CULTURE-MEDIA

Le média de la Culture en Belgique et dans le Nord de la France

CONCOURS SUR LES PATISSERIES JAPONAISES AUX PATATES DOUCES, EN RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE, JUSQU’AU 24 MARS

Accueil » Home-CULTURE-MEDIA » CONCOURS SUR LES PATISSERIES JAPONAISES AUX PATATES DOUCES, EN RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE, JUSQU’AU 24 MARS

CONCOURS SUR LES PATISSERIES JAPONAISES AUX PATATES DOUCES, EN RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE, JUSQU’AU 24 MARS

En présence de Philippe Close, le bourgmestre de Bruxelles, de Fabian Maingainl’échevin des Affaires économiques, et d’un représentant de l’Ambassade Japon, une action de promotion de la patate douce japonaise (« satsuma-imo« ), au sein de la Région de Bruxelles-Capitaleprogrammée jusqu’au vendredi 24 marsa été lancée au « Casino Viage ».

Fine Bakery 4770 Alexandre Bibaut

Découpe d’une patate douce japonaise

Lisons ce que Ségolène Chaputpharmacienne-nutritionniste écrit : « Les desserts aux légumes (betterave, courgette, potiron…), ou à base de patate douce sont de plus en plus populaires. Ces alternatives permettent de diminuer le beurre et le sucre et donc d’alléger une pâtisserie en apportant du moelleux, des fibres, des vitamines et des minéraux intéressants à la préparation. »

En outre, il nous est confié que la patate douce du Japon possède un indice glycémique bassa dégustation ne provoquant pas de pic d’insuline dans le corpsévitant ainsi tout « coup de barre » après les repas.

Historiquement, les Japonais consomment la patate douce cuite et… c’est tout ! Pelée et croquée tiède, elle se déguste seule, ou bien sous forme de mousses, de yaourts, dans un dessert, en frites caramélisées, ou même en glaces.

Appelée « satsuma-imo »la variété japonaise de la patate douce possède une peau violette et une chair blanche.  Une fois cuitecelle-ci devient onctueuserévélant un petit goût sucré de châtaigne. Grâce à sa texture et à sa douceur, elle trouve toute sa place dans la  préparation de desserts sains et gourmands.

  • Pâtisseries participantes :

** « Tartes du Monde »rue Vanderkindere, 131, 1180 Uccle.

TartesDuMonde Alexandre Bibaut

« Tartes du Monde » : Mont blanc aux couleurs du cerisier japonais

** « Chouconout »av. Jean Volders, 46, 1060 Saint-Gilles & av. J. et P. Carsoel, 05, 1180 Uccle.

Chouconut Alexandre Bibaut

« Chouconout » : Saveur du Pacifique

** « Sasaki »av. des Franciscains, 10, 1150 Woluwe-Saint-Pierre.

Sasaki Alexandre Bibaut

« Sasaki » : Neige du Mont Fuji

** « Van Dender »Ch. de Louvain, 416, 1030 Schaerbeek.

Van DenderAlexandre Bibaut

« Van Dender » : Cake fondant

** « Forêt Noire », rue Jean-Baptiste Vanpé, 39, 1190 Forest.

Forêt Noire Alexandre Bibaut

« Forêt Noire » : Réconfort, version « healthy »

** « Boulangerie fine », rue des Minimes, 07, 1000 Bruxelles & rue Vanderkindere, 295, 1180 Uccle.

Boulangerie Fine Alexandre Bibaut

« Boulangerie Fine » : Fusion des saveurs en une bouchée

** « Callier »chaussée de Waterloo, 1251A, 1180 Uccle.

Callier Alexandre Bibaut

« Callier » : Croustillant japonais revisité à la pomme belge

** « Viage », boulevard Anspach, 30,1000 Bruxelles.

Viage Chill Alexandre Bibaut

« Viage » : Douceur aux couleurs du Japon

** « Sandrine & Yatto »av. Prékelinden, 79,1200 Woluwe-Saint-Lambert.

Sandrine&Yatto Alexandre Bibaut (1) 1

« Sandrine & Yatto » : Goût fumé associé au cacao

  • Concours :

Rendons-nous dans une des pâtisseries citéesdégustons leur spécialité (voir les illustrations ci-dessus) et répondons au questionnaireaccessible via ce site web https://satsumaimo.be/concours/

  • Prix à remporter :

** Un spa japonais « Atsukan », avec un massage pour 2 personnes, au « Jam Hotel ».

** Un repas pour 2 personnesau « Chez Kamo »

** Quatre entrées pour l’exposition immersive « Tokyo Art City », au « Viage ».

** Un set de 4 thés japonais « Iro Matcha »

Excellente dégustation et bonne chance !

Groupe 28

Et si vous souhaitez vivre intensément, avec des ses projections à 360°, l’ambiance de la capitale japonaise, le « Viage Digital Art Theatre » nous attend, à partir du mercredi 22 mars, avec son exposition immersive « Tokyo Art City »nous permettant d’apprécier ses paysages printaniers et animations urbaines typiquesdes cerisiers d’Ueno aux gratte-ciels de l’arrondissement de Shinjukuen passant par l’univers des onomatopéesdifférentes salles thématiques s’offrant, ensuite, à nous : une chambre rose bonbon, style Harajuku ; une « Mirror Room », aux mille lumières et une balançoire sise au milieu des cerisiers japonais, sans oublier l’epérience de réalité virtuelle.

Ouverture : les mercredis, jeudis & vendredis, de 12h à 18h, les samedis et dimanches, de 11h à 18h, les jours fériés et du lundi 01 jusqu’au vendredi 1 mai : de 10h à 18h. Prix d’entrée 13€ (10€, dès 65 ans, pour les étudiants, les enseignants & les membres d’un groupe de minimum 8 personnes / 8€, de 04 à 17 ans / 0€, pour les moins de 4 ans / pass famille {pour 3 personnes dont minimum 1 enfant & 1 adulte} : 10€ par personne).

Yves Calbert.

 

 

 

About Author