas voir Titanic impressionne à la première de SXSW

Petri Poikolainen, dans « L’Aveugle qui ne voulait pas voir Titanic » © Teemu Nikki

May be an image of 1 person and television

Présence virtuelle de Teemu Nikki, le réalisateur finlandais © M.C. Paquot/« EOP »

Synopsis : « Jaakko est devenu aveugle et se déplace en fauteuil roulant à cause d’une sclérose en plaque. Les moments les plus brillants de sa journée sont ceux au téléphone avec Sirpa, la femme qu’il aime, même s’ils ne l’ont jamais rencontrée en personne. Cinéphile, il entend parler d’un film qu’il n’a jamais vu, ‘Titanic’, du réalisateur canadien, qu’il apprécie, James Cameron … »

*** « All that remains to be seen » (Julie Bezerra Madsen/Danemark/documentaire/2022/71′)

« All that remains to be seen » © Julie Bezerra Madsen

Peut être une image de 2 personnes

En l’absence de la réalisatrice, la productrice, Katrine A. Sahlstrøm © M.C. Paquot/« EOP »

Synopsis « Silas, six ans, a hérité de la maladie oculaire de sa mère, Christina, qui l’a rendue presque aveugle. Elle prépare tout en douceur son fils aux réalités de la cécité … »

** Grand Prix du Jury pour les Courts Métrages :

*** « Auxiliaire » (Lucas Bacle/France/fiction/2022/24′)

« Auxiliaire » © Lucas Bacle

Synopsis : « Marc est auxiliaire de vie de Quentin, son ami handicapé moteur, depuis des années. Il doit lui avouer qu’à la suite d’une proposition de travail, il ne reviendra pas le lendemain … »

** Prix CAP 48 : 

*** La Danse des Béquilles » (Yoro Niang/Sénégal/fiction/2021/22′/film lauréat, en 2022, du « Grand Prix du meilleur Court- Métrage »au 19è « Afrika Film Festival »à Köln)

Peut être une image de 4 personnes et texte qui dit ’La danse des béquilles PRIX CAP48’

« La Danse des Béquilles » © Yoro Niang

Yoro Niang, réalisateur sénégalais, porteur d’un handicap © M.C. Paquot/« EOP »

Synopsis « Penda a un rêve : ne plus être mendiante et intégrer une troupe de danse. Munie de ses deux béquilles, elle est bien décidée à le réaliser … »

** Prix Lumière – Jojo Bulterys :  

*** « Sorda » (« Sourde »/Eva Libertad García López & Nuria Muñoz-Ortin/Espagne/fiction/18′)

Un fotograma del cortometraje 'Sorda'.

« Sorda » © Eva Libertad García López & Nuria Muñoz-Ortin

May be an image of 1 person, television and text that says 'A FESTIVALS En mon nom et au nom de "autre réalisatrice, Eva Libertad,'

Présence virtuelle de la réalisatrice espagnole Nuria Muñoz-Ortin © M.C. Paquot/« EOP »

Synopsis : « Angela est sourde et Dario est entendant. Ils veulent un enfant, mais devenir parent c’est aussi faire confiance à son instinct … »

** Prix « RTBF » pour les Longs Métrages :

*** « Autisme  : le petit Chasseur de Fantômes » (Laurent Kouchner Mickey Mahut/France/documentaire/2022/ 58′) 

« Autisme : le petit Chasseur de Fantômes » © Laurent Kouchner & Mickey Mahut

Mickey Mahut, acteur – avec son fils, Tom, autiste – & co-réalisateur © M.C. Paquot/« EOP »

Synopsis : « Présentant des troubles du spectre autistique, Tom, 11 ans, n’a qu’une chose en tête : devenir chasseur de fantômes sur ‘YouTube’ … »

** Prix « RTBF » pour les Courts Métrages :

*** « Son Visage » (Caroline Éric du Potet/France/fiction/2021/23’/avec Alice Isaaz & Jérémie Renier, film lauréat, en 2022, en Allemagne, du « Prix du meilleur Court-Métrage de Comédie », au « Berlin Short International Film », &, au Royaume-Uni, du « Prix du meilleur Montage », au « Big Syn International Film Festival »Jérémie Renier étant, le lauréat, entre autres, en Belgiquede deux « Magritte du meilleur acteur  dans un second Rôle », en 2012, pour « Potiche » (François Ozon) & en 2015, pour « Saint Laurent » (Bertrand Bonello)

« Son Visage » © Caroline Éric du Potet

Synopsis « Simon (Jérémie Renier) et Claire (Alice Isaaz) attendent un enfant. Tous deux sont aveugles et sont remplis de doutes, comme tout futur parent … »

** Prix Richelieu (Jeune public) : 

*** « La Soeur de Margot » (Christine Doyon/Canada/fiction/2021/17′)

La soeur de Margot photo 1

« La Soeur de Margot » © Christine Doyon

Synopsis : « Margot est une préadolescente qui peine à se faire accepter à l’école. De peur d’être rejetée, elle nie la présence de sa petite sœur ayant une déficience intellectuelle. Une situation impromptue la forcera à adopter une nouvelle perspective sur sa vie … »

** Prix du Public pour les Longs Métrages :

*** « En mis Zapatos » (Pedro Morato/Belgique/documentaire/2021/61′)

« En mis Zapatos » © Pedro Morato

Synopsis « Paco Mora, ancien célèbre danseur de flamenco, décide d’aider sa mère, atteinte d’Alzheimer, à réaliser son rêve : devenir, elle aussi, danseuse de flamenco … »

** Prix du Public pour les Courts Métrages :

*** « The Dress » (Tadeusz Lysiak/Pologne/fiction/2020/film lauréat, en 2020, du « Prix du meilleur Court Métrage narratif »à l’ « Atlanta Film Festival »)

La robe de Tadeusz Lysiak |  Court métrage présélectionné aux Oscars

« The Dress » © Tadeusz Lysiak

Peut être une image de 2 personnes, enfant et texte

Anna Dzieduszycka, l’actrice principale, & Tadeusz Lysiak, le réalisateur © M.C. Paquot/« EOP »

Synopsis : « Julia, une femme de petite taille d’une trentaine d’années, aspire à l’amour, à l’intimité et à la relation. Après son travail de nettoyage des chambres du motel, elle s’assoit dans un pub local pour jouer aux machines à sous, jusqu’à ce qu’elle rencontre Bogdan.  Cependant, avant le rendez-vous de rêve, Julia doit acheter une nouvelle robe … »

** Prix Handyciné (remis par les élèves de l’ « École Intégrée », à Woluwe-Saint-Lambert) :

*** « El Paraguas » (« Le Parapluie »/Christopher Sanchez/Espagne/fiction/14′)

Prix Handyciné : « El Paraguas » © Christopher Sanchez

Peut être une image de 3 personnes, barbe, foule et texte

Mario Cervantes, le producteur et Christopher Sánchez, le réalisateur © M.C. Paquot/« EOP »

Synopsis : « Alberto a un parapluie… Et il ne peut pas s’en passer … »

Aucune description de photo disponible.

© « EOP »

** Prix de la meilleure Réalisation du concours « Fais ton Court » :

*** « C’est un Signe » (Mattéo Deschamps)

Peut être une image de 2 personnes et texte qui dit ’C'est un signe PRIX DU JURY Fais ton court 0iC JoUICAA meilleure réalisation’

« C’est un Signe » © Mattéo Deschamps

** Prix de la meilleure Idée originale du concours « Fais ton Court » :

*** « Viser la Lune » (Catherine Ray)

Peut être une image de 1 personne, enfant et texte qui dit ’PRIX DU JURY Fais ton court meilleure idée originale’

« Viser la Lune » © Catherine Ray

** Prix du Public du concours « Fais ton Court » :

*** « (Extra)ordinaire » (François Renquet)

Peut être une image de 2 personnes et texte qui dit ’PRIX DU PUBLIC Fais ton court Extraordinaire’

« (Extra)ordinaire » © François Renquet

Parmi les nombreuses séances, soulignons l’importance des séances pédagogiquestant pour l’enseignement fondamental que pour le secondaire, le supérieur et les Hautes Ecoles.

Peut être une image de 2 personnes et foule

Succès d’une séance pédagogique pour l’enseignement fondamental © M.C. Paquot/« EOP »

Peut être une image de texte qui dit ’P& CC UN FESTIVAL AD,, 100% ACCESSIBLE!’

© « EOP »

May be an image of 14 people and text

Les lauréat.e.s & Luc Boland © Marie-Christine Paquot/« EOP »

Peut être une image de 3 personnes et texte

Aux côtés de Luc Boland, une extraordinaire équipe de 130 bénévoles © M.C. Paquot/« EOP »

Peut être une image de 2 personnes et texte

 

Patricia Lefranc, bénévole, & Philippe Croizon, président du Jury © M.C. Paquot/« EOP »

Peut être une image de 1 personne et texte qui dit ’THE EXTRAORDINARY FLM FESTIVAL LOU 9/11 16h u LE MOIS DU DOC 1-30 1- 30 novembre’

Plusieurs documentaires étaient repris au sein du programme « Le Mois du Doc » © « EOP »

Parmi les séances thématiques, soulignons que la « Salle Médiator » était comblele dimanche 12 novembre, à l’occasion de la séance « Vie sexuelle et affective »programmée en hommage à Vincent Fries (1962-2023), combattant acharné pour les droits des personnes en situation de handicaprevendiquant le droit à la vie affective et sexuelle comme un droit fondamental, ayant rejoint, en 2023, le comité de sélection des courts-métrages du « TEFF ».

Vincent Fries (1962-2023), membre, en 2023, d’un comité de sélection © M.C. Paquot/« EOP »

Peut être une image de étudier, clarinette et foule

« Salle Médiator » comble pour la Séance thématique « Vie affective et sexuelle » © M.C. Paquot/« EOP »

Peut être une image de 2 personnes et violon

La ministre wallonne Christie Morreale, lors du « Gala d’Ouverture » © M.C. Paquot/« EOP »

« Un énorme travail, qui avance à tout petits pas. Il faut du dialogue, il faut des rencontres. Il faut oser aller vers les personnes handicapées », déclara-t-il, en 2016, à Pierre Galhaut, pour la « RTBF »Christie Morreale, la ministre wallonne de l’Egalité des Chances, lui ayant rendu  un vibrant hommage, en Ouverture de ce 7è « TEFF »le mercredi 08 novembre.

Peut être une image de 2 personnes et personnes qui étudient

Cinq professionnels participant à la table ronde « Cinéma et Inclusion » © M.C. Paquot/« EOP »

Dans cette même sallele jeudi 10 novembreorganisée en partenariat avec le « Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel » de la  Fédération Wallonie Bruxellesla table ronde « Cinéma et Inclusion » connut un semblable succès, les professionnels, français et belges, insistant sur l’importance d’en arriveren Belgiqueà un enseignement inclusif, le fait de ne plus confier les rôles de personnes porteuses d’un handicap à des actrices et acteurs valides étant, également, souligné.

Peut être une image en noir et blanc de 1 personne et bébé

Un tout jeune spectateur, lors de la séance proposée aux Familles © M.C. Paquot/« EOP »

Peut être une image de 3 personnes

Lou Boland et ses parents, après la projection de « Lou » (F. Gauce) © M.C. Paquot/« EOP »

Toujours dans la « Salle Médiator »le dimanche 12 novembre, notons le succès de la séance de courts-métrages proposée aux  familles, ou encore, ce même jourdans la « Grande Salle »tout l’intérêt du très nombreux public pour la projection du film « Lou »  (François Gauce), suivie de la rencontre avec Lou Boland et ses parents, sans oublier, le jeudi 09 novembreen ce même lieule chaleureux accueil réservé à la conférence donnée Philippe Croizonun dessinateurThibault Bellonayant « croqué » de quelques traits tous ces moments inoubliables.

Tout le dynamisme de Philippe Croizon, lors de sa conférence © M.C. Paquot/« EOP »

Confronté à d’indéniables difficultés financièresle « TEFF » et l’ « EOP », son asbl organisatriceappellent toute personne qui le peut à participer au financement de la 8è édition du FestivalContacts : 02/673.27.89 & info@eopasbl.be.

Peut être une image de 1 personne et étudier

Avec Thibault Bellon, tout l’art de « croquer » un événement © M.C. Paquot/« EOP »

Peut être du pop art de texte

La BD présente au Festival, avec « Dany » (Daniel Henrotin), « Derib » (Claude de Ribaupierre), Philippe GeluckOlivier Grenson & « Yslaire » (Bernard Hislaire© M.C. Paquot/« EOP »

Qu’il nous soit permit de nous remémorer ce que Luc Bolandse présentant en kilt, en 2015, sur la scène du « Gala d’Ouverture », déclara  au public, amusé de le découvrir ainsi vêtu : « Bonsoir à toutes et à tous, j’espère que vous allez bien. Je … je ne comprends pas le sens des petits rires … Euh … il y a un problème ? … Ha, c’est ça ? C’est par rapport à ma tenue ? C’est vrai que c’est assez inhabituel à Namur … Pourtant, à 700 km d’ici, en Ecosse, il est tout à fait normal de croiser des hommes portant une jupe, enfin un kilt. Personne ne s’en étonne. Et bien, dites-vous qu’il en est de même lorsqu’on croise une personne porteuse de handicap. C’est juste une question d’habitude, du regard que nous portons sur la différence, sur cet autre qui ne semble pas comme nous. »

Peut être une image de 1 personne

Luc Boland © Marie-Christine Paquot/« EOP » »/2015

Après ce clin d’oeilporteur d’un réel message, nous vous fixons rendez-vous en novembre 2025, pour la 8è édition du « The Extraordinary Film Festival », en n’oubliant pas son slogan : « Quand le handicap fait son cinéma, c’est extra ! » …

Yves Calbert.

About Author