CULTURE-MEDIA.BE

Média de la Culture en Belgique et dans le Nord de la France

15È « MILLENIUM, FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DOCUMENTAIRE », À BRUXELLES & IXELLES, DU 26 MARS JUSQU’AU 06 AVRIL

15È « MILLENIUM, FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DOCUMENTAIRE », À BRUXELLES & IXELLES, DU 26 MARS JUSQU’AU 06 AVRIL

Accueil » Home-CULTURE-MEDIA » 15È « MILLENIUM, FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DOCUMENTAIRE », À BRUXELLES & IXELLES, DU 26 MARS JUSQU’AU 06 AVRIL

15È « MILLENIUM, FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DOCUMENTAIRE », À BRUXELLES & IXELLES, DU 26 MARS JUSQU’AU 06 AVRIL

Millenium 2023

© « Millenium »

« Cette année, le ‘Festival Millenium’ fête ses 15 ans. Un anniversaire, qui, certes, célèbre un âge rebelle mais qui symbolise aussi le jaillissement de toutes les métamorphoses imaginables. Un âge qui nous amène à croire que, même si nul ne peut avoir la prétention de changer le monde dans sa globalité, chacun est doté du pouvoir de transformer son environnement immédiat, d’incarner le changement qu’il veut voir opérer dans son monde et de faire un rêve une réalité. Un 15è anniversaire qui, par un heureux hasard, coïncide avec les 75 ans de la déclaration des droits de l’homme », écrit Zlatina Roussevadirectrice artistique co-fondatrice du « Millenium Documentary Film Festival ».

Elle poursuit : « (Au programme), 60 documentaires qui font la part belle à notre humanité en faisant émerger, au-delà des adversités rencontrées et des épreuves surmontées, des êtres scintillants d’espoirde courage et d’énergie. Des êtres humains qui ne jouent pas un rôle mais incarnent le désir d’imprimer, humblement , un sens à leur vie et à la destinée humaine. »

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est zlatina_36_elle_au_micro_couleurs.jpg

Zlatina Rousseva, la directrice artistique © « Millenium »

A l’occasion de sa 15è édition, soulignons le thème choisi : « Vers les Réalités invisibles », qui illustre parfaitement une citation d’Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944), tirée de son célèbre livre : « Le Petit Prince » (1943) : « On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux. »

Soirée d’Ouverture, le dimanche 26 mars, à 18h, au « Ciné Galeries »à Bruxelles :

*** « Elephant Mother » (« La Femme qui murmurait à l’Oreille des Eléphants »/Jez Lewis & Jocelyn Cammack/UK/ 2022/84′), une projection qui sera rehaussée par la présence de l’héroïne thaïlandaise du filmLek Chailert.

Photo du film Elephant Mother

« Elephant Mother » (« La Femme qui murmurait à l’Oreille des Eléphants »/J. Lewis & J. Cammack)

Synopsis : « Une histoire intemporelle de ‘David et Goliath’. Lek Chailert, une femme tribale thaïlandaise, s’attaque à l’énorme et très rentable industrie touristique thaïlandaise , pour sauver les éléphants emblématiques et autrefois sacrés, et dénoncer les pratiques cruelles du tourisme impliquant des éléphants. »

Photo du film Elephant Mother

« Elephant Mother » (« La Femme qui murmurait à l’Oreille des Eléphants »/J. Lewis & J. Cammack)

Soirée de Clôturele jeudi 06 avril, à 19h, au « Centre culturel Flagey », à Ixelles :

A l’issue de la proclamation du Palmarès, nous assisterons à la projection de :

*** « Children of Las Brisas » (« Enfants de Las Brisas »/Marianela Maldonado/USA-UK-Fra.-Venezuela/2022/106’/film lauréat, en 2022, du « Prix spécial du Jury de la « SACEM » {« Société des Auteurs, Compositeurs & Editeurs de Musique »}, aux « Etats généraux du Film documentaire »à Lussasen Ardèche)

ENFANTS DE LAS BRISAS

« Enfants de Las Brisas » (Marianela Maldonado)

Synopsis « Au Venezuela, le programme ‘El Sistema’ initie les enfants des bidonvilles à la musique classique. Edixon, Dissandra & Wuilly jettent toutes leurs forces dans la pratique du violon et relèvent les défis du quotidien dans un pays qui depuis une décennie s’enfonce dans le chaos. Chacun trace sa route à sa manière avec toujours la musique au cœur … »

Les 11 films de la Compétition internationale :

*** « Ithaka – A Fight to free Julian Assange » (« Ithaka – Un Combat pour libérer Julian Assange »/Ben Lawrence/Australie/2021/106‘/documentaire tourné pendant deux ans, aux Etats-Unisau sein de l’ Union Européenne au Royaume-Uni/film projeté en présence de l’avocate Stella Morrisépouse de Julian Assange & protagoniste du documentaire)

« Ithaka – Un Combat pour libérer Julian Assange »

Synopsis : « Julian Assange reste en détention provisoire à la prison à sécurité maximale de Belmarsh, au Royaume-Uni, alors qu’il fait appel d’une ordonnance d’extradition vers les États-Unis, où il pourrait faire face à 175 ans de prison pour son rôle dans la publication de dossiers diplomatiques américains classifiés … »

*** « Burning Flower » (« Fleur brûlante »/Won Ho Yeon/Corée du Sud/2021/83’/film lauréat, en 2021, du « Prix du Public »au« DMZ International Documentary Film Festival »à Goyang/Corée du Sud, &, en 2022, du « Prix du Musée des Usages et Costumes du Peuple du Trentin », au « Trento Film Fesival »à Trente/Italie)

« Fleur brûlante » (Won Ho Yeon)

Synopsis « Lim Seonn-Yeo, 68 ans, n’a jamais quitté un village de haute montagne, Samcheok, dans la province de Gangwon. Son mari, le protecteur de l’analphabète Seonn-yeo, est décédé, lui laissant la volonté «d’apprendre à lire et à écrire». Elle dit qu’elle a vécu sa vie sans aucun regret car les ignorants n’ont pas de rêves, mais maintenant elle se prépare à rompre. Elle fait ses adieux à la vache avec qui elle a été toute sa vie et à la maison où elle vivait avec son  mari … »   

*** « Bad Axe » (David Siev/USA/2022/102′)

« Bad Axe » (David Siev)

Synopsis « Une famille d’origine asiatique vivant dans les campagnes américaines, sous la présidence de Donald Trump, se bat pour maintenir son restaurant en vie et vivre le rêve américain en dépit de la pandémie, de la montée du néo-nazisme et des cicatrices de l’époque des ‘Killing Fields’, transmises de générations en générations … »

*** « Destiny » (« Destin »/Yaser Talebi/Iran/2022/71′)

DESTIN

« Destin » (Yaser Talebi)

Synopsis « Sahar est une jeune adolescente. Sa mère est décédée il y a peu et elle fait de son mieux pour prendre soin de son père, Rahim, qui nécessite des soins spécifiques. Au moment de son admission à l’Université, elle va devoir rester à la maison, avec son père, ou poursuivre ses rêves d’une vie meilleure … »

*** « The Hamlet Syndrome » (« Le Syndome d’Hamlet »/Elwira Niewiera & Piotr Rosolowski/All.-Pol./2022/85’/film projeté en présence d’Elwira Niewieraco-réalisatrice un documentaire tourné avant l’envahissement de l’Ukraine par la Russie)
FirstPick (1)

« The Hamlet Syndrome » (Elwira Niewiera & Piotr Rosolowski)

Synopsis : « Le point de départ du film est l’élaboration d’une pièce de théâtre inspirée de ‘Hamlet’, de Shakespeare. La mise à l’écran de cette pièce, à intervalle avec des moments riches en émotions de la vie des personnages, offre une image forte d’une génération qui doit faire face à ses traumas de guerre, et faire la paix avec un passé douloureux. Avec l’actuelle invasion de l’Ukraine par la Russie, ce passé devient aujourd’hui le présent et le futur de cette génération … »

*** « Geographies of Solitude » (« Géographies de la Solitude »/Jacquelyn Mills/Canada/2022/104’/film lauréat d’une vingtaine de Prix, dont, en 2022, le  « Prix du Jury oecuménique »à la Berlinale ; le « Prix Hot Docs du meilleur Long Métrage documentaire canadien », à Toronto le« Prix du meilleur Film documentaire  canadien »au « Festival international du Film »à Vancouver ; ainsi que le « Grand Prix de la compétition internationale »au « JIFF » (« Jeonju International Film Festival »en Corée du Sud.

Une personne marchant à travers un vaste paysage de dunes de sable.

« Géographies de la Solitude » (Jacquelyn Mills)

Synopsis : « Une immersion dans les paysages de l’Île-de-Sable, en Nouvelle-Écosse, au Canada, et dans la vie de Zoe Lucas, une naturaliste et écologiste, âgée de 76 ans, qui vit depuis plus de 40 ans sur cette bande de terre isolée, parmi quelques 500 chevaux sauvages … »

*** « Polaris » (Ainara Vera/Fra.-Dan./2022/79′)

Polaris

« Polaris » (Ainara Vera)

Synopsis : « Capitaine de bateaux dans l’Arctique, Hayat navigue loin des hommes et de son passé. Quand sa sœur cadette Leila met au monde une petite fille, leurs vies s’en trouvent bouleversées. Nous suivons ainsi l’aventure de ces femmes, qui tentent d’échapper à leur destin familial, guidées par l’étoile polaire Surmonteront-elles le lourd destin familial qui les lie ? … »

*** « Bobiwine the People’s President » (« Bobiwine le Président du Peuple »/Moses Bwayo & Christopher Sharp/Ouganda-UK-USA/2022/113′)

« Bobiwine the People’s President » (Moses Bwayo & Christopher Sharp)

Synopsis : « L’histoire de Bobi Wine, chef de l’opposition ougandaise, activiste et musicien, qui s’est servi de sa musique pour lutter contre le régime de Yowera Museveni, à la tête du pays pendant 35 ans … »

Critique de la Presse :

** par Rob Aldam, pour « backseatmafia.com » : «  ‘The People’s President’ est un portrait captivant des abus et de la corruption dans cette nation de l’Afrique de l’Est. »

*** « Lázaro and the Shark » (« Lázaro et le Requin »/William Sabourin O’Reilly/Cuba-USA/2022/77′)

Lazaro and The Shark: Cuba Under the Surface

« Lázaro et le Requin » (William Sabourin O’Reilly)

Synopsis : « Lázaro, le chef de la ‘Conga de Los Hoyos’, est déterminé à remporter le tant convoité ‘Prix de Conga’ attribué au quartier proposant la chorégraphie la plus spectaculaire. Tout comme ses rivaux de la ‘Conga, Lázaro va devoir rassembler les habitants de son quartier et parcourir les supermarchés, en rationnement, pour trouver les matériaux nécessaires à l’élaboration d’un spectacle époustouflant … »

*** « If you are a Man » (« Si vous êtes un Homme »/Simon Panay/Fran./2022/74′)

« Si vous êtes un Homme » (Simon Panay)


Synopsis : « Nous voici dans le monde d’Opio, un jeune garçon de 13 ans, prêt à tout pour aller à l’école. Opio travaille à la mine d’or de Perkoa, au Burkina Faso. Il reçoit tous les mois un sac de pierres en guise de paie, et espère y trouver, un jour, un peu d’or … »

*** « Waters of Pastaza » (« Les Eaux de Pastaza »/Inês T. Alves/Por./2022/61’/film lauréat, en 2022, du « Prix Arvore da Vida », à l’ « IndieLisboa – Festival Internacional de Cinema »à Lisbonne / un documentaire qui nous dévoile des populations dont le rapport au monde est bouleversé, leur mode de vie étant menacé par l’inexorable déforestation, guidée par le capitalisme mondial)

« Les Eaux de Pastaza » (Inês T. Alves)

Synopsis « Au cœur de la forêt amazonienne, un groupe d’enfants joue de liane en liane, se cache derrière d’immenses arbres, pêche à mains nues, apprend la faune et la flore. Entre les eaux de la rivière Pastaza et la cime des arbres, ces enfants mènent leur vie quotidienne de manière presque autonome et avec un sens aigu de la collaboration … »

Critique de la Presse :

** par Jorge Mourinha : « Un documentaire charmant et placide sur un groupe d’enfants indigènes d’Amazonie qui vivent astucieusement avec la forêt comme terrain de jeu de rêve. »

Egalement au programme de « Millenium », la « Compétition Vision Jeune », la « Compétition belge », ainsi que les courts métrages de la « Compétition  Jeunes Talents belges ».

Parmi les films de la « Compétition belge », deux documentaires attirent particulièrement notre attention :

*** « Marieke : Addicted to life » (« Marieke : Accro à la Vie »/Pola Rapaport/Bel.USA/2022/86′)

« Marieke : Accro à la Vie » (Pola Rapaport)

Synopsis « Amusante, charismatique et à la volonté de fer, voici comment nous connaissions l’athlète paralympique Marieke Vervoort, qui a décidé de prendre le contrôle de sa douloureuse maladie dégénérative en demandant d’être euthanasiée … »

Faite « Grand Officier de l’Ordre de la Couronne »,  Marieke Vervoort (1979-2019), fut, en 2012, championne olympique, sur le 100 m T52, et vice-championne, sur le 200 m T52, aux Jeux paralympiques de Londres. Triple championne du monde, en 2015, à Doha, sur les 100 m, 200 m et 400 m T52, elle est, en 2016, médaillée d’argent, sur le 400 m T52, et de bronze, sur le 100 m T52aux Jeux paralympiques de Rio de Janeiro, ayant été désignée comme  « Sportive belge de l’Année », en 2012 & en 2015.

*** « Holding up the Sky » (Pieter van Eecke/Bel./2022/80′)

« Holding up the Sky » (Pieter van Eecke)

Synopsis : « Selon une vieille croyance yanomami, si les chamans arrêtent de danser, le ciel s’écroulerait et écraserait tout. Lorsque l’ancien président brésilien  Jair Bolsonaro annoncait que les industries pouvaient s’installer en Amazonie, territoire des YanomamiDavi Kopenawa et son fils, Dario, avaient décidé d’élargir leur combat au niveau international pour défendre leur terre contre les envahisseurs … »

Avis de « Millenium » : « Ce film est rare et puissant. Derrière des images magnifiques de la forêt amazonienne et des rituels traditionnels des peuples autochtones, il nous montre la réalité invisible et brutale de la déforestation et de la destruction de l’environnement. Les industries extractives, comme l’exploitation minière et pétrolière, et les projets de développement, tels que la construction de barrages hydroélectriques, détruisent les forêts, la faune et la flore, et perturbent les modes de vies et les traditions des communautés autochtones. Pieter van Eecke, le réalisateur, prolonge les réflexions sur l’évolution que l’Homme entretient à la nature, et les autochtones semblent supporter à eux seul un combat qui nous concernent pourtant tous.tes. A ce titre, ce documentaire nous offre une véritable leçon d’espoir et de révolte, pour tous ceux qui se soucient de la protection de l’environnement et des droits des peuples autochtones. »

Au « Millenium », hors compétitions, nous aurons les sections « Best of Fest »« Focus sur la Cinéma belge » et « Spotlight Canada », alors qu’un « Forum de Pitching » est programmé, pour les jeunes cinéastes belges, qui pourront rencontrer des réalisateurs chevronnés ; des « masterclasses » étant également prévues, l’une d’elle étant organisée au « Palais des Beaux-Arts » (« Bozar »), le lundi 27 mars, à 19h30, intitulée « Ai Weiwei, l’Engagement du Cinéaste », animée par Pierre Simon Gutmanrédacteur en chef adjoint de « L’Avant-Scène Cinéma » & professeur en histoire de cinéma et mise en scène.

Cette image peut contenir Visage Personne humaine Vêtements Vêtements Ai Weiwei Barbe et manteau

Ai Weiwei, lors du tournage d’ « Human Flow »/2017

De fait, c’est avec un grand enthousiasme que Zlatina Rousseva nous annonça, lors de la conférence de presse que la présidence du Jury serait confiée à l’artiste chinois Ai Weiwei (°Pékin/1957), figure de l’opposition au pouvoir et emblème de la liberté d’expression, ayant reçu, en 2012, le « Prix Cornell-Capa »octroyéà Parispar le « Centre national de Photographie », ainsi qu’en 2015, conjointement avec la chanteuse américaine Joan Baez (°New York/1945), le  « Prix Ambassadeur de la Conscience »,  décerné, par l’ONG « Amnesty International »à des personnes ayant défendu et amélioré la cause des droits humains et fondamentaux.

Architecte, cinéaste, commissaire d’expositions, écrivain, performeur photographe, il fut le lauréat, en 2022, en sculpturedu« Praemium Imperiale », qui, considéré comme le « Prix Nobel de l’Art »est attribué, depuis 1989, au Japon, par la famille impériale, au nom de l’ « Association japonaise des Beaux-Arts ».

Son engagement social et politique tient à sa vision de l’art comme moyen d’émancipation, révélant ainsi, à la conscience de chacun, son intériorité et la nécessité de prendre position.

A l’issue de cette rencontre, nous assisterons à la projection d’un de ses documentaires, nous dévoilant le quotidien des Rohingyafait de coutumes et rituels, l’expression d’une dignité sauvegardée, face aux plus grandes privations :

*** « Rohingya » (2021/122′)

« Rohingya » (Ai Weiwei )

Synopsis : « Les Rohingya, groupe ethnique indo-aryen apatride, fuyant les persécutions, au Myanmar, se sont réfugiés à Cox’s Bazar, une ville portuaire du  Bangladesh, abritant le plus grand camp de réfugiés au monde, où vivent plus de 900.000 réfugiés Rohingya … »

Prix d’accès combiné (« masterclass » et projection) : 10€ (8 €, pour les moins de 30 ans).

Parmi ses autres documentaires, notons : « Human Flow » (All./2017/140’/film lauréat, en 2018, du« Prix du meilleur Documentaire », au « Ramdam  Festival » à Tournai, ainsi qu’en 2017, du « Prix Bambi », à Karlsuheen catégorie « Courage »), ce film abordant l‘ampleur catastrophique de la crise des migrants et ses terribles  répercussions humanitairestourné en un andans 25 pays.

© « Millenium 

Soulignons qu’outre la programmation à « Bozar » & au « Ciné Galeries »à Bruxelles, ainsi qu’à « Flagey »à Ixellesde nombreuses séances seront  présentées au « Vendôme »à Ixellesdeux « masterclasses » – « La Chine invisible » (jeudi 30 mars & vendredi 31 mars, à 19h) & « La Dramaturgie du Son » (jeudi 30 mars, à 19h) – étant prévues au « Civa » rue de l’Ermitage, 55à Ixelles.

Prix d’entrée par séance 8€ (6€, pour les moins de 26 ans & à partir de 65 ans). Prix des Pass 30€ (pour 5 séances) & 50€ (pour 10 séances). Site web :   https://www.festivalmillenium.org/.

Yves Calbert.

About Author