CULTURE-MEDIA

Le média de la Culture en Belgique et dans le Nord de la France

« MONSTER PARADE », À NAMUR, AU « PÔLE MUSÉAL DES BATELIERS », JUSQU’AU 03 JUILLET

« LA SEMO », DANS LE PARC D’ENGHIEN, DU 08 AU 10 JUILLET

Accueil » Home-CULTURE-MEDIA » « MONSTER PARADE », À NAMUR, AU « PÔLE MUSÉAL DES BATELIERS », JUSQU’AU 03 JUILLET

« MONSTER PARADE », À NAMUR, AU « PÔLE MUSÉAL DES BATELIERS », JUSQU’AU 03 JUILLET

© « Bateliers »/Ville de Namur

Dans le cadre de l’événement namurois « The Circus we are »le « Pôle muséal des Bateliers » et son  « Musée des Arts décoratifs » présentent, jusqu’à ce dimanche 03 juillet« Monster Parade », une  exposition originale de l’artiste wépionais David Lambois, dont quelques créations furent présentées, à  Namur, à l’occasion de l’événement « Chambres avec Vue ».

« Le Petit Théâtre de l’Etrange » © David Lambois © Photo : M. Lecocq

Nous y découvrons des mises en scène à la fois drôlesenfantines, inquiétantes et sombres, dans lesquelles David Lambois introduit des personnages tirés de films, notamment de Tim Burton et de la  « Hammer Film Production », comme « Frankenstein », « King Kong » ou « La Famille Adams ».

« Frankenstein » © D. Lambois © Ph. : M. Lecocq
« Famille Adam » © D. Lambois © Ph. : M. Lecocq

Avec cette « Monster Parade » nous vivons au sein de l’art forain : cirqueillusionjeux de cartes marionnettes et personnages extraordinaires.

L’artiste, David Lambois

C’est à l’ « Institut Félicien Rops »à Namur, que David Lambois entamma sa formation artistique, avec des cours d’aérographie, de dessins et de photographies, avant de la poursuivre, toujours dans la Capitale wallonneà l’ « Académie des Beaux-Arts », avec, à son programmela peinture et la sculpture. Après avoir effectué un stageà Namurà la « Salle de Vente Rops », il devient « Antiquaire négociant en  Oeuvres d’Art » et crée, en 2015, son « Petit Théâtre de l’Etrange », un cabinet d’art, inspiré d’un monde tout à fait particulier, qui l’a fasciné depuis son enfance.

© David Lambois

Créateur d’« Art Toys », il se spécialise dans la conception de boîtes à musique, avant d’en arriver aux  créations qui, exposées dans la nouvelle salle annexe du« Musée des Ars décoratifs », sont conçues avec du  balsa, de la pâte polymère et des matériaux de récupération (ampoulescordes, petites boîtes, …) auxquels il offre une nouvelle vie.

© David Lambois

notre collègue Laurent Cheppepour la « RTBF », il confia, en 2021 :   « Ce sont toutes des petites mises en scène, des petits dioramas avec des petits personnages composés de petits décors sur ce monde du cirque et des arts forains. D’autres personnages aussi basés sur des films d’animation un peu détournés dans mon univers, dans mon style. Cela vient un peu de mon enfance, (pendant laquelle) j’ai été bercé dans l’univers des monstres, j’ai gardé ce côté enfant. »

© David Lambois © Ph. : Murielle Lecocq

Ce vendredi 1er juillet s’ouvrait la Foire de Namur, ce qui actualise les petites mises en scène, à la fois drôlesinquiétantesenfantinesparfois sombres, dans lesquelles il introduit des personnages tirés de différents films.

© David Lambois © Ph. : Murielle Lecocq

© David Lambois

Ainsi, l’un des modèles des affiches reprend la caisse d’un « Freak Show », que nous retrouvons en trois dimensions, au « Pôle muséal des Bateliers », rappelant aux moins jeunes l’une des attractions des foires d’autrefois, qui exposait des êtres humains exclus de la société et présentant des handicaps ou des déformations physiques.

« Freak Show » © David Lambois

Par ailleurs, l’on retrouve une voiturette de montagne russe ou encore, la plus grande pièce exposéeun manège, qui, équipé d’un moteur, tourne, comme dans la réalité, nous présentant quatre véhicules originaux.

« Le Manège » © D. Lambois © Ph. : M. Lecocq

Ce manège – la pièce exposée la plus imposante, comme toutes les autres créations de David Lambois –peut être acheté, sachant que si son prix est fixé à 1.500€, des petites réalisations cubiques peuvent être acquises pour 250€, certaines de ces amusantes mises en scène étant valorisées par des peintures à l’acrylique, peintes par ce même artiste et également proposées à la vente.

Une oeuvre et sa toile à l’acrylique © David Lambois © Photo : Murielle Lecocq

© David Lambois © Ph. : Murielle Lecocq

Ainsi un visiteur a acheté l’un de ses tableaux et sa petite mise en scène, avant même que cette dernière ne soit exposée, puisqu’elle fut terminée, alors que l’exposition était déjà en cours.

« Fly me to the Moon » © David Lambois © Ph. : Murielle Lecocq

Découvrez Humorrifique, un petit théâtre de l'étrange à Wépion« Fly me to the Moon » (détail) © David Lambois

Si nous regardons bien sa création « Fly me to the Moon », au-dessus d’une voiturette d’attraction foraine, nous découvrons, une réalisation en trois dimensions, d’une extrême finessede l’affiche du court métrage  (14′) « Le Voyage dans la Lune », réalisé, en 1902, par Georges Méliès (1861-1938), inspiré de romans de Jules Verne (1828-1905) et H.G. Wells (Herbert George Wells/1866-1946).

© David Lambois

Le cirque étant un autre sujet de prédilection de David Lambois, nous retrouvons plusieurs clowns, dont l’un illustre le film « Circus Kane »réalisé par Christopher Raye.

© David Lambois © Ph. : Murielle Lecocq

Plusieurs films d’horreur sont mis à l’honneur, tel « Hell Fest »de Gregory Plotkin, parfois avec des  assassins représentés en marionnettes ou des poupées possédées par un esprit maléfique, comme l’artiste wépionais nous le montre dans « Dead Silence »réalisé par James Wan, ou « Saw »une série de films américo-australo-canadien.

© David Lambois

Un point commun à la plupart des oeuvres qui nous présentées, la présence d’une sympathique pieuvre  dont les tentacules enveloppent différentes mises en scène.

© David Lambois

Si « Monster Parade » nous présente des scènes parfois macabres, comme ce couteau sanguinolent et ces quelques goutes de sang peintes sur le sol, nous apprécions, assurément, l’ambiance, amusanteenfantine poétique, qui s’en dégage.

© David Lambois

© David Lambois © Ph. : Murielle Lecocq
L’artiste, David Lambois © Photo : Murielle Lecocq

Fuyons donc le quotidien – de la crise sanitaire à la guerreen passant par la vie chère – en retrouvant, au  « Pôle muséal des Bateliers« les frissons de notre enfance, sachant que, malheureusement, la « Monster Parade » n’est plus accessible que ce samedi 02 et ce dimanche 03 juillet.

« Hôtel de Groesbeeck-de Croix » © Ville de Namur

… Et pour toute personne qui n’aurait pas encore découvert la collection permanente de ce « Musée des Arts décoratifs », voici l’occasion rêvée de parcouriren familleles différentes sallesdont sa superbe cuisine, ainsi que le jardin à la française de l’ « Hôtel de Groesbeeck-de Croix », édifié au XIIIè siècle, réaménagé en 1605 et acheté, en 1935, par la Ville de Namur.

Ouverture : du mardi au dimanche, de 10h à 12h & de13h à 18h. Contacts : 081/24.87.20 &  museeartsdecoratifs@ville.namur.beSite web : http://www.namur.be/lesbateliers.

Yves Calbert.

About Author