CULTURE-MEDIA.BE

Média de la Culture en Belgique et dans le Nord de la France

NAMUR – 38È « FIFF » DU 29 SEPTEMBRE JUSQU’AU 06 OCTOBRE 2023

38È « FIFF », À NAMUR, DU 29 SEPTEMBRE JUSQU’AU 06 OCTOBRE

Accueil » Home-CULTURE-MEDIA » NAMUR – 38È « FIFF » DU 29 SEPTEMBRE JUSQU’AU 06 OCTOBRE 2023

38È « FIFF », À NAMUR, DU 29 SEPTEMBRE JUSQU’AU 06 OCTOBRE

 © « FIFF »

Ce vendredi 29 septembre, le 38è « Festival International du Film Francophone » (« FIFF »), à Namur, s’ouvrira avec la projection de :

*** « Quitter la Nuit » (Delphine Girard/Bel.-Fra.-Can./2023/108’/en « Compétition 1ère Oeuvre »), en présence de la réalisatrice & de trois acteurs.trices (Selma AlaouiVeerle Baetens Guillaume Duhesme).

« Quitter la Nuit » (Delphine Girard)

Synopsis « Une nuit, une femme en danger appelle la police. Anna prend l’appel. Un homme est arrêté. Les semaines passent, la justice cherche des preuves, Aly, Anna et Dary font face aux échos de cette nuit qu’ils ne parviennent pas à quitter … »

Veerle Baetens, meilleure actrice.

Veerle Baetens et son second « Magritte de la meilleure Actrice » © « Le Soir »/2020

Voici une belle occasion de retrouver Veerle Baetens (°Brasschaat/1978, lauréate de deux « Magritte de la meilleure Actrice », en 2016, pour « Un début Prometteur » (Emma Luchini) et, en 2020, pour « Duelles » (Olivier Masset-Depasse). En 2013, elle avait obtenu le  « Prix de la meilleure Actrice »aux « European Film Awards »à Berlin, & au « Tribeca Film Festival »à New York, pour  « Alabama Monroe » (Felix Van Groeningen/film lauréat d’une vingtaine de Prix, dont, en 2014, du « César du meilleur Film  étranger », à Parisdu « Prix FIPRESCI » de la presse internationale », à Palm Springs, &, en 2013, de 9 « Ensors »à  Oostende).

AWARDS-OSCARS_ANIMATED SHORT

Delphine Girard, présente aux « Oscars », avec son court « Une Soeur » © « Le Soir »/2020

Quant à la réalisatrice belgeDelphine Girard (°Québec/1990), elle a déjà été primée, en 2018, au « FIFF »à Namur. C’était en 2018,  pour « Une Soeur » (Bel./2018/17′), y ayant remporté les « Prix du meilleur Court-Métrage », « du Public »« BeTV » & « de l’Université de Namur », Parmi une dizaine d’autres Prix pour ce même filmnotons celui « du meilleur Film belge »au « Ramdam Festival »à Tournai, ainsi que ceux « du Jury », au « Festival Regard », à Saguenay/Québec« du Public »au « Festival de la la Ville de Québec » & au « Brussels Short Film Festival » (« BSFF »), sans oublier le « Grand Prix »au « Rhode Island International Film Festival », à Providence/Etats-Unisce court-métrage ayant été retenu, en 2020, pour participer aux « Oscars »,  à Hollywood.

Le FIFF aura lieu du 29 septembre au 6 octobre à Namur.

Soirée d’Ouverture, au « Caméo 1 » © « Belga »/2022

La projection de « Quitter la Nuit«  sera précédée de celle d’un Court-Métrage :

*** « La Charge mentale » (Colas & Mathias Rifkiss/Fra./2022/25′).

Synopsis : « Au village, on dit que Denis et Céline ont un petit problème de couple. Touché dans sa virilité, Denis décide alors de s’inscrire à une course de porter d’épouse dans l’espoir de regagner estime et respect … »

Pour la Soirée de Clôturele vendredi 06 octobre, nous découvrirons :

*** « Les Rois de la Piste » (Thierry Klifa/Fra./2022 /116’/avec Fany Ardant/programmé dans la section « FIFF Première »), présenté en « Clôture »en présence du réalisateur et de deux acteurs (Nicolas Duvauchelle Théo Navarro-Mussy).

Les Rois de la piste

« Les Rois de la Piste » (Thierry Klifa) © Photo : Manuel Moutier/ »Nolita Cinéma »

Synopsis « Rachel, sorte de Ma Dalton, a élevé ses fils Sam et Jérémie, et son petit-fils Nathan, dans le culte de l’arnaque. De plans foireux en petits larcins, cette sympathique famille de bras cassés court toujours après le gros coup. Chance ou fatalité, lors d’un cambriolage, ils volent sans en connaître sa valeur, une toile de Tamara de Lempicka. Céleste, une détective rusée et charmeuse, et Gauthier, son fidèle acolyte, se lancent à leur poursuite … »

Thierry Klifa © Photo : « You Tube »

Notons que Nicolas Duvauchelle a remporté, en 2017, l’ « Ibis d’Or du meilleur Acteur »au « Festival de Cinéma et de Musique de Film de La Baule »pour « Tout nous sépare » (Thierry Klifa), en 2015, le « Valois du meilleur Acteur » , pour « Je ne suis pas un Salaud » (Emmanuel Finkiel), et, en 2012, le « Prix Jeune de la meilleure Interprétation masculine », pour « Comme des Frères » (Hugo Gélin).

  • 12 Films en Compétition officielle :

*** « Captives » (Arnaud des Pallières/Fra./2023/119’/avec Josiane Balasko & Yolande Moreau).

Captives

« Captives » (Arnaud des Pallières)

Synopsis « Paris, 1894. Qui est Fanni qui prétend s’être laissée enfermer volontairement à l’Hôpital de la Salpêtrière ? Cherchant sa mère parmi la multitude des femmes convaincues de ‘folie’, Fanni découvre une réalité de l’asile toute autre que ce qu’elle imaginait, ainsi que l’amitié inattendue de compagnes d’infortune. Le dernier grand bal de la Salpêtrière se prépare. Politiques, artistes, mondains s’y presseront. Dernier espoir d’échapper au piège qui se referme … »

*** « Les Chambres rouges » (Pascal Plante/Can./2023/118′)

Fiff

« Les Chambres rouges » (Pascal Plante) © « Némésis Films »

Synopsis : « Deux jeunes femmes se réveillent chaque matin aux portes du palais de justice pour pouvoir assister au procès hyper médiatisé d’un tueur en série qui les obsède, et qui a filmé la mise à mort de ses victimes. Cette obsession maladive les conduira dans les recoins les plus sordides du Dark Web, là où les vidéos de meurtres se vendent aux enchères … »

*** « L’Étoile filante » (Dominique Abel & Fiona Gordon/Bel.-Fra./2023/98′)

Fiff

« L’Étoile filante » (Dominique Abel & Fiona Gordon)

Synopsis : « Boris est un barman qui vit dans la clandestinité après son implication dans un attentat. Son passé refait surface quand une victime le retrouve pour se venger. La rencontre avec le dépressif et solitaire Dom, son sosie, est le moyen parfait pour échapper à la vengeance. Mais Boris ignore l’existence de Fiona, détective privée, qui enquête sur la soudaine disparition de son ex-mari Dom … »

*** « La Fille de son Père » (Erwan Le Duc/Fra./2023/91′).

Fiff

« La Fille de son Père » (Erwan Le Duc)

Synopsis : « Etienne a vingt ans à peine lorsqu’il tombe amoureux de Valérie, et guère plus lorsque naît leur fille Rosa. Le jour où Valérie les abandonne, Etienne choisit de ne pas en faire un drame. Etienne et Rosa se construisent une vie heureuse. Seize ans plus tard, alors que Rosa doit partir étudier et qu’il faut se séparer pour chacun vivre sa vie, le passé ressurgit … »

*** « Il pleut dans ma Maison » (Paloma Sermon-Daï /Bel./2023/82′).

Synopsis : « Sous un soleil caniculaire, Purdey, dix-sept ans, et son frère Makenzy, quinze ans, sont livrés à eux-mêmes et tentent de se débrouiller seuls. Alors que Purdey fait des ménages dans un complexe hôtelier, Makenzy se fait un peu d’argent en volant des touristes. Entre l’insouciance de l’adolescence et l’âpreté de la vie adulte, ils devront se soutenir l’un l’autre dans ce voyage d’une douceur déchirante, qui semble bien être le dernier été de leur jeunesse … »

Le documentaire «Petit samedi» remporte le Bayard d’Or du meilleur film du FIFF

Paloma Sermon-Daï et son « Bayard d’Or du meilleur Film » © « Belga »/2021

Soulignons le retour au « FIFF »à Namur, de la réalisatrice namuroise Paloma Sermon-Daï, qui, en 2021, obtint le « Bayard d’Or du meilleur Film », pour « Petit Samedi », qui remporta, la même année, le « Grand Prix du Jury Diagonales »au « Festival Premiers  Plans »à Angers, ainsi qu’en 2022, le « Magritte du meilleur Documentaire »à Bruxelles. Notons, aussi, que la première mondiale d’ « Il pleut dans ma Maison » se déroula, en 2023, au sein de la « Semaine de la Critique »au « Festival de Cannes ».

*** « Libertate » (Tudor Giurgiu/Rou.-Hon./2023/105′).

Fiff

« Libertate » (Tudor Giurgiu)

Synopsis : « Dans les jours chaotiques de la révolution de décembre 1989 qui a renversé le régime communiste en Roumanie, la ville de  Sibiu, en Transylvanie, devient le théâtre d’un violent assaut contre une unité de police qui dégénère rapidement en une confrontation sanglante entre soldats, policiers, manifestants civils et représentants de la police secrète. Dans une tentative désespérée pour échapper au siège, le capitaine de police Viorel est capturé par l’armée et jeté dans une piscine vide avec des centaines de prisonniers accusés de terrorisme … »

*** « Linda veut du Poulet ! » (Sébastien Laudenbach & Chiara Malta/Fra.-Ita./animation/2023/73′)

Linda veut du poulet 1

« Linda veut du Poulet ! » (Sébastien Laudenbach & Chiara Malta) © « Unifrance »

Synopsis : « Non, ce n’est pas Linda qui a pris la bague de sa mère Paulette ! Cette punition est parfaitement injuste !… Et maintenant Paulette ferait tout pour se faire pardonner, même un poulet aux poivrons, elle qui ne sait pas cuisiner. Mais comment trouver un poulet un jour de grève générale ?… De poulailler en camion de pastèques, de flicaille zélée en routier allergique, de mémé en inondation, Paulette et sa fille partiront en quête du poulet, entraînant toute la ‘bande à Linda’ et finalement tout le quartier. Mais Linda ne sait pas que ce poulet, jadis si bien cuisiné par son père, est la clef de son souvenir perdu… Au fait, quelqu’un sait tuer un poulet ? … »

*** « Mambar Pierrette » (Rosine Mbakam/Cameroun-Bel./2023/93′).

Fiff

« Mambar Pierrette » (Rosine Mbakam)

Synopsis « La Ville de Douala, au Cameroun, trépigne à l’approche de la rentrée scolaire. Les clientes se bousculent pour que les vêtements des enfants et des cérémonies soient prêts à temps. Plus qu’une simple couturière, Pierrette est aussi la confidente de ses clientes et d’une génération. Mais de fortes pluies menacent d’inonder son atelier – un malheur parmi d’autres – Pierrette va devoir rester à flot … »

*** « Les Ordinaires » (« Oura el jbel »/Mohamed Ben Attia/Tunisie-Bel.-Fra.-Ita.-Arabie Saoudite-Qatar/2023/98′).

Fiff

« Les Ordinaires » (« Oura el jbel »/Mohamed Ben Attia)

Synopsis « Après avoir passé 4 ans en prison, Rafik n’a qu’une idée en tête, emmener son fils derrière les montagnes pour lui montrer sa merveilleuse découverte … »

*** « Le Procès Goldman » (Cédric Kahn/Fra./2023/115′).

Fiff

« Le Procès Goldman » (Cédric Kahn)

Synopsis : « En novembre 1975, débute le deuxième procès de Pierre Goldman, militant d’extrême gauche, condamné en première instance à la réclusion criminelle à perpétuité pour quatre braquages à main armée, dont un ayant entraîné la mort de deux pharmaciennes. Il clame son innocence dans cette dernière affaire et devient en quelques semaines l’icône de la gauche intellectuelle. Georges Kiejman, jeune avocat, assure sa défense … »

*** « Solo » (Sophie Dupuis/Can./2023/102′)

Fiff

« Solo » (Sophie Dupuis)

Synopsis : « Simon est l’étoile montante de la scène drag queen de Montréal. C’est le coup de foudre lorsqu’il rencontre Olivier, la nouvelle recrue du bar-spectacle où il se produit. Alors que Simon croit vivre une électrisante histoire d’amour, il s’installe entre eux une dynamique toxique et destructrice. En parallèle, Claire, la mère de Simon, célèbre chanteuse d’opéra, revient travailler au pays après 15 ans d’absence. Fasciné par cette femme qu’il ne connaît presque plus mais qu’il idéalise, Simon s’obstine à essayer de créer un lien avec elle … »

*** « Une des mille Collines » (Rwanda 1994-2024 – Du génocide à la réconciliation/Bernard Bellefroid/Bel.-Fra./ documentaire/ 2023/102′).

HISTOIRE MÉMOIRE DU GÉNOCIDE DES TUTSI AU RWANDA

« Une des mille Collines » (Rwanda 1994-2024 – Du génocide à la réconciliation/Bernard Bellefroid)

Synopsis : « Ils ignoraient qu’au Rwanda être né Tutsi était un crime. Les vies de Fiacre, Fidéline et Olivier se sont arrêtées en 1994. Aux derniers jours de ces enfants se mêlent trois temps : la mémoire du génocide, les procès Gacaca de 2005 et la résilience du village où ceux qui ont exterminé et ceux qui ont aimé reprennent une vie commune. Le film tente d’approcher une vérité, de restaurer leur existence et l’histoire d’une colline pour toutes les collines … »

  • 8 Films en Compétition 1ère Oeuvre :

*** « Banel & Adama » (Ramata-Toulaye Sy/Sénégal-Mali-Fra./2023/87′).

*** « HLM Pussy » (Nora El Hourch/Fra./2023/95′).

*** « Laissez moi » (Maxime Rappaz/Sui.-Fra.-Bel./2023/92′).

*** « La Morsure » (Romain de Saint-Blanquat/Fra./2023/90′). 

*** « Quitter la Nuit » (Delphine Girard/Bel.-Fra.-Québec/2023/108′).

*** « Richelieu » (Pier-Philippe Chevigny/Québec-Fra./2023/89′).

*** « Le Spectre de Boko Haram » (Cyrielle Raingou/Cameroun/documentaire/2023/75′).

*** « Vincent doit mourir » (Stéphan Castang/Fra.-Bel./2023/115′).

Fiff

« Vincent doit mourir » (Stéphan Castang)

  • 25 films en Compétition Courts-Métrages, répartis en 5 séances :

Ces 25 Courtsproduits ou co-produits par 11 pays (AllemagneBurkina FasoCanadaChypre, FranceGrèceNigerRoumanie, RwandaVietnam & Belgique), seront projetés au « Caméo 4 », le samedi 30 septembre, à 13h, 15h30 & 19h, ainsi que le dimanche 01 octobre, à 13h & 15h30, la remise des Prixen cette même salle, étant programmée à 19h, suivie d’une rencontre avec les membres du Jury, précédant, à 20h30, la projection des Courts-Métrages primés.

Fiff

« Gi Cung Sua » (Lam Vien/Vietnam/15′) 

  • « FIFF Première »une sélection de 6 longs métrages projetés en primeuravant leurs sorties en salles. Parmi eux notons : 

*** « La Fiancée du Poète » (Yolande Moreau/Fra.-Bel./2023/105’/avec Sergi Lopez &Yolande Moreau).

Fiff

« La Fiancée du Poète » (Yolande Moreau)

Synopsis : « Mireille Stockaert, 60 ans, une femme fantasque, esthète, solitaire, et brisée par la trahison de son amour de jeunesse, vit chichement à Namur. Elle hérite de la grande maison familiale, qu’elle ne peut entretenir. Alors elle prend trois locataires, qui vont chacun à leur manière bouleverser son quotidien et la préparer sans le savoir au retour du quatrième, son grand amour de jeunesse … »

Déjà présente au « FIFF », cette année, comme actriceaux côtés de Josiane Balaskoau sein d’un film en compétition officielle,  « Captives » (Arnaud des Pallières), nous retrouverons Yolande Moreau (°Bruxelles/1953), comme réalisatrice de son 4è long-métrage, « La Fiancée du Poète »déjà récompensé, en 2023, du « Valois du meilleur Scénario »au « Festival du Film francophone d’Angoulème », elle qui fut la lauréate de deux Césarà Paris, en 2005, pour « Quand la Mer monte » (co-réalisé par Gille Porte),  ceux « du meilleur 1er Film » et « de la meilleure Actrice »après avoir remporté, en 2004, le « Bayard d’Or de la meilleure Comédienne », au « FIFF »à Namur, et avant de devenir, en 2013, la présidente des « Magritte du Cinéma », ainsi qu’en 2021, la présidente du « Jury Courts-Métrages »au « FIFF ».

Pour « Séraphine » (Martin Provost), elle fut gratifiée, en 2009, d’un 3è « César », celui « de la meilleure actrice »ce film ayant remporté 7 « César ». Egalement primée comme « meilleure Actrice »pour « Séraphine« , à Angoulèmeau Caire, à Dublinà Los Angelesà Lyon à Newport BeachYolande Moreau reçut, à Bruxelles, en 2013, le « Magritte de la meilleure Actrice dans un second Rôle », pour « Camille redouble » (Noémie Lvovsky). De son côté, Sergi Lopez (°Vilanova i la Geltru/1965) obtint, en 2001, le  « César du meilleur Acteur« , pour « Harry, un Ami qui vous veut du Bien » (Dominik Moll), ce film ayant remporté 4 « César ».

*** « Bonnard, Pierre et Marthe » (Martin Provost/Fra./2023/122′), dont l’actrice principaleCécile de France (°Namur/1975) est également présente au générique d’un autre film présenté au « FIFF »« Second Tour » (Albert Dupontel). En outre, le lundi 02 octobre, à 18h, elle participera à une rencontredans la « Salle Tambour »au « Delta ».

Fiff

« Bonnard, Pierre et Marthe » (Martin Provost)

Synopsis « Pierre Bonnard ne serait pas le peintre que tout le monde connaît sans l’énigmatique Marthe qui occupe à elle seule presque un tiers de son œuvre … »

cecile-de-france-qui-est-son-mari-guillaume-siron

Cécile de France © Photo : « Getty Images »/2020

Soulignons que cette Cécile de Francefaite « Commandeure du Mérite wallon », en 2018, remporta deux « César », en 2003, « du meilleur Espoir féminin »pour « L’Auberge espagnole » (Cédric Klapisch) et, en 2006, « de la meilleure Actrice dans un second Rôle »pour « Les Poupées russes » (Cédric Klapisch), ayant reçu, en 2007, le « Bayard d’Or de la meilleure Comédienne », au  « FIFF », à Namur, pour « Où est la Main de l’Homme sans Tête » (Guillaume & Stéphane Malandrin).

  • « Cap sur la Flandre »en collaboration avec le « FFO » (« Film Festival Oostende ») :

*** « Will » (Tim Mielants/Bel.-P.B.-Pol./2022/107′).

*** « Zeevonk » (Domien Huyghe/Bel.-P.B./2023/98′).

Outre ces 2 long-métragesune séance de 5 court-métrages flamands est programmée.

  • 2 films en audiodescriptionen partenariat avec « Les Amis des Aveugles et des Malvoyants ».

*** « Je verrai toujours vos Visages » (Jeanne Herry/Fra./2022/118′).

*** « Les Trois Mousquetaires : D’Artagnan » (Martin Bourboulon /Fra./2022/1221′).

  • 2 films en décentralisation :

*** « Le Spectre de Boko Haram » (Cyrielle Raingou/Cameroun/documentaire/2023/75′), le dimanche 01 octobre, à 19h30, au  « Palais des Beaux-Arts » (« Bozar »), à Bruxelles.

« Le Spectre de Boko Haram » (Cyrielle Raingou)

*** « Banel & Adama » (Ramata-Toulaye Sy/Sénégal-Mali-Fra./2023/87’/en « Compétition 1ère Oeuvre »), le jeudi 05 octobre, à 20h, au Sauvenière, à Liège.

Fiff

« Banel & Adama » (Ramata-Toulaye Sy)

  • « FIFF Campus » :

Jaco Van Dormael

Jaco Van Dormael et ses « Magritte du Cinéma »/2016 © Photo : Laurie Dieffembacq/« Belga »

Chaque année, près de 7.000 jeunes, de la maternelle à l’université, entre 3 et 25 ans, profitent d‘une programmation riche en émotion  et  découvertes, étoffée de rencontres, d’ateliers techniques et citoyens, ce projet fédérateur étant placé sous le présidence de Jaco Van Dormael Ixelles/1957), fait, en 2016, « docteur honoris causa »à l’ « ULB »son film « Le dernier Testament » ayant remporté, en 2016, 4 « Magritte du Cinéma ». En 2011, « Mr. Nobody » en recevait sixétant primé deux fois, en 2009, à la « Mostra de Venise ». Pour « Toto le Héros »il remportanotamment, en 1992 le « César du meilleur Film étranger », ainsi que, en 1991, la « Caméra d’Or » et le « Prix de la Jeunesse »au « Festival de Cannes », ce même Festival, en 1996, pour son film « Le huitième Jour »,  décernant le « Prix d’Interprétation masculine » à Daniel Auteuil & Pascal Duquenne. Ceci en n’oubliant pas, en 1981, son « Oscar spécial du meilleur Court-Métrage de Langue étrangère »pour « Maedeli-La-Breche ».

all

« Toto le Héros » (Jaco Van Dormael)

Soulignons que « Toto le Héros » sera projeté le jeudi 05 octobre, à 09h30, dans la « Grande Salle »au « Delta »cette projection étant suivie d’une rencontre avec Jaco Van Dormael.

Un « Atelier technique »/2021 © « FIFF-Campus » © Photo : Gabriel Dessart/« Flirckr »

Parmi les ateliers proposés aux jeunes, notons, ce même jeudi 05 octobresuite à la projectionau « Caméo 3 », de : *** « Le Spectre de Boko Haram » (Cyrielle Raingou/Cameroun/documentaire/2023/75′), celui qui sera organisé e partenariat avec « Amnesty International », qui animera un débat autour du droit à l’éducation des enfants camerounais et nigériensmis en péril par ces attaques menées, dès 2014, par Boko Haram.

FIFF2018 lundi01 FIFF Campus Regard Critique Andy Tierce 3

Développement de l’esprit critique au sein d’un « Atelier citoyen » © « FIFF-Campus »

Soulignons encore toute l’importance que le « FIFF » accorde à pouvoir sensibiliser les enfants et les jeunes à la richesse du cinéma francophoneaux messages qu’il véhicule et à l’impact qu’il peut avoir sur notre société, tout en donnant les clefs pour décoder l’univers du « 7è Art »des rencontres étant programmées, visant à approfondir les thématiques abordées par les films et conscientiser les étudiant·e·s aux messages qui y sont véhiculés. Par ailleurs, le « FIFF » accorde de l’importance à son  » Jury Junior », 7 jeunes, âgé.e.s de 12 ou 13 ans, ayant été sélectionné.e.s – par des pédagogues et de professionnel.le.s – pour visionner des films et en discuterafin de pouvoir désigner leur lauréat.

Copyright FIFF Namur Pauline Willot

Les 7 membres du « Jury Junior » 2023 © « FIFF »

  • Le « FIFF » en Famille :

Le dimanche 01 octobre sera dédié aux famillesavec, dès 10h30, une « chasse au trésor » gratuiteorganisée au départ du  « Delta », où, à 14h, dans la « Grande Salle », enfants et parents pourront découvrir :

*** « Nina et le Secret du Hérisson ( Jean-Loup Felicioli Alain Gagnol/Fra.-Lux./animation/2023/78’/avec les voix de Guillaume Canet Audrey Tautou).

"Nina et le secret du hérisson" : un nouveau film avec Audrey Tautou et Guillaume Canet, réalisé par Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli

« Nina et le Secret du Hérisson ( Jean-Loup Felicioli & Alain Gagnol)

D’autres séances sont prévuesle mercredi 04 octobre, à 15h30, au « Caméo 4 » :

*** « Sirocco et le Royaume des Courants d’Air (Benoït Chieux/Fra.-Bel./animation/2023/75′).

Les samedi 30 septembre, à 16h, au « Caméo 1 » et jeudi 05 octobre, à 18h30, dans la « Grande Salle »au « Delta » :

*** « Linda veut du Poulet ! » (Chiara Malta & Sébastien Laudenbach/Fra.-Ita./animation/2023/73’/en compétition officielle).

  • « Focus Cinéma belge francophone :

Programmation de 4 Longs-Métrages et d’une séance (6 filmsorganisée en partenariat avec l’ « Agence belge du Court-Métrage ».

  • « FIFF Pro » :

L’un des objectifs du « FIFF » étant de créer et de renforcer le réseau de professionnels du 7e Art francophone, les professionnels   pourront participerdu samedi 30 septembre jusqu’au mercredi 04 octobreau 18è « Forum de Namur » , le mardi 03 octobreà la « Journée du Cinéma belge »des ateliers d’expertises étant programmésafin d’aider à la réalisation de projets de tournages.

Atelier de projets de tournages du « FIFF Pro » © Photo : Cédric Bourgeois/ »FIFF »

  • Atelier Maquillage Effets spéciaux :

Que dirions-nous d’offrir à notre corps une plaie sanguinolenteune gorge tranchéeun doigt coupéun impact de balleun visage brûlé, … ? Frissons garantis !

La Province de Namur nous invite à une séance familiale ou scolaire gratuite « maquillage effets spéciaux » durant laquelle tous les trucs et astuces nous seront livrés pour nous transformer en grands blessés ou en monstres.

Rendez-vous le dimanche 01 octobre, à 11h, 12h30, 14h et 15h30, ainsi que le mercredi 04 octobre, à 14h & 15h30, dans la « Salle Tambour »au « Delta ».

  • Atelier « Fenêtres sur Cours, les Points tournants dans l’Histoire du Cinéma » :

Quel lien de parenté unit Georges Méliès (1861-1938) & James Cameron (°Kapuskasing /1954) ? En quoi « Portrait de la Jeune Fille en Feu » (Céline Sciamma/Fra./2019/120′) est-il l’héritier de ‘La Leçon de Piano » (Jane Campion/Fra./ 1993/121′) ? Ponctué d’extraits de films, de « L’Arrivée du Train en Gare de La Ciotat » (Auguste & Louis LumièreFra./1895/50 secondes) jusqu’à « Le Voleur de Bicyclette » (Vittorio De Sica/Ita./1948/93′), cet atelier évoque, de manière ludiquel’aventure du cinéma comme un continuum  d’idées et de courantsUne initiation dans le plaisir à l’histoire de notre regard sur les films. A voir dans le « Grand Auditoire » de « La Bourse », le lundi 02 octobre, à 10h. Prix d’accès 6€ (sur réservation).

  • Atelier « Plan séquence » et Découverte des Coulisses d’un Plateau de Tournage :

Le mardi 03 octobre, de 10h à 16h, sur la place d’Armes, en partenariat avec l’ « Institut ds Arts de Diffusion » (« IAD »), dont des étudiants nous font découvrir des trucs et astuces de tournagepour un plan séquencelors d’une scène de film de fictionQue se passe-t-il entre « Action ! » et « Coupez ! » Participation gratuite.

Visite Dun Plateau De Tournage Solène Doignies 2

Plateau de Tournage, sur la place d’Armes © Photo : Solène Doignies/« FIFF »

  • Les Coups de Coeur de la « Haute Ecole Albert Jacquard » (« HEAJ ») :

Découvrons les meilleures productions de l’année académique 2022-2023 d’une Haute Ecole namuroise réputée pour ses formations aux métiers du dessin d’animation 2D et de l’animation 3D. Dans le « Grand Auditoire » de « La Bourse », le jeudi 05 octobre, à 18h30. Entrée libre (sur réservation).

La Haute Ecole Albert Jacquard essuie actuellement quelques problèmes liés aux inscriptions des nouveaux étudiants dans son bachelier et son master Jeu Vidéo.

Eudiant.e.s au montage © « HEAJ » © Photo : Tom Werner/« Getty Images »

  • Cérémonie des Bayards :

Avant la projection – dans 4 salles, dont 2 (« Caméo 4 » & « Salle Tambour » du « Delta ») ouvertes au public – du film de Clôture, nous pourrons assistergratuitementle vendredi 06 octobre, à 19h, au « Caméo 1 »à la remise des « Bayards ».

Erige Sehiri, « Bayard d’Or du meilleur Film » © Photo : « Cinéma Tunisien »

  • L’Apéro du Maïeur :

Dans les « Jardins du Maïeur »le samedi 30 septembre, à 12h, accueil festif de professionnel.le.s du cinéma par Maxime Prévot,  bourgmestre de NamurAnimation musicale par le groupe « Contraste-s » et verre de l’amitiéofferts par la Ville de Namur.

  • « La Nef » :

Comme l’an denier, il n’y aura pas de chapiteau sur la place d’Armesle centre névralgique du « FIFF » ayant été transféré dans « La Nef »  (l’église désacralisée Notre-Dame d’Harscampprès de la place Lilon), , en partenariat avec « Campari », le public est invité à la Soirée de Clôturele vendredi 06 octobre, à 23h.

N. Gillet, déléguée générale, et J.-L. Close, président © « Ecran Total »/2020

Et surtout n’oublions pas le slogan cher à la déléguée générale Nicole Gillet, et au président-fondateur, Jean-Louis Close : « Partager le Cinéma. En vrai. En Grand. »

 © « FIFF »

Prix d’accès à une séance : 6€Prix pour 5 séances (un film « découverte » offert) : 24€Pass illimité (pour toutes les séances, à l’exception du Gala de la « Fédération Wallonie-Bruxelles et de la « RTBF ») : 55€Contacts : 081/24.12.36 & info@fiff.be. Site web :  http://www.fiff.be.

Yves CALBERT.

Facebook
Twitter
LinkedIn

About Author