CULTURE-MEDIA.BE

Média de la Culture en Belgique et dans le Nord de la France

« LE DÉSERT », AU « NAMUR CONCERT HALL », LES 12 ET 13 AVRIL

« LE DÉSERT », AU « NAMUR CONCERT HALL », LES 12 ET 13 AVRIL

Accueil » Home-CULTURE-MEDIA » « LE DÉSERT », AU « NAMUR CONCERT HALL », LES 12 ET 13 AVRIL

« LE DÉSERT », AU « NAMUR CONCERT HALL », LES 12 ET 13 AVRIL

Inauguré le vendredi 03 septembre 2021au sein d’un « Grand Manège » (ancien bâtiment militaire), ayant été en travaux durant trois ans, le « Namur Concert Hall » nous accueillera ces mercredi 12 et jeudi 13 avril, pour assister – dans une salle de 800 placesà l’acoustique parfaite – à la nouvelle création d’un tandem belge, Baudouin de Jaer Alost/1962) et Stéphane Arcas Nérac/1970),  intitulée « Le Désert »une programmation du « CAV&MA » (« Centre d’Art Vocal et de Musique Ancienne »). 

Baudouin de Jaer

Synopsis : « Perdus dans un désert, en pleine guerre, trois soldats, deux femmes et un homme sont en proie à leurs peurs et à leurs questionnements. Ils traversent des épreuves et se retrouvent dans des situations traditionnelles de l’imaginaire lié au désert, celui des anciennes histoires religieuses, de l’univers des ‘Contes des Mille et Une Nuits’ … »

« Le Désert »/Répétition/Stéphane Arcas © « CAV&MA » © Photo : Gabriel Balaguera

Dans une thématique très actuellealternant entre monde imaginaire et réalité, et dans un décor hostile et sans limites« Le Désert »  nous présente une quête existentielle, décrivant différents moments de la vie amoureuse de deux des protagonistes, qui, dans la seconde partie, évolueront dans un lieu d’isolement, que l’on connaît dans notre monde moderne, celui des pavillons de banlieue.

« Le Désert »/Répétition/Baudouin de Jaer & Stéphane Arcas © « CAV&MA » © Photo : Gabriel Balaguera

Ce spectacle sera créé avec le  soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de son  » Forum de la Création musicale »du « Grand Manège », de la « SABAM », d’ « ARS Musica » de la « Maison de la Création Centre Culturel de Bruxelles Nord » et de « Noodik Productions ».

« Le Désert »/Répétition © « CAV&MA » © Photo : Gabriel Balaguera

Eléments biographiques des protagonistes, qui sont accueillis en résidence, au « Grand Manège »pour dix jours de création, précédant leurs deux représentations namuroises :

Diego Borrellochef de choeurdiplôméen piano et en direction d’orchestre, au « Conservatoire National de Buenos Aires« . Ayant collaboré avec l’ « OPRL » (« Orchestre Philharmonique Royal de Liège « ), l’ « Ensemble Ictus », la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaekerle choeur de l’ « Opéra National d’Amsterdam«  et la « Fondation Gulbenkian », à Lisbonne, il est le lauréat de plusieurs concours internationaux de composition, dont, en 2019, le « Prix d’Excellence Art et Vie ». Ayant créé, en 2014, son premier opéra de chambre, « Le Songe »il dirigeaen concertle « Requiem de Mozart« , au « Conservatoire royal de Bruxelles » et à la Cathédrale des Saints Michel et Gudule.

Sarah Brahy, comédienne, diplômée, en Art dramatique, au « CRLG » (« Conservatoire Royal de Liège« ), ayant obtenu différents rôles secondairesdans plusieurs films.

Fabian Coomans, pianiste, compositeur actif sur la scène de la création contemporaineco-fondateur de l’ « Ensemble Besides« , il fut l’un des organisateurs, de 2009 à 2015, du « Festival de Musique expérimentale What’s Next ».

Jérémy Depuydt, illustrateur et dessinateur d’animationformé à l’ « Institut Saint-luc », à Tournai, puis à l’ « ESAAT » (« École Supérieure Arts Appliqués Textile »), à RoubaixEnseignant l’animation, à l’ « ESA Saint-Luc » (« Ecole Supérieure des Arts »), à  Saint-Gillesil réalise des courts-métrages, depuis 2004, ayant obtenu, en 2023, avec Giuseppe Accardotle « Grand Prix du meilleur Court-Métrage de la FWB », pour leur dessin animé « Pina » (Bel.-Fra./2022/ 23′).

Kenny Ferreiraténor, diplômé du « Conservatoire du Luxembourg », membre du « Chœur de Chambre de Namur », il fut ténor soloen ce lieu, pour l’ « Oratorio de Noël » (1858), de Charles Camille Saint Saëns (1835-1921).

Aveline Monnoyermezzo, ayant débuté en Allemagne, en incarnant « Tisbé », dans « La Cenerentola » (1817), le dernier opéra-bouffe composé par Gioachino Antonio Rossini (1792-1868). Son répertoire s’étendant à la mélodie, à la musique sacrée et à l’opéraelle interpréta, en 2022, au « Palais des Beaux-Arts », à Bruxellesla « Messa da Requiem » (1874), de Giuseppe Fortunino Francesco Verdi (1813-1901).

Mathilde Thomassinsopranose produisant, le plus souvent, dans des concerts du répertoire baroqueson type de voix lui permettant,
aussi, d’explorer la mélodie française, ainsi que la musique contemporaine.

© « CAV&MA »

Projet pédagogique du « CAV&MA » :

« Le Désert » est le 3è accueil de créationsur quatreprogrammé par le  » CAV&MA », qui souhaite, ainsi, soutenir les artistes, et, plus particulièrement, les compositeursde la Fédération Wallonie Bruxelles (FWB).

« Le Désert »/Répétition © « CAV&MA » © Photo : Gabriel Balaguera

Autour de ce projetdifférents axes de médiation / partenariatsla cellule pédagogique du « CAV&MA«  ayant tissé des liens avec la  section secondaire de l’ « Athénée Royal de Namur », pour un projet « PECA »  (« Parcours Educatif Culturel et Artistique ») autour de la création. Quelques quinze classes participeront à un atelier de création « d’Opéra Minute », sous la conduite de Baudouin de Jaer, assistant, ensuite, à une répétition, dans le cadre d’une pédagogie prolongéeles parents étant invités gratuitement à venir assister à la représentation.  A noter qu’une seconde rencontre est programmée, avec l’ « Ecole primaire » de Dhuy-Eghezée, autour du projet  « PECA » de Marie-Jeanne Honnof, animatrice du « Centre Culturel Ecrin ».

« Le Désert »/Répétition © « CAV&MA » © Photo : Gabriel Balaguera

Soulignons, également, la magnifique collaboration du « CAV&MA«  avec le « Théâtre royal de Namur » (« TRN ») et sa classe  « PREPA Théâtre« , qui offre une formation intensive et exigeante d’une année à des jeunesrésidant en Belgique, âgés de 17 à 26 ans – quels que soient leurs origines et leurs moyens financiers – de se former aux métiers artistiques et de préparer les épreuves d’admission  aux Formations d’acteur.rice.s de la FWB), sous la conduite de Baudouin de Jaer.

« Le Désert »/Répétition © « CAV&MA » © Photo : Gabriel Balaguera

Grâce au « CAV&MA » et au « TRN », Tout en chantant, les jeunes, mis en scène par Stéphane Arcas, vivent une mise en abîme  concrète de ce que peut être la réalité artistiquele « CAV&MA » et le « TRN » assurant, ainsi, le soutien des futurs artistesl’accès à la formation artistique et culturelle, dans une égalité des chances pour tous, ainsi que le rôle incontestable de l’art et de la culture au sein de la société.

Pour l’inauguration du Namur concert Hall, un Chœur de Chambre et un Cappella Méditerranea touchés par la grâce.

Soirée inaugurale du « Namur Concert Hall » © Florent Marot / »L’Avenir »/03-09-2021

Pour ceux, parmi nous, qui n’ont pas encore assisté à un spectacle, au « Namur Concert Hall », voici ce que l’ingénieur du son et  acousticien Manuel Mohino déclara, en septembre 2021, à Christine Pinchartau micro de la « RTBF » :

« On peut imaginer beaucoup de types de musiques différents, mais la base a été conçue pour la musique classique acoustique, et même plus spécifiquement pour la musique ancienne. C’est-à-dire, d’un point de vue acoustique, un temps de réverbération un peu plus long que ce qu’on ferait pour une salle symphonique, comme ‘Flagey’ (à Ixellesndlr), par exemple. On a cherché sciemment un temps de réverbération long, parce que c’est le ‘Centre de Chant Choral’ et qu’il se fait beaucoup de musique ancienne, ici.

« Le Désert »/Répétition © « CAV&MA » © Photo : Gabriel Balaguera

Evidemment on a également essayé de l’adapter à d’autres musiques, donc on fera de la musique symphonique, sans problème et même de manière très intéressante. On ne fera pas de rock, parce que le temps de réverbération ne sera pas adapté à la musique électrique amplifiée.

Autre particularité de cette salle, c’est la présence d’une lumière identique à la lumière du journaturelle. Parce qu’il peut être pesant pour des musiciens et des techniciens, de travailler des heures durant, sans voir la lumière à l’extérieur. C’est également un plus» 

Le « Grand Manège » rénové © « RTBF »/2021

N’hésitons donc pas de nous rendre au « Namur Concert Hall »ce mercredi 12 ou ce jeudi 13 avril, à 20h, pour assister à une représentation de « Le Désert » de Baudouin de Jaer et Stéphane Arcas

Yves Calbert.

About Author