CULTURE-MEDIA

Le média de la Culture en Belgique et dans le Nord de la France

3È FESTIVAL « POLITIK », À LIÈGE, JUSQU’AU 03 DÉCEMBRE

3È FESTIVAL « POLITIK », À LIÈGE, JUSQU’AU 03 DÉCEMBRE

Accueil » Home-CULTURE-MEDIA » 3È FESTIVAL « POLITIK », À LIÈGE, JUSQU’AU 03 DÉCEMBRE

3È FESTIVAL « POLITIK », À LIÈGE, JUSQU’AU 03 DÉCEMBRE

© « PAC »-Liège

Ce mardi 28 novembre, à 20h, débutaità Liègele 3è Festival cinématographique « PolitiK », placé sous la direction artistique de Philippe Reynaert (°Watermael-Boitsfort/1955), directeur de « Wallimage », de sa création, en 2001, jusqu’à sa pension, en 2020, « Monsieur Cinéma » de la « RTBF », depuis 1963, pour qui il anime toujours « L’Envers de l’Ecran ».

Philippe Reynaert, patron de Wallimage, se réjouit de pouvoir soutenir à nouveau un grand nombre de films majoritairement belges.

Philippe Reynaerts, directeur artistique de « Politik » © Photo : « Le Soir »

« PolitiK » est une initiative de l’association « PAC » (« Présence et Action Culturelles »)-Liège, placé sous la présidence de Paul-Émile Mottard (°Herstal/1952), ancien député provincial liégeois et ancien président de l’intercommunale « Publifin ».

Paul-Emile Mottard a été député provincial pendant 18 ans.

Paul-Émile Mottard, président de la l’association « PAC » © Photo : « Le Soir »

En Soirée d’Ouverturele mardi 28 novembre, à 20h, les organisateurs de « PolitiK » avaient programmé, au « Sauvenière », en présence du scénariste français Giordano Gederlini Chili/1971) :

*** « Bâtiment 5 » (Ladj Ly/France-Belgique/fiction/2023/125’/film programmé au 23è « Cinemamed« à Bruxelles)

Bâtiment 5 photo

« Bâtiment 5 » © Ladj Ly/« Anga Distributions » 

Synopsis « Haby, jeune femme très impliquée dans la vie de sa commune, découvre le nouveau plan de réaménagement du quartier dans lequel elle a grandi. Mené en catimini par Pierre Forges, un jeune pédiatre propulsé maire, il prévoit la démolition de l’immeuble où Haby a grandi. Avec les siens, elle se lance dans un bras de fer contre la municipalité et ses grandes ambitions pour empêcher la destruction du  ‘Bâtiment 5’ … »

Notons que le réalisateur français Ladj Ly (°Roubaix/1978) a obtenu, n 2020, les « César du meilleur film » et « du public » &, en 2019, le « Prix du Jury »au « Festival de Cannes »pour « Les Misérables » (France/2019/103′).

Cinéma « Sauvenière » (Ouverture et Clôture de « PolitiK ») © « Les Grignoux »

« PolitiK » allie la passion du cinéma et du débat, nous invitant à prendre de la hauteurréfléchir et avancer en regardant le passél’avenir  et l’ailleurspour imaginer le monde de demain. L’importance est accordée à mettre au premier plan la pratique politique et la complexité de l’exercice du pouvoir, à travers les regards que lui porte le « 7è Art ».

Scène avec intervenants et écran en arrière-plan

La force des débats © Photo : Dominique Houcmant

« Politik », c’est donc, avant tout, la rencontre de citoyennes et de citoyens, pour débattre des enjeux actuels de nos sociétés, qu’ils soient démocratiqueséconomiquesenvironnementaux ou sociaux, en compagnie d’académiques, d’acteurs, de journalistes, de lanceurs d’alertes, de militants, de personnalités publiques, de politologues, de producteurs, de réalisateurs, de scénaristes, …

Aussi, une particularité de ce Festival est que la projection de chaque film est suivie d’un débat, très souvent animé par son directeur artistiquePhilippe Reynaert.

Peut être une image de texte qui dit ’Vendredi 1er décembre 16h30 Workshop public PRODUIRE ET DIFFUSER DES DO CUMENTAIRES POLITIQUES QUELLE STRATEGIE ADOPTER POUR QUE LE CINEMA CONTINUE IMPACTER LE REEL ? Lamazades Moublie-pas FRANCE #-Terrs PO phn Discussion ouverte avec: mmm LT Pierre Duculot (WIP) wararror 름 -Griselda Gonzales (Be Revlution) Cecilia Guypen Valentin Fayet (Zin TV) Quentin Noirfalisse (Dancing Dog) Chrisne Pireaux (Passerelle) Dominique Vignet (Montparnasse) RaLLS T1K Robert Neys (Politik) Modération: -Joffrey Monnier (RtbfDo LA CITE MIROIR Entrée libre- Réservation souhaitée www.politik-liege.be ussinAme’

© « PAC »-Liège

Egalement, le vendredi 01 décembre, 16h30, à la « Cité Miroir », nous pourrons participer à un « workshop » public« Produire et Diffuser des Documentaires politiques », l’entrée étant gratuiteles réservations souhaitées.

Au programme de la Soirée de Clôturele dimanche 03 décembre, à 20h, au « Sauvenière », nous aurons :

*** « Amal » (Jawad Rhalib/Belgique/fiction/2023/107’/avec Lubna Azabal & Fabrizio Rongione/film programmé au 23è  « Cinemamed »à Bruxelles)

Amal - Photo

« Amal » © Jawad Rhalib/« Scopes Pictures »

Synopsis : « ‘Amal’, enseignante dans une école bruxelloise, encourage ses élèves a cultiver l’amour de la lecture et la liberté d’expression, quitte à se mettre en danger. Ses pratiques pédagogiques audacieuses vont changer la vie de ses élèves … »

Ce même dimanche 03 décembre, à 10h30, à « La Cité Miroir »en avant-première nationaleà découvrir en famille , nos petits enfants pouvant décrypter ce que sont les dirigeants et les dirigésun film politique tout publicun petit-déjeuner d’accueil étant prévu, dès 09h30 (5€, mais 0€, pour les moins de 12 ans) :

*** « Tobie Lolness » (Camille-Elvis Théry & Florian Thouret/France-Belgique/animation/2023/52’/recommandé dès 6 ans/1er épisode« Balaïna », d’une série de 6, à découvrir, entre Noël et Nouvel Ansur « France 4 »)

A noter ce que nous pouvons lire, dans « Branche et Ciné » : « ‘Tobie Lolness’ traite de l’urgence de sauver notre environnement, de la nécessité d’un sursaut humaniste, du chemin de l’enfant à l’homme. Une magnifique adaptation du roman culte de Timothée de Fombelle  (°Paris/1973). »

« Tobie Lolness » © Camille-Elvis Théry & Florian Thouret/« Tant Mieux Prod »

Synopsis : « Imaginez un arbre. Un grand chêne. Et dans ce chêne, vit un peuple, un monde entier dont les habitants sont si petits qu’on ne les voit même pas en s’approchant. ‘Tobie’ vit dans cet arbre. Il a onze ans et mesure un millimètre et demi, ce qui n’est pas grand pour son âge C’est pourtant lui qui se retrouve avec le destin de l’Arbre entre les mains … ou plus précisément, collé dans les cheveux. »

1er épisode, « Balaïna » :  » ‘Tobie vit une enfance insouciante et heureuse dans les Cimes, quand lui et sa famille sont condamnés à l’exil, parce que son père, Sim Lolness, refuse de livrer le secret de son invention géniale : ‘Balaïna’. Brutalement, ‘Tobie’ perd tout : sa vie, sa maison, et surtout son meilleur ami, Léo Blue … »

Parmi les 20 filmsdont 10 en avant-premières nationales, notons :

*** « Femmes au Bord de la Crise de Terre » (Doris Buttignol/France-Belgique/documentaire/2023/80’/film projetéen avant-première nationale – en partenariat avec le « Centre laïque de la Province de Liège » -, le mercredi 29 novembre, à 14h, à « La Cité Miroir« la projection étant suivie d’une rencontre avec la réalisatrice strasbourgeoise Doris Buttignolanimée par la journaliste Maïté Warland (« RTBF »)

« Femmes au Bord de la Crise de Terre » © Doris Buttignol/ »Les Grenades »

Synopsis « En Islande, et depuis la crise financière, le pays se réinvente constamment sous l’influence de femmes inspirées et inspirantes. Nous allons à la rencontre de trois femmes, l’une étant première ministre, la seconde étant porte-parole de la nouvelle constitution, et la troisième étant cheffe d’entreprise. Ensemble, elles relèvent les nombreux défis, qui sont ceux de l’Islande d’aujourd’hui, et principalement celui du dérèglement climatique … »

*** « Les grands Seigneurs » (Sylvestre Sbille/Belgique/fiction/2022/82’/film projeté – en partenariat avec le « Festival international du Film de Comédie »de Liège – le mercredi 29 novembre, à 18h, à « La Cité Miroir »la projection étant suivie d’une rencontre  avec le réalisateur liégeois Sylvestre Sbilleanimée par Philippe Reynaert)

« Les grands Seigneurs » © Sylvestre Sbille/« Eklektik Productions »

Synopsis : « Roger est dans la mouise, mais il va rebondir, grâce au prêt octroyé par son banquier. Mais Monsieur Durieu le prend de haut. Humilié, Roger décide de passer à l’action : le banquier se réveille menotté dans une grange abandonnée. Après trois jours à dépérir avec les chaînes aux poignets, Monsieur Durieu propose une solution : forcer la salle des coffres de la banque d’en face, celle de son ennemi juré. Les deux hommes fraternisent autour de leur nouvelle cause commune, celle qui pourrait enfin faire d’eux des ‘grands Seigneurrs’ ... »

*** « Tant que le Soleil frappe » (Philippe Petit/France/2023/85’/film projeté – en partenariat avec « Les Territoires de la Mémoire » -, le jeudi 30 novembre, à 16h30, à « La Cité Miroir », l’unique occasion de découvrir ce film, qui ne sera donc pas distribué en salles), la projection étant suivie d’une rencontre avec Gaëlle Henrad (« Les Territoires de la Mémoire ») & l’architecte Arlette Baumans (« Bureau Baumans Deffet »), animée par Philippe Reynaertssur le thème : « Qu’en est-il de l’urbanisme et l’architecture des espaces publics liégeois ? Quelle politique adopter ? »

Tant que le soleil frappe film movie

« Tant que le Soleil frappe » © Philippe Petit/« Pyramide Films »

Synopsis « Max ne rêve pas de faire des murs végétaux pour des hôtels cinq étoiles. Paysagiste tenace, engagé mais acculé, il se bat pour créer un jardin sauvage, sans clôture, en plein centre-ville d’une métropole : une zone végétale ouverte à tous. Après des années de refus, son projet arrive en finale d’un concours d’architecture. Pour Max, c’est la dernière chance d’offrir de l’oxygène aux habitants, qui suffoquent dans un enfer urbain, sous le soleil qui frappe … »

*** « Le Rêve de Fanny » (Jean-Christophe Yu/Belgique/documentaire/2023/116’/film projetéen avant-première nationale, le jeudi 30 novembre, à 20h, la projection étant suivie d’une rencontre avec le réalisateuranimée par Nicolas Bruyelle , des   « Grignoux », &  Philippe Reynaert)

Le rêve de Fanny | Image Création

« Le Rêve de Fanny » © Jean-Christophe Yu/Image Création »

Synopsis « Jean-Christophe Yu, à partir des souvenirs de sa mère, ‘Fanny’, raconte avec humour, tendresse et poésie la vie militante et artistique de ses grands-parents, Jeanne et Paul … »

Lisons le propos de Jean-Christophe Yu : « L’histoire, la grande Histoire. Mes grands-parents en ont été des acteurs parmi d’autres, modestement, courageusement. Ils sont un trait d’union entre les militants des années 1930, les résistants de la Seconde Guerre mondiale, les créateurs de la sécurité sociale, les artisans de l’accouchement sans douleur, les mouvements de libération qui eurent lieu à travers le monde après 1945 (…). Jeanne, Paul, des gens comme bien d’autres. Des vies qui se résument, au fond, en cette idée simple : rien n’est écrit, tout peut advenir et nous ne sommes pas à l’abri, non plus, d’une bonne nouvelle … »  

*** « Elections, Piège à Cons » (François Gonce/Belgique/documentaire/2023/70’/film projeté, en avant première nationale – en partenariat avec l’asbl « Mnema »le « Centre d’Action laïque de la Province de Liège » « Les Territoires de la Mémoire »  -, le  vendredi 01 décembre, à 10h & à 18h30, à « La Cité Miroir », les projections étant suivies d’une rencontre avec le réalisateur belge  François Gonce (& Geofrey Grandjeanpolitologue à l’ « ULiège », à 10h), animée par Philippe Reynaert

« Elections, Piège à Cons » © François Gonce/ »Rayuela Productions « 

Synopsis « Peu de gens le savent, mais la Belgique est une pionnière en matière d’innovation démocratique. Elle est le seul pays au monde à disposer, dans une de ses institutions (la Communauté germanophone) d’une assemblée permanente de citoyens tirés au sort, entre autres initiatives … »

… Et François Gonce de nous confier : « Notre système représentatif, c’est un peu comme mon vieux camping-car, j’y suis attaché c’est sûr. Il a rendu des services, mais il est daté, pas vraiment fiable et il n’a sans doute jamais fait l’unanimité. Notre système politique est en crise peut-être plus que jamais. Mais on fait quoi de ce constat ? »

« Être citoyen consiste à savoir gouverner et être gouverné », écrivit Aristote (384-322 av. notre ère) … A méditer, à quelques mois des élections, en Belgique.

*** « Héros fragiles » (Emilio Pacull/France-Chili/docu-fiction/2006/83’/film raconté par l’actrice belge Cécile de Franceprojeté – en partenariat avec l’asbl « Mnema » -, le samedi 02 décembre, à 14h, à « La Cité Miroir », la projection étant suivie d’une rencontre avec le réalisateur chilien Emilio Pacull & François Debras, politologue à l’ « ULiège »animée par Philippe Reynaert

« Héros fragiles » © Emilio Pacull/ »VLR Productions »

Synopsis : « Après une longue absence, un homme revient dans son pays, ave un photo dans sa poche. Il revient pour essayer de trouver des réponses au sacrifice de son beau-père, Augusto Olivares, ami et proche collaborateur de Salvador Allende, président du Chili … »

*** N’oublions pas une séance (75′) de courts-métragesle vendredi 01 décembre, à 14h, à « La Cité Miroir », la sélection ayant été réalisée par l’équipe du Festival « Les Enfants terribles »quelques mini-métrages d’une minuteréalisés avec des smartphones nous venant de Franceissus du « Mobile Film Festival ».

© « Cartooning for Peace »

Soulignant que la « Déclaration universelle des Droits de l’Homme » fêtera ses 75 ans le dimanche 10 décembre, signalons que,  jusqu’au dimanche 28 janvier 2024, la « Cité Miroir » accueille l’exposition « Enjeux Humains »présentée par le réseau international « Cartooning for Peace », pour une exposition de dessins de presse – venus d’Afrique du Sud, du Canada, des Etats-Unis, de France (dont ceux de « Plantu » {Jean PlantureuxParis/1951}, de l’Iran, d’Israël, du Kénya, du Mexique, des Pays-Bas, du Portugal, de Suisse, de Taïwan, de Tunisie & de Belgique (dont ceux de Pierre KrollGwaka/1958) – interrogeant l’état des droits humains ici et ailleurs.

Notons encore que le Festival « PolitiK » organise une décentralisationà Huyà « Imagix »les jeudi 30 novembre, à 14h, et dimanche 03 décembre, à 18h, ces projections étant animées par Justine Montagnerdans le cadre du « Ciné –Club » du « Centre culturel » :

*** « Vers un Avenir radieux » (« Il Sol dell’Avenire »/Nanni Moretti/Italie/2023/95′)

Dans «Vers un avenir radieux», Nanni Moretti incarne un réalisateur prénommé Giovanni. — © Xenix Film

« Vers un Avenir radieux » © Nanni Moretti/ »Xenis Film »

Synopsis : « Giovanni, cinéaste italien renommé, s’apprête à tourner son nouveau film. Mais entre son couple en crise, son producteur français au bord de la faillite et sa fille qui le délaisse, tout semble jouer contre lui ! Toujours sur la corde raide, Giovanni va devoir repenser sa manière de faire s’il veut mener tout son petit monde vers un avenir radieux … »

L’entrée d’une des salles du Festival « Politik » © « La Cité Miroir »/2022

« Nous avons la conviction que si on ne s’occupe pas de politique, elle s’occupera de nous. Nous sentons une volonté du public de reprendre la parole et de ne pas la laisser aux seuls politiques. Le cinéma nous a semblé être le vecteur idéal de cette rencontre entre citoyens engagés, ou pas, et la chose politique« , écrit Philippe Reynaert.

Prix d’une Séance 5€, à « La Cité Miroir » (réservations & achatsvia le site web : www.citemiroir.be/fr/billetterie / pour le  « Sauvenière » et « Le Parc », nous référer au site web http://www.grignoux.beSite web : http://www.politik-liege.be.

Yves Calbert.

About Author