CULTURE-MEDIA

Le média de la Culture en Belgique et dans le Nord de la France

« UNDER CONSTRUCTION », AU « PAVILLON », À NAMUR, JUSQU’AU 06 AOÛT

« UNDER CONSTRUCTION », AU « PAVILLON », À NAMUR, JUSQU’AU 06 AOÛT

Accueil » Home-CULTURE-MEDIA » « UNDER CONSTRUCTION », AU « PAVILLON », À NAMUR, JUSQU’AU 06 AOÛT

« UNDER CONSTRUCTION », AU « PAVILLON », À NAMUR, JUSQU’AU 06 AOÛT

Le « Pavillon » © Photo : « KIKK Festival »

« La civilisation n’est pas un entassement, mais une construction, une architecture », écrivit le penseur algérien Malek Bennabi (1905-1973).

Sans commentaires ! © Photo : Christian Delwiche

Accessible jusqu’au dimanche 06 août, à 18h, voici bien une exposition atypique« Under Construction » nous proposant une sorte de grand laboratoire de fabricationen constant changement, créé pour susciter des interactions, titiller la curiosité, inspirer.

Peindre avec l’appui d’une machine © Photo : Murielle Lecocq

Un peu grande, la feuille de papier © Photo : Murielle Lecocq

Un vrai chantier en chantier ou enchanté … ode à l’inventivitéau détournement habile d’objets et de situationsà l’amusementUne exposition vivement conseilléesans modérationà tout âge !

Un visite familiale © Photo : Christian Delwiche

L’enfant a déclenché un air de guitare © Photo : Murielle Lecocq

Au point de leur prêter les clés un mois à l’avancepour vivre intensément une résidence d’artiste intense et débridée, une carte blanche  ayant été offerte aux artistes berlinois Niklas Roy et Kati Hyyppä, accompagnés par quelques artistes invités (Rrrrrose AzertyLaurence Azzopardi, Chloé DesmoineauxFélix Fisgus, Antonin Fourneau, Kati HyyppäJankenpoppRoman MiletitchThomas Molles &  Guillaume Stagnaro), ce duo d’artistes détonant nous propose une expérience ludique et inspirante de la technologie.

Vernissage : Niklas Roy, l’artiste, & Marie du Chastel, la commissaire © Photo : Christian Delwiche

Vernissage : avec A. Barzin, échevine de la Culture, & B. Guilitte, conseillé provincial © Ph. : C. Delwiche

Invités à plusieurs reprises du « KIKK Festival »Niklas Roy et Kati Hyyppä ont su séduire Namurreconnue en qualité de « Ville créative de l’UNESCO dans le Domaine des Arts numériques » – depuis 2021, à l’issue de la 10è édition du « KIKK Festival » . Voici qui met ainsi en valeur l’univers décalé de ces deux artistesentre détournements d’objets et technologiesdans le cadre d’installations ludiques.

Avec l’appui du « smartphone » © Photo : Niklas Roy

© Photo : Antonin Fourneau

Au programme :  permettre aux installations venues en ligne directe de Berlin de trouver leurs marques dans cet espace atypique,  donnant aux créatifs.ves venu.e.s ayant rejoint les deux artistes berlinois, l’occasion de décloisonner les artsla science et la technologie grâce à cette expositionqui, présentée sur deux étages, constitue un véritable laboratoire d’expériences où tout est appelé à changer

Un meli melo d’objets récupérés © Photo : « Le Pavillon »

Un pc géant en matériel de récupération © Photo : « Le Pavillon »

Parmi les dernières réalisationsl’exposition évoluant au fil des jours, notons : « Le Train Fantôme revisité »Kati Hyyppä a imaginé une
nouvelle installation des plus décalées, où il vous faudra braver toutes nos peurs et affronter l’inconnu du sous-sol obscur ! A l’aide d’une  voiture téléguidée, personnalisée par l’artiste, partons à la découverte de scènes effrayantes, où poupées et vieux jouets nous réservent quelques sursauts ! 

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 5qOa0JQ9ttbXjSDPZ_sVma26RLyEGlhuvrdv5N9sfQFLiFmWc7BGA9PaNxv5zWTToDv6jBlMcr5Jt0UzR7kvZdOLS_g9sYqcbcpLFuEK9z7xevK7ZmOi9T3v559Hccuul_OLFGSQOxM8K6ucGBy7P0P7_o2TNSs=s0-d-e1-ft

Une exposition « lumineuse », avec « Le Train Fantôme revisité »© Kati Hyyppä © Ph. : « Pavillon »

Autre nouveauté : « Scylle 3000Une Flûte et un Jeu Vidéo », qui ravira les amoureux de jeux vidéo rétro et les nostalgiques de  « Nokia », avec une version revisitée du jeu « Snake«  ! Ainsi, Chloé Desmoineaux nous propose le retour du bon vieux serpent, avec une subtilité peu anodine. Nous n’y jouons pas avec une manette, ni un clavier, mais avec une flûte ! Un conseil : exerçons notre « la, sol et mi », nous en aurons besoin !

« Scylle 3000-Une Flûte et un Jeu Vidéo » © Chloé Desmoineaux © Photo : « Pavillon »

Comme nous le confia Niklas Roy le mercredi 28 juinlors de la visite de presse : « Une série d’objets du quotidien sont réutilisés pour l’exposition, en étant détourné de leur fonction première. Rien n’a été acheté pour monter cette expo. Ces œuvres nous permettent de voir la technologie sous un autre angle, plus écologique, moins rapide, plus créatif. »

© Photo : Niklas Ro

Le volet ludique joue les prolongations, grâce à deux stagesqui furent proposés gratuitement (moyennant paiement d’une caution), sur une durée de cinq semaines d’exposition, cette démarche éducative, propre au « Pavillon », s’inscrivant dans les « STEAM »approche multidisciplinaire de l’apprentissage, qui utilise les arts, l’ingénierie, les mathématiques, la science et la technologie, comme points d’accès à l’acquisition des compétences.

© Photo : Murielle Lecocq

Ces deux stagespour les jeunes, de 10 à 14 ans, furent organisés en juilletavec l’appui de « Technobel »centre de compétence spécialisé dans le numérique.

Des guides prévenants © Photo : Christian Delwiche

S’amuser est le maître-mot de ce rendez-vous, qui a, aussi, pour particularité, de faire la part belle au recyclage d’objets … Et pour en discuter , le « Pavillon » a prévu, pour la première fois, un ‘espace catering’ , pouvant nous aider pour profiter pleinement de cette expo, qui ne manquera pas de surprendre.

© Photo : Murielle Lecocq

Voici une intéressante occasion de réveiller notre créativité, grâce à « Under Construction », la nouvelle exposition interactiveen perpétuel chantier …

© Photo : Murielle Lecocq

… Et, contrairement aux musées et aux expositions traditionnellesqui affichent la mention « interdit de toucher », ici, tout visiteur est inviter à cliquerdessiner, manipulerpeindre, … chacun réveillant sa créativitépour son plus grand plaisir.

Peut être de l’art

Donnons vie à une peinture classique, Adam et Eve pouvant s’activer © Photo : Murielle Lecocq

Chacun peut écrire un mot dans ce cadre © Photo : Niklas Roy

Inauguré, au sommet de la Citadelle de Namur, le samedi 13 mars 2021, ce bâtiment, à l’architecture originale, fut, en 2015, le  « Pavillon de la Belgique », à l’ « Exposition universelle de Milan ». Acheté par la Ville de Namur, son but est d’explorer les cultures numériquessa première exposition, en 2022, ayant été « Biotopia ».

De quoi se reposer entre deux activités © Photo : Murielle Lecocq

N’oublions pas le propos de l’architecte franco-suisse Le Corbusier (né Charles-Édouard Jeanneret-Gris/1887-1965) :« Vous utilisez la pierre, le bois et le béton, et avec ces matériaux, vous construisez des maisons et des palais. C’est la construction. L’ingéniosité est au travail. Mais soudain tu touches mon coeur, tu me fais du bien, je suis heureux et je dis : c’est beau. »

Bonne Visite © Photo : Murielle Lecocq

© Photo : « Le Pavillon »

Ouverture : jusqu’au dimanche 06 août, de 12h à 18h. Prix d’accès : 10€ (6€, dès 65 ans et pour les membres d’un groupe de minimum 10 personnes / 5€, de 7 à 18 ans, pour les étudiants, les personnes porteuses d’un handicap & les demandeur. deuse.s d’emploi / 1€25, pour les « Art. 27 » / 0€, pour les moins de 7 ans, les enseignant.e.s & les détenteur.trice.s d’un museumPASSmusées / 24€, pour les familles (2 adultes & 2 enfants) / 14€, téléphérique inclus). Contacts : 081/71.70.21. Site web : https://le-pavillon.be/

XIIè & XXIè siècles se côtoient, avec le téléphérique de Namur © Ph. : Roger Milutin/« Le Soir »

Etant édifié à quelques mètres de la station d’arrivée du nouveau téléphérique, inauguré le samedi 08 mai 2021, inutile de préciser que cela constitue une belle opportunité de joindre l’utile à l’agréable, en l’empruntant, pour accéder au « Pavillon » et regagner, en quelques minutes, le Centre Villevia sa station citadine de la place Maurice Servaisproche des place d’Armes et du marché aux Légumes.

« Le Pavillon », en avant plan du restaurant « Le Panorama » © Photo : Christian Delwiche

Restaurant « Le Panorama » et vue sur Jambes © Photo : Ville de Namur

Egalement à proximité du « Pavillon », sur l’esplanade, un vaste parking gratuit, le superbe point de vue sur Jambes et la Meuse, de la terrasse du restaurant-brasserie « Le Panorama », réouvert en 2022, sans oublier le chemin d’accès menant à l’ancienne caserne de « Terra Nova »à l’important attrait touristique, avec son espace muséal du « Centre du Visiteur » et son accès aux « Souterrains »uniquement accessibles en visites guidées (réservations : 081/24.73.70).

Reconstitution 3D dans les souterrains © Photo : « Comité Animation Citadelle »

Inutile de préciser que, dans un tel cadre, toute famille peut passer une journée des plus intéressantes à la Citadelle de Namurassociant le côté particulièrement ludique, pour nos enfants, d’ « Under Construction », au « Pavillon », à d’éventuelles découvertes historiquessur le site de « Terra Nova », où une petite restauration (en self serviceà « Made in Namur ») et une terrasse sont également accessibles.

Yves Calbert.

About Author