CULTURE-MEDIA.BE

Média de la Culture en Belgique et dans le Nord de la France

15È « FESTIVAL IMAGÉSANTÉ », À LIÈGE, DU 27 MARS AU 01 AVRIL

15È « FESTIVAL IMAGÉSANTÉ », À LIÈGE, DU 27 MARS AU 01 AVRIL

Accueil » Home-CULTURE-MEDIA » 15È « FESTIVAL IMAGÉSANTÉ », À LIÈGE, DU 27 MARS AU 01 AVRIL

15È « FESTIVAL IMAGÉSANTÉ », À LIÈGE, DU 27 MARS AU 01 AVRIL

Festival Imagésanté

© « Imagésanté »

Voici un Festival particulier puisque ne se limitant pas au cinéma, mais, en collaboration avec le CHU de Liègeune trentaine d’opérations chirurgicales seront retransmises en directsur la Web TV du Festivalétant commentées par des étudiants en médecine et les  chirurgiens eux-mêmes.

© « Imagésanté »

Soulignons que le lancement d’une Web TV, dès 2010, a rendu le Festival accessible dans le monde entier, permettant à quiconque de  découvrir le corps humain à travers les yeux du chirurgien.

Philippe Reynaert

Sur le plan cinématographique, présenté par Philippe Reynaert – directeur retraité de « Wallimage », collaborateur cinéma à la  « RTBF » -, ce prochain lundi 27 mars, 20h, se déroulera le Gala d’Ouvertureau « Ciné Le Parc »à Liège, avec la projection de :

*** « Pénélope mon Amour » (Claire Doyon/Fra./2021/84′)

Penelope my Love (Séance Inaugurale)

Ouverture : « Pénélope mon Amour » (Claire Doyon)

Synopsis « Depuis 18 ans, la réalisatrice Claire Doyon filme Pénélope, sa fille autiste. Composé de bandes DV, de bobines Super 8 et d’archives HD, ‘Pénélope mon Amour’ retrace la relation entre la mère et la fille à travers différentes étapes : le choc du diagnostic, la lutte contre celui-ci, la résolution, l’acceptation et la découverte d’un mode d’existence différent. »

Propos de Claire Doyonla réalisatrice : « Rien ne semblait distinguer Pénélope des autres enfants, pourtant je sentais qu’une autre réalité m’attendait, celle qui me ferait voir le monde différemment. »

Projection gratuite, mais inscription obligatoire.

Ce film a été retenu pour la Compétition internationale, de même que 9 autres longs métrages :

*** « A House made of Splinters » (Simon Lereng Wilmont/Dan.-Suè.-Ukr.-Fin./2022/76’/film lauréat, en 2022, du « Prix du meilleur Réalisateur », au « Sundance Film Festival »à Park City & à Salt Lake Cityen Utah ; du« Dragon d’Or du meilleur Documentaire nordique »au « Göteborg Film Festival »en Suède des « Prix Alexandre d’Or » « FIPRESCI de la presse cinématographique internationale »au « Thessaloniki Documentary Festival »en Grèce d’autres Prix, notamment à  Copenhague et à Zagreb)

A House Made of Splinters

« The House of Splinters » (Simon Lereng Wilmont)

Synopsis : « Alors que la guerre en Ukraine orientale fait payer un lourd tribut aux familles vivant près de la ligne de front, des travailleurs sociaux déterminés travaillent sans relâche dans un home pour enfants placés, pour leur créer un espace sûr, chaleureux, pendant que l’État décide de leur sort futur. Wilmont filme avec beaucoup d’intimité et pudeur Eva, Sacha et Kolya qui souffrent et survivent à la violence et à l’abandon, dans cet « orphelinat » qui devient la métaphore d’un foyer, d’un pays et d’un monde où les adultes n’assument pas leurs responsabilités … »

Critique de « The Guardian » : « Plein de vérités dures et froides, presque intolérables, sur ce qui arrive aux petits lorsque la société est fracturée. … beau et mélancolique, avec de petites lueurs d’espoir au milieu de la sombre réalité. »

La projection du sera suivie d’un débatsur le thème : « La Guerre, quel impact sur les enfants », avec la participation de Sandrine Meunier-Tabanelicenciée en psychologie, & d’un médecinFlorence Mathypédopsychiatrecheffe de clinique, dans le service infanto-juvénile ambulatoire du CHU de Liège.

*** « Eat your Catfish » (Noah Amir ArjomandAdam Isenberg & Senem Tüzen/USA-Esp.-Turquie/2021/71′)

Eat Your Catfish

« Eat your Catfish » (Noah Amir Arjomand, Adam Isenberg & Senem Tüzen)

Synopsis : « La sclérose latérale amyotrophique de Kathryn l’a paralysée. Ses relations familiales sont en lambeaux mais elle tente en vain de tenir le coup pour assister au mariage de sa fille. Avec un humour noir et une intimité hors du commun, les caméras explorent l’effondrement d’une famille et la volonté de vivre malgré tout … »

La projection – le mercredi 29 mars, à 15h30, au « Sauvenière » – sera suivie d’un débatsur le thème : « Le rôle des proches aidants dans l’accompagnement d’une personne malade », avec la participation de Catherine Mélon, psychologue clinicienne, au sein de l’association « PalliaLiège »plate-forme des soins salliatifs en province de Liège ; Amandine Nihoulchargée de projets de l’asbl  « Aidants proches » ; & Sylvie Roberti, psychologue, spécialiste du deuil.

*** « How to save a dead Friend » (Marusya Syroechkovskaya/Suè.-Nor.-Fra.-All./2022/103′)

How To Save a Dead Friend

« How to save a dead Friend » (Marusya Syroechkovskaya)

Synopsis « Marusya et Kimi, amants inséparables, passent à l’âge adulte au moment où s’installent les rêves nationalistes de la Russie. En retournant la caméra sur eux-mêmes, ils capturent l’anxiété euphorique d’une jeunesse brûlant la chandelle par les deux bouts – mais alors qu’une lumière brûle plus fort, l’autre pourrait s’éteindre à jamais. Le cri d’une génération réduite au silence … »

Projectionle jeudi 30 mars, à 10h30, au « Churchill »

*** « Jason » (Maasja Ooms/P.-B./2021/90′)

Jason

« Jason » (Maasja Ooms)

Synopsis « Un portrait douloureusement honnête de Jason, 22 ans, qui suit une thérapie pour des traumatismes liés à l’enfance qui n’ont fait qu’augmenter après qu’il ait été enfermé par la protection de la jeunesse à l’âge de 16 ans. Il s’agit du troisième volet de la trilogie de Maasja Ooms sur l’échec du système néerlandais de protection de la jeunesse. L’œuvre est une observation critique d’un point de vue personnel … »

Projectionle jeudi 30 mars, à 13h45, au « Sauvenière ».

*** « A Taste of Whale » (« Le Goût de la Baleine »/Vincent Kelner/Fra./2022/85′)

Le Goût de la Baleine (A Taste of Whale)

« Le Goût de la Baleine » (Vincent Kelner)

Synopsis : « Chaque été, des centaines de baleines pilotes sont chassées dans les fjords des Iles Féroé. Une tradition spectaculaire et sanglante nommée ‘Grind’. Des militants internationaux luttent contre la souffrance infligée à ces mammifères. Couteau en main, les Féroïens, eux, dénoncent l’hypocrisie de ceux qui mangent de la viande issue des abattoirs et d’industries polluant notre planète … »

Projectionle mardi 28 mars, à 13h45, au « Sauvenière »Mise en garde : certaines images « difficiles »

*** « Little Palestine – Journal d’un Siège » (Abdallah Al Khatib/Liban-Fra._Qatar/2021/89′)

Little Palestine, journal d’un siège

« Little Palestine – Journal d’un Siège » (Abdallah Al Khatib)

Synopsis : « Pendant la guerre civile syrienneYarmouk, un quartier de Damas où sont réfugiés des milliers de Palestiniens, a été le théâtre de violents combats. Abdallah Al-Khatib, né à Yarmouk, s’est penché sur le sort des civils lors du siège brutal imposé par le régime syrien, mais également sur celui de son quartier qui résiste avec dignité aux atrocités de la guerre … »

Projectionle mercredi 29 mars, à 10h30, au « Sauvenière ».

*** « Long Live my happy Head » (Will Hewitt & Austen McCowan/UK/2022/90′)

Long Live My Happy Head

« Long Live my happy Head » (Will Hewitt & Austen McCowan)

Synopsis : « Gordon, auteur de bande dessinée écossais atteint d’une tumeur au cerveau, crée un roman graphique pour aider ses proches à se préparer à sa mort. Il y aborde son histoire d’amour avec Shawn, un américain chaleureux et protecteur avec qui il sera amené à vivre la période la plus difficile de sa vie, en pleine pandémie mondiale qui l’oblige à s’isoler et piège son partenaire aux États-Unis … »

Ce film explore comment l’art, l’humour et l’amour peuvent combattre nos peurs de la mortalité, lorsque nous sommes confrontés au rappel que l’horloge fait tic-tac.

Projectionle mercredi 29 mars, à 13h30, au « Sauvenière ».

*** « The North Drift » (« PLastiques : à la Dérive vers l’Artctique »/Steffen Krones/All./2022/94′)

Plastiques : à la dérive vers l’Arctique (The North Drift)

« PLastiques : à la Dérive vers l’Artctique » (Steffen Krones)

Synopsis « Une bouteille de bière allemande, échouée en Norvège, comment est-elle arrivée là ? Vient-elle vraiment d’Allemagne ? Peut-elle voyager si loin ? La curiosité de Steffen Krones devient un projet de recherche scientifique visant à retracer le chemin des déchets plastiques depuis Dresde. Un périple le long de l’Elbe, de la mer du Nord à la Norvège, montrant que nous formons un cycle dans lequel chacun peut changer les choses … »

La projection – le mardi 28 mars, à 15h45, au « Sauvenière » – sera suivie d’un débatsur le thème : « Des océans pollués, négligence ou fatalité ? », avec la participation de Krishna Dasbiologisteocéanographe de formationMaître de Recherches FNRS (« Fonds de la Recherche Scientifique ») et professeur associé à l’Université de liège, ainsi que de Hugues Dorzée, rédacteur en chef du magazine  « Imagine Demain le Monde ».

*** « The Marriage Project » (Hesam Eslami & Atieh Attarzadeh Firozabadj/Fra.-Iran-Qatar/2022/79′)

The Marriage Project

« The Marriage Project » (Hesam Eslami & Atieh Attarzadeh Firozabadj)

Synopsis : « Un centre psychiatrique de Téhéran met en œuvre un projet révolutionnaire : permettre le mariage entre patient.e.s. Ces femmes et ces hommes à la recherche de l’amour devront se confronter aux préjugés d’une société traditionaliste. Un film sensible et délicat sur les rapports intimes et sur la notion complexe de folie … »

Phrase à méditer : « L’amour peut détruire ta vie, mais grâce à lui tu peux trouver le courage de franchir les frontières de l’existence ! », déclara l’ex-mari de Atieh Attarzadeh Firozabadjla co-réalisatrice, alors qu’il allait être interné dans un hôpital psychiatrique.

Projectionle mardi 28 mars, à 10h30, au « Sauvenière ».

Outre ces 10 films en Compétition internationale13 autres documentaires seront projetés hors compétition55.00 spectateurs  étant attendus en présentiel, pour 120.000, en « streaming ».

Notons que l’un de ces 13 films sera projeté lors d’une soirée événementielle, le mardi 28 mars, à 20h, au « Sauvenière » :

*** « (R)évolution Sida » (Frédéric Chaudier/Fra./2022/112′)

Révolution SIDA

« (R)évolution SIDA » (Frédéric Chaudier)

Synopsis : « Qu’évoque le SIDA aujourd’hui ? Les nouvelles pandémies nous rappellent à quel point le SIDA a été un tournant. ‘(R)évolution SIDA’ pose un regard sans concession sur ce que cette maladie a provoqué et inflige encore, de l’Afrique du Sud à la Chine, de la Russie à la Thaïlande. Des artistes, des responsables politiques, des chercheurs et des témoins décrivent cette révolution sanitaire que l’on croit à tort passée. En dépit des évolutions exceptionnelles de la science et de la médecine, ils dressent un constat glaçant des dysfonctionnements politiques et sociaux engendrés par la maladie : les injustices quant à l’accès aux soins, les discriminations à l’égard des minorités et surtout l’absence de réelle volonté politique qui participent tragiquement à la progression du virus … »

Frédéric Chaudier, réalisateur de « Révolution sida »

Frédéric Chaudier, réalisateur de « (R)évolution SIDA » & président du Jury

Avec le soutien de la « Plate-Forme Prévention Sida »la projection sera suivie d’un débat, sur le thème : « Malgré les avancées scientifiques, le Sida est toujours bien présent. Parlons-en pour lever les tabous », avec la participation de Frédéric Chaudier réalisateur de « (R)évolution SIDA »auteurproducteur & président du Jury de la Compétition internationale ; Gilles Darcischef de clinique en maladies infectieuses, au CHU de Liège, professeur associé en pathologies infectieuses, spécialiste postdoctorant au FNRS ;  Simon Englebertdirecteur du « Centre de Santé sexuelle liégeois (« Centre S ») ; & Thierry Martindirecteur de la « Plateforme Prévention Sida »à Bruxelles.

Maureen Louys

Le Gala de Clôture est programmé le samedi 01 avril, à 19h, à la « Cité Miroir », la proclamation du Palmarès étant coordonnée par l’animatrice liégeoise Maureen Louysde la « RTBF », et Philippe Reynaert.

En collaboration avec le CHU de Liège et l’ « HEPL » (« Haute École de la Province de Liège ») nous assisterons, aussi, à la remise des Prix de « Medi’Cast », concours de capsules vidéos expliquant, de manière concisevisuelle et simplifiée des thématiques qui touchent les patients.

Les lauréats étant connus, la soirée s’achèvera avec la projection du « Grand Prix » de la 15è édition d’ « Imagésanté ».

© « Imagésanté »

Prix par séance : 7€. Site web https://www.imagesante.be/.

Yves Calbert.

About Author