CULTURE-MEDIA

Le média de la Culture en Belgique et dans le Nord de la France

« LÉONARD DE VINCI. À LA CROISÉE DES ARTS ET DES SCIENCES », AU « FORUM DES SCIENCES », À VILLENEUVE D’ASCQ, JUSQU’AU 25 AOÛT 2024

« LÉONARD DE VINCI. À LA CROISÉE DES ARTS ET DES SCIENCES », AU « FORUM DES SCIENCES », À VILLENEUVE D’ASCQ, JUSQU’AU 25 AOÛT 2024

Accueil » Home-CULTURE-MEDIA » « LÉONARD DE VINCI. À LA CROISÉE DES ARTS ET DES SCIENCES », AU « FORUM DES SCIENCES », À VILLENEUVE D’ASCQ, JUSQU’AU 25 AOÛT 2024
 

« LÉONARD DE VINCI. À LA CROISÉE DES ARTS ET DES SCIENCES », AU « FORUM DES SCIENCES », À VILLENEUVE D’ASCQ, JUSQU’AU 25 AOÛT 2024

Peut être une illustration de texte qui dit ’LÉONARD DE VINCI ÀLA CROISÉE DES ARTS ET DES SCIENCES EXPOSITION DU7 OCTOBRE 2023 AU 25 AOUT 2024 AUFORUM DEPARTEMENTAL DES SCIENCES VILLENEUVE DASCQ forum des 1 Sciences Nord Conception trealisation LUCE CLOS Avind’

© « Forum départemental des Sciences »

« Aucune investigation humaine ne peut s’intituler véritable science, si elle ne passe par la démonstration mathématique »
écrivit Léonard de Vinci (1452-1519), cette phrase, reproduite en gros caractèresnous accueillant au 1er étage du « Forum expérimental des Sciences »à Villeneuve d’Ascq, jusqu’au dimanche 25 août 2024.

Léonard de Vinci fut peintre, urbaniste, architecte, ingénieur et anatomiste.

L. de Vinci, anatomiste, architecte, ingénieur, peintre & urbaniste © Ph. : « Getty Images/iStockphoto »

Très actuel, très présent et très moderne, Léonard de Vinci avait cinq siècles d’avance sur son temps. Par son œuvre protéiformeil atteint l’universel et éclaire notre avenirincarnant l’archétype de l’homme de la Renaissance, qui a su faire une synthèse parfaite entre les arts et les sciences, l’art et la science ayant en commun de repousser les limites de notre connaissance et d’interroger le monde en rendant visible l’invisible.

Entrée de l’exposition © « Forum départemental des Sciences »

« Léonard de Vinci à la Croisée des Arts et des Sciences » est la première exposition hors-les-murs, conçue, produite et réalisée par l’entreprise culturelle privéed’intérêt public« Château du Clos Lucé-Parc Leonardo da Vinci « dernière demeure de l’artiste-inventeur de la Renaissancesise à Ambroiseau cœur du Val de Loire,

Acteur, lors du vernissage © « Forum départemental des Sciences »

Recommandée dès l’âge de 7 anscette exposur 700 m2, est organisée selon un parcours didactique qui mêle des reproductions , sans oublier la présence de maquettes, d’installations et d’animations vidéo 3 D.

François Saint Bris, président de la « Société du Château du Clos Lucé », & Laurence Bodart, directrice du © « Forum départemental des Sciences »

Notre visite commence par la galerie des peintures, qui rassemble 19 fidèles répliques de chefs-d’œuvre de Léonard de Vinci, voire des  peintures qui lui sont attribuées, toutes étant dispersées dans les plus grands musées du monde.

« La Joconde » ou  « Le Portrait de Mona Lisa » (Léonard de Vinci/1513-1514) © « Musée du Louvre »

Formé, dès l’âge de 15 ans, dans l’atelier polytechnique de Verrocchio (Andrea di Michele di Cione/1435-1488), le plus florissant de  Florence, le jeune prodige dépassa rapidement le maître. En peignant des personnages de trois quarts, et non de profil, Léonard de Vinci  affichait sa volonté de rompre avec la peinture médiévale. C’est évidemment le cas avec l’un des tableaux les plus célèbres au monde :  « La Joconde » (1513-1514), aussi nommée « Le Portrait de Mona Lisa », dont l’original est exposé au « Musée de Louvre », une  reproduction fidèle étant présente au « Forum des Sciences ».

« La Cène » (Léonard de Vinci/1494-1498) © « Monastère de Santa Maria delle Grazie »

De même pour une époustouflante œuvre d’art« La Cène » (1495-1498), dont l’original fut réalisé à la détrempesur un glacis, sur un mur de chaux du monastère de Santa Maria Delle Grazie, à Milan.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est cafdsdevinci43_web-652d31702187e.jpg

© « Clos Lucé »

© « Clos Lucé »

Outre la peinture, les grandes thématiques des études et recherches de Léonard de Vinci sont à découvrir : l’anatomiel’architecture,  l’ingénierie civile et militairel’urbanisme, ou encore l’art de pouvoir s’envoler, notre parcours se terminant autour de l’héritage que ce brillant artiste visionnaire nous laisse.

Dessin technique réalisé en 1503 par Léonard de Vinci.

Dessins techniques (Léonard de Vinci/1503) © « Clos Lucé » © Photo : « Getty Images/iStockphoto »

Notons que de tous les sujets techniques que cet artiste visionnaire explora, ce sont les études aéronautiques qui constituèrent son  domaine de prédilectionAvec constance et persévérance, pendant 33 ans, il y consacra ses étudesses observations et ses recherches.

Du char d’assaut au parachute (conceptions de Léonard de Vinci) © « Clos Lucé »

Pour nous aider à comprendre ses défis3D, jeux et médiation sont omniprésents. On se promène, en vidéo, dans la reconstitution de sa ville idéale, un projet qu’il imagina pour la commune de Romorantin, à la demande de François Ier (François d’Angoulême/1494-1547) , roi de France, de 1515 à 1547. En outre, nous pouvons admirer une reconstitution de son char d’assaut, considéré comme l’ancêtre des tanks, accompagnée d’une vidéo explicativequi permet aux plus jeunes de mieux en comprendre les mécanismes.

© « Clos Lucé »

© « Clos Lucé »

Dans un projet d’écuries modernes, Léonard de Vinci imagina un système d’alimentation du foin dans les mangeoirespar des conduits aménagés dans les greniers et l’évacuation des eaux usées par des égouts. Toujours dans une visée hygiéniste, il conceptualisa aussi un  aménagement de cuisine, pour un riche milanais, dans lequel les cheminéesle point d’eaule poulailler et les zones de stockage  étaient arrangés de sorte à tenir le bruit et les odeurs à l’écart de la salle de réception.

Anatomie (Léonard de Vinci) © « Clos Lucé »
Concernant l’urbanisme, ce créateur dessina un projet de cité fonctionnelle où la ville et ses édifices devaient être assimilés à un organisme vivant. Préoccupé par l’état sanitaire des villesalors que la peste frappait Milan, de 1484 à 1490, il imagina une cité propre et fonctionnelleséparant clairement, sur trois niveaux, la circulation des personnesdes marchandises et des déchetsPrincipes sanitaires et hygiénistes, ainsi que séparations fonctionnelles et sociales étaient alors synonymes de cité nouvellepour Léonard de Vinci.

Dessin d’anatomie réalisé par Léonard de Vinci en 1432.

Anatomie (Léonard de Vinci/1432)  © « Clos Lucé » © Photo : « Getty Images/iStockphoto »

Nous arrivons à l’avant dernière partie de l’exposition, consacrée à l’anatomie, François Saint Brisprésident de la « Société du Château du Clos Lucé », nous confia – durant la visite de presse, en présence de Laurence Bodartla directrice du « Forum départemental des Sciences » – : « Durant plus de trente ans, Léonard de Vinci a cherché à comprendre le fonctionnement du corps humain, un grand nombre de ses études anatomiques s’appuyant sur ses dissections. »

Dessins anatomiques et notes de Léonard de Vinci.

Anatomie (Léonard de Vinci) © « Clos Lucé »

Anatomie (Léonard de Vinci) © « Clos Lucé »

Sur les murs du « Forum des Sciences »des dizaines de reproductions de dessins d’époque retracent ses études du corps humainune salle de dissection ayant été reconstituée, telle qu’elle était supposée être au XVè siècle, nous permettant de voir les outils qui, à la lueur des bougiesétaient utilisés à l’époque

Reconstitution de la table de travail de Léonard de Vinci © « Clos Lucé »

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est cafdsdevinci28_web-652d31d412e14.jpg

Reconstitution d’une salle de dissection © « Forum départemental des Sciences »

En toute fin du parcours, nous découvrons les « Codex », ces quatorze petits carnets que ce génie n’a eu de cesse de remplir sept mille  pages, contenant aussi bien ses travaux sur la figure artistique des entrelacs, ses études mécaniques ou ses dessins de botanique, une grande table animée permettant de consulter de plus près quelques-unes de ces pages, accompagnées de précisions historiques ou scientifiques.

Atelier, dès 7 ans © « Forum départemental des Sciences »

Soulignons la possibilité qui nous est donnée de participer, dès 7 ans, exclusivement sur réservation, à l’atelier « Les défis de Léonard ». Par groupe de vingt, les participants devront choisir un thème parmi : l’architecture des pontsl’art du volles engrenages et la  mécanique.

Vue extérieure © « Forum départemental des Sciences »

Ayant présenté la pensée de Léonard de Vinci, sur le thème choisila médiatrice ou le médiateur, grâce à du petit matériel, invitera à créer, par exemple, un pont autoportant ou un parachute. En travail d’équipeles participants observeront, apprendront, expérimenteront« On ne donne jamais la solution, pour qu’ils découvrent par eux-mêmes. S’ils n’ont pas trouvé au bout d’une heure, ils repartent chez eux, avec le matériel pour continuer à expérimenter », nous confia une médiatrice, lors de la visite de presse.

La dernière demeure de Léonard de Vinci, à Ambroise © « Clos Lucé »

« Les détails font la perfection et la perfection n’est pas un détail » (Léonard de Vinci).

© « Forum départemental des Sciences »

Ouverture : jusqu’au dimanche 25 août 2024, en période scolaire, pour les individuel.le.s : les mercredis, vendredis, samedis, dimanches & jours fériés, de 14h à 18h, les vendredis, de 14h à 17h30 ; pour les groupes : du mardi au jeudi, de 9h15 à 12h30 & de 13h45 à 17h, le mercredi et le vendredi, de 9h15 à 12h30 ; pendant les vacances pour les individuel.le.s : du mardi au vendredi, de 9h30 à 18h, le samedi, dimanche et jours fériés : de 14h à 18h (fermé pour les groupes) ; le 1er dimanche du mois, de 11h à 18h. Prix d’entrée : 8€ (0€, pour les moins de 26 ans, les Personnes à Mobilité Réduite, les demandeurs d’emploi et, pour tous, les premiers dimanches du mois). Livret d’accompagnement à la visite : offert à l’accueil, il contient des énigmes et des jeux. Au programme : animations ponctuelles & ateliers créatifs. Ateliers (à partir de 7 ans) : 3€ (inscriptions : 03 59 73 96 00 / En 2023 : « Les défis de Léonard » ; en 2024 : « La pigmentation de la peinture »). Catalogue : en vente.Contacts 00.33/3/59.73.96.00

Site web :  http://www.forumdepartementaldessciences.fr.

Yves Calbert

 

About Author