CULTURE-MEDIA

Le média de la Culture en Belgique et dans le Nord de la France

12È « MAGRITTE DU CINÉMA », LE 04 MARS, AU « THÉÂTRE NATIONAL », SUR « AUVIO » ET LA « TROIS »

12È « MAGRITTE DU CINÉMA », LE 04 MARS, AU « THÉÂTRE NATIONAL », SUR « AUVIO » ET LA « TROIS »

Accueil » Home-CULTURE-MEDIA » 12È « MAGRITTE DU CINÉMA », LE 04 MARS, AU « THÉÂTRE NATIONAL », SUR « AUVIO » ET LA « TROIS »

12È « MAGRITTE DU CINÉMA », LE 04 MARS, AU « THÉÂTRE NATIONAL », SUR « AUVIO » ET LA « TROIS »

Pour « Un Monde », Laura Wandel, son équipe et leurs 7 « Magritte du Cinéma » 2022 © « Belga »

Ce dernier vendredi 10 février, pour la première fois, la presse était invitée, par l’ « Académie Delvaux », au« Théâtre National Wallonie-Bruxelles »nouveau lieu d’accueil pour la Cérémonie des « Magritte du Cinéma », qui, après une édition annulée et une organisée sans public, quitte le « Square », pour gagner le N° 111 du Boulevard Emile Jacqmain, à proximité de la Place de Brouckère.

«Les Magritte, c’est un bilan avant tout très positif. C’était une gageure d’arriver à monter un truc pareil. La marque est forte. Ça a du sens», juge Patrick Quinet, président de l’Académie André Delvaux.

Patrick Kinet, président de l’ « Académie Delvaux » © « Le Soir »

Dans l’attente de cette 12è Cérémonieprogrammée le samedi 04 mars, la liste des nominations nous a été révélée par Patrick Ridremont, le « Maître de Cérémonie » de la 12è édition des « Magritte du Cinéma », et Cathy Immelenanimatrice à la « RTBF », en présence de Bénédicte Linardministre de la Culture, Patrick Quinetprésident de l’ « Académie Delvaux » Jean-Paul Philippot, administrateur général de la « RTBF », et Frédéric Delcorsecrétaire général de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui, tous quatre, soulignèrent qu’il est particulièrement approprié que la Cérémonie prenne place au sein d’un lieu de  Culture, le « Théâtre National Wallonie-Bruxelles ».

Relevons le propos de la ministrde la Culture : « La Belgique est championne de la modestie et on oublie de dire qu’on a du talent. Or on est bon, très bon. La Cérémonie des ‘Magritte du Cinéma’, c’est visibiliser nos talents, la qualité, la diversité du cinéma belge. »

Soulignant que la « RTBF » avait soutenu 35 projets de fictions, en 2022, Jean-Paul Philippot nous annonça que, dès 20h, le  samedi 04 mars, la Cérémonie sera retransmise sur « Auvio »« La Trois » prenant le relais, à 21h.

Il ajouta : « Au-delà de la fête, nous voulons donner envie au public d’aller voir des films belges, 25 d’entre eux étant visibles sur  ‘Auvio’, pendant un an, dès le mercredi 15 février, une semaine du Cinéma belge prenant place sur nos antennes du lundi 27 février jusqu’au samedi 04 mars, en introduction à la Cérémonie des ‘Magritte’. »

Le « Maître de Cérémonie », Patrick Ridremont, lauréat du « Magritte du 1er Film », en 2013

En parcourant la liste ci-dessous, nous remarquons que le film le plus nommé est « Close »de Lukas Dhontdix fois (« meilleur Scénario original ou Adapation »« meilleure Actrice dans un second Rôle »« meilleur Acteur dans un second Rôle »« meilleur Espoir masculin » {deux acteurs}, « meilleure Image »« meilleurs Décors »« meilleurs Costumes »« meilleur Montage » &, bien sûr,  « meilleur Film flamand », alors qu’étant un film flamand, il ne pouvait être nommé comme « meilleur film » & « meilleure Réalisation ».

« Close », de Lukas Dhont

Rappelons que « Close » a remporté, entre autres, en 2022, le « Grand Prix du Jury » du « Festival de Cannes » ; le « Prix André Cavens du meilleur Film belge », attribué par l’ « UCC » (« Union de la Critique de Cinéma ») ; et six Prix aux  « Ensor » (« meilleur Film »« meilleure Réalisation »« meilleur Scénario »« meilleure Interprétation »« meilleure Image » &  « meilleurs Sons ») ; étant nommé pour l’attribution du « Prix du meilleur film international »aux « Oscars », et « Prix du meilleur Film étranger »aux « César » .

“Rien à foutre” de Julie Lecoustre Emmanuel Marre, suit, avec neuf nominations (« meilleur Film »« meilleur premier Film », « meilleure Réalisation », « meilleur Scénario original ou Adapation »« meilleure Actrice dans un second Rôle », « meilleure Image »« meilleurs Décors »« meilleurs Costumes » &« meilleur Montage »).

« Rien à foutre », de Julie Lecoustre & Emmanuel Marre

De son côté, « Tori et Lokita »de Jean-Pierre & Luc Dardenne, lauréat, en 2022, du « Prix spécial du 75è Festival de  Cannes », est nommé à cinqreprises (« meilleur Film »« meilleure Réalisation »« meilleur acteur dans un second rôle »« meilleur Espoir féminin » & « meilleure Espoir masculin »).

A titre individuel ou pour son film, Bouli Lanners est nommé à huit reprises (« meilleur Film »« meilleure Réalisation », « meilleur Scénario original ou Adapation »« meilleur Son »« meilleurs Décors »« meilleurs Costumes » & « meilleur Montage », pour  « Nobody has to know »ainsi que « meilleur Acteur », pour « La Nuit du 12 »).

Outre Bouli Lanners, parmi nos acteurs.trices les plus populaires, citons quelques nommés : Veerle BaetensAnne CoesensEmilie DequenneVirgine EfiraBenoît Poelvoorde & Jérémie Renierce dernier étant nommé comme « meilleur Acteur », dans  « L’Ennemi », et « meilleur Acteur dans un second Rôle », dans « Novembre ».

Répondant à la question d’un journaliste : « Pourquoi cinq acteurs nommés et seulement quatre actrices »Patrick Quinet répondit : « Simplement parce qu’il y a eu un ex-æquo du côté masculin ».

Si certains s’étonnent que deux réalisateurs français voient leur film « Rien à foutre » nommé pour le « Prix du meilleur Film »  et celui de « la meilleure Réalisation »c’est, tout simplement, parce qu’ils vivent depuis cinq ans en Belgique, ce qui fait qu’en 2024 , Dany Boomvivant depuis, déjà, 4 ans dans notre pays, pourrait présenter son dernier film.

Notons que, précédemment, l’ « Académie Delvaux » avait déjà dévoilé le nom de la lauréate 2023 du « Magritte d’Honneur » :  lactrice, chanteuse, réalisatrice et scénariste française Agnès Jaoui (°Antony/1963), lauréate, notamment, de six « César » (un en 1994 et trois en 2001), de quatre « Prix Lumière » (un en 1997 & trois en 2001), d’un « Prix du Scénario » au « Festival de Cannes » (2004) & du « Prix David di Donatello du meilleur Film étranger » (2001), son film le plus primé étant « Le Goût des Autres » (Fra./2000/112’/avec Alain ChabatAgnès Jaoui & Gérard Lanvin), qui fut nommé, en 2001, pour l’attribution de l’ « Oscar du meilleur Film étranger ».

Agnès Jaoui: "il n'y a pas assez de femmes célébrées" aux César et à ...

Agnès Jaoui, « Magritte d’Honneur » de la 12è édition des « Magritte du Cinéma »

Artiste complète, elle reçut, également, en 1992, un « Molière de l’Auteur », ainsi qu’en 2007, la « Victoire de la Musique de l’Album de Musiques du Monde de l’Année ».

Liste des Nominationspour l’attribution de 22 « Magritte du Cinéma » :

Meilleur Film

« Animals », de Nabil Ben Yadir, produit par Nabil Ben Yadir & Benoît Roland (« 10.80 Films »)

« La Ruche »de Christophe Hermans, produit par Cassandre Warnauts & Jean-Yves Roubin (« Frakas Productions »)

« Nobody has to know »de Bouli Lanners, produit par Jacques-Henri Bronckart (« Versus Production »)

« Rien à foutre »de Julie Lecoustre & Emmanuel Marre, produit par Benoît Roland (« Wrong Men »)

« Tori et Lokita »de Jean-Pierre & Luc Dardenne, produit par Jean-Pierre et Luc Dardenne & Delphine Tomson (« Les Films du Fleuve »)

« Animals », de Nabil Ben Yadir

Meilleur premier Film

« Aya »de Simon Coulibaly Gillard, produit par Sébastien Andres et Alice Lemaire (« Michigan Films »)

« La Ruche »de Christophe Hermans, produit par Cassandre Warnauts et Jean-Yves Roubin (« Frakas Productions »)

« Rien à foutre »de Julie Lecoustre & Emmanuel Marre, produit par Benoît Roland (« Wrong Men »)

« Yuku et la Fleur de l’Himalaya »d’Arnaud Demuynck Rémi Durin, produit par Arnaud Demuynck (« La Boîte, … Prod ») & Patrick Quinet (« Artémis Productions »)

La ruche | Christophe Hermans | trailer NL | 21 juli in de filmtheaters ...

« La Ruche », de Christophe Hermans

Meilleure Réalisation

Nabil Ben Yadir, pour « Animals »

Bouli Lanners, pour « Nobody has to know »

Julie Lecoustre & Emmanuel Marre, pour « Rien à foutre »

Jean-Pierre & Luc Dardenne, pour « Tori et Lokita »

Bouli Lanners, dans « Nobody has to know », de Bouli Lanners

Meilleur Film flamand

« Close »de Lukas Dhont, produit par Dirk Impens (« Menuet »), Michiel Dhont, coproduit par Jacques-Henri Bronckart (« Versus production »)

« Les huit Montagnes »de Felix Van Groeningen & Charlotte Vandermeersch, produit par Hans Everaert (« Menuetto Films »), Felix Van Groeningen et Charlotte Vandermeersch (« Rufus »)

« Nowhere », de Peter Monsaert, produit par Jan De Clercq & Annemie Degryse (« Lunanime ») et coproduit par Anne-Laure Guégan & Géraldine Sprimont (« Need Productions »)

« Rebel », d’Adil El Arbi & Bilall Fallah, produit par Bert Hamelinck & Dimitri Verbeeck (« Caviar »), coproduit par Diana Elbaum (« Beluga Tree »)

Cannes 2022 Mujeres Directoras: Conoce a Charlotte Vandermeersch – “Las ...

« Les huit Montagnes », de Felix Van Groeningen & Charlotte Vandermeersch

Meilleur Scénario original ou Adaptation

Nabil Ben Yadir & Antoine Cuypers, pour « Animals »

Lukas Dhont Angelo Tijssens, pour « Close »

Bouli Lanners, pour « Nobody has to know »

Julie Lecoustre & Emmanuel Marre, pour « Rien à foutre »

Meilleur Film étranger en Coproduction

« À l’0mbre des Filles », d’Etienne Comar, coproduit par Jacques-Henri Bronckart & Gwennaëlle Libert (« Versus Production »)

« Clara Sola »de Nathalie Álvarez Mésen, coproduit par Anne-Laure Guégan & Géraldine Sprimont (« Need Productions »)

« La Nuit du 12 », de Dominik Moll, coproduit par Jacques-Henri Bronckart & Gwenaëlle Libert « (Versus Production »)

« Madeleine Collins »d’Antoine Barraud, coproduit par Jean-Yves Roubin & Cassandre Warnauts (« Frakas Productions »)

« Where is Anne Frank », d’Ari Folman, coproduit par Samuel Feller (« Magellan Films »)

Photo de Bastien Bouillon - La Nuit du 12 : Photo Bastien Bouillon ...

« La Nuit du 12 », de Dominik Moll, avec Bouli Lanners

Meilleure Actrice

Babetida Sadjo, dans « Juwaa » (rôle : Riziki)

Lucie Debay, dans « Lucie perd son Cheval » (rôle : Lucie)

Lubna Azabal, dans « Rebel » (rôle : Leila Wasaki)

Virginie Efira, dans « Revoir Paris » (rôle : Mia)

Virginie Efira, dans « Revoir Paris », d’Alice Winocour

Meilleur Acteur

Soufiane Chilah, dans « Animals » (rôle : Brahim)

Benoît Poelvoorde, dans « Inexorable » (rôle : Marcel Bellmer)

Jérémie Renier, pour « L’Ennemi » (rôle : Louis Durieux)

Bouli Lanners, dans « La Nuit du 12 » (rôle : Marceau)

Aboubakr Bensaihi, dans « Rebel » (rôle : Kamal Wasaki)

Jérémie Renier, dans « L’Ennemi », de Sephan Streker

Meilleure Actrice dans un second Rôle

Veerle Baetens, dans « À l’Ombre des Filles » (rôle : Carole)

Anne Coesens, dans « À la Folie » (rôle : Edith)

Emilie Dequenne, dans « Close » (rôle : Sophie)

Mara Taquin, dans « Rien à foutre » (rôle : Mélissa)

Veerle Baetens, dans « À l’Ombre des Filles », d’Etienne Comar

Meilleur Acteur dans un second Rôle

Igor Van Dessel, dans « Close » (rôle : Charlie)

Mehdi Dehbi, dans « La Conspiration du Caire » (rôle : Zizo)

Jérémie Renier, dans « Novembre » (rôle : Marco)

Tijmen Govaerts, dans « Tori et Lokita » (rôle : Luckas)

N.B. : Les films « Revoir Paris », « À la Folie »« La Conspiration du Caire » & « Novembre » n’étaient pas éligibles dans les catégories Meilleur filmMeilleur film flamand, ou Meilleur film étranger en coproductionmais l’ « Académie Delvaux » a souhaité saluer la performance des acteurs et actrices dans ces films-là également.

Meilleur Espoir féminin

Sophie Breyer, dans « La Ruche » (rôle : Marion)

Mara Taquin, dans « La Ruche » (rôle : Claire)

Elsa Houben, dans « Le Cœur noir des Forêts » (rôle : Camille)

Joely Mbundu, dans « Tori et Lokita » (rôle : Lokita)

Meilleur Espoir masculin

Gianni Guettaf, dans « Animals » (rôle : Loïc)

Eden Dambrine, dans « Close » (rôle : Léo)

Gustav De Waele, dans « Close » (rôle : Rémi)

Pablo Schil, dans « Tori et Lokita » (rôle : Tori)

Parmi les Espoirs nommés : Joely Mbundu & Pablo Schil, dans « Tori et Lokita », de Jean-Pierre & Luc Dardenne

Meilleure Image

Frank van den Eeden, pour « Close »

Manu Dacosse, pour « Inexorable »

Olivier Boonjing, pour « Rien à foutre »

Meilleur Son

Mathieu CoxPierre MertensDavid Vranken & Philippe Van Leer, pour « Animals »

Marc Bastien, Etienne CartonThomas GauderCameron Mercer Philippe Van Leer, pour « Nobody has to know »

François MaurelOlivier Mortier & Luc Thomas, pour « La Nuit du 12 »

Meilleurs Décors

Eve Martin, pour « Close »

Paul Rouschop, pour « Nobody has to know »

Anna Falguères, pour « Rien à foutre »

Meilleurs Costumes

Manu Verschueren, pour « Close »

Elise Ancion, pour « Nobody has to know »

Prunelle Rulens, pour « Rien à foutre »

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est mail

Meilleure Musique originale

Vincent Cahay, pour « Inexorable »

Fabian Fiorini, pour « La Ruche »

Hannes De MaeyerOum Aboubakr Bensaihi, pour « Rebel »

Meilleur Montage

Alain Dessauvage, pour « Close »

Ewin Ryckaert, pour « Nobody has to know »

Nicolas Rumpl, pour « Rien à foutre »

Meilleur Documentaire

« Dreaming Walls »d’Amélie Van Elmbt Maya Duverdier, produit par Hanne Phlypo & Quentin Laurent (« Clin d’œil Films »)

« I am Chance »de Marc-Henri Wajnberg, produit par Marc-Henri Wajnberg (« Wajnbrosse Productions »)

« L’Empire du Silence »de Thierry Michel, produit par Christine Pireaux (« Les Films de la Passerelle »)

« Petites »de Pauline Beugnies, produit par Laurence Buelens (« Rayuela Productions »)

« Soy libre »de Laure Portier, produit par Anne-Laure Guégan et Géraldine Sprimont (« Need Productions »)

« L’Empire du Silence », de Thierry Michel

Meilleur Court Métrage Documentaire

« Arbres »de Jean-Benoît Ugeux, produit par Julie Frères (« Dérives ») & Jacqueline Siret (« Apoptose »)

« Dernier voyage au Laos »de Manon Saysouk, produit par Sébastien Andres (« Les A.P.A.C.H. »)

« Masques »d’Olivier Smolders, produit par Olivier Smolders (asbl « Le Scarabée »)

« On la nomme la Brûlure », de Bénédicte Liénard Mary Jiménez, produit par Julie Frères (« Dérives »)

Dernier Voyage au Laos à Millenium

« Dernier voyage au Laos », de Manon Saysouk

Meilleur Court Métrage de Fiction

« Drame 71 »de Guillaume Lion, produit par David Borgeaud (« Roue Libre Production »)

« Les Huîtres »de Maïa Descamps, produit par Gladys Brookfield-Hampson, Micha Wald & Alexander Weiss (« Fox the Fox »)

« Ma Gueule », de Grégory Carnoli Thibaut Wohlfhart, produit par Laurence Denhaerinck & Benjamin Viré (« Big Trouble in little Belgium »)

« Patanegra »de Méryl Fortunat-Rossi, produit par Benoît Roland (« Wrong Men »)

Meilleur Court Métrage d’Animation

« Câline », de Margot Reumont, produit par Delphine Renard, Delphine Cousin, Justine Paulus (« Zorobabel »)

« Grosse Colère », d’Arnaud Demuynck & Célia Tisserant, produit par Arnaud Demuynck (« La Boîte, … Productions »)

« Les grandes Vacances »de Stéphane Aubier & Vincent Patar, produit par Vincent Tavier & Hugo Deghilage (« Panique ! »)

« Les Liaisons foireuses »de Chloé Alliez & Violette Delvoye, produit par William Henne & Jean-François Le Corre (« Zorobabel »)

« Les grandes Vacances », de Stéphane Aubier & Vincent Patar

Rendez-vous le samedi 04 mars, dès 20h, sur « Auvio », et 21h, sur « La Trois », afin de connaître les lauréats de cette 12è édition des « Magritte du Cinéma ».

Yves Calbert.

About Author