06/12/2022

CULTURE-MEDIA

La Culture en Belgique et dans le Nord de la France

67È « BRAFA » 2022, À « BRUSSELS EXPO », JUSQU’AU 26 JUIN

67È « BRAFA » 2022, À « BRUSSELS EXPO », JUSQU’AU 26 JUIN

Accueil » CULTURE-MEDIA » 67È « BRAFA » 2022, À « BRUSSELS EXPO », JUSQU’AU 26 JUIN

 

67È « BRAFA » 2022, À « BRUSSELS EXPO », JUSQU’AU 26 JUIN

Résultat de recherche d'images pour Fondation Roi Baudouin brafa photos

N’ayant pu être organisée, ni en 2021, ni fin janvier 2022, en raison de la crise saitaire, la « Brussels Art Fair » (« BRAFA ») – créée en 1956, à l’initiative de Charles Van Hove et de Mamy Wouters, alors respectivement Président et Vice-Présidente de la « Chambre des Antiquaires de Belgique » -, est l’une des plus anciennes et aussi l’une des plus prestigieuses foires d’art au monde.

Elle nous attend, jusqu’au dimanche 26 juin, au sein de sa nouvelle implantation de « Brussels Expo » à Laeken, sur le plateau du Heysel, face à l’ « Atomium », créé pour l’ « Exposition universelle », en 1958, les« Palais » qui acceuillent la « BRAFA »ayant été édifiésen style art décopour l’ « Exposition universelle », en 1935.

Dans ce cadre de prestige, nous découvrons des oeuvres haut de gamme – des antiquités à l’art moderne et contemporainen passant par les beaux-arts et le design – présentées par 115 galeries provenant de 3 continents (Amérique du NordAsie et Europe) et 15 pays (AllemagneAutriche,  Emirats Arabes Unis, Etats-Unis, Espagne, France, Hogrie, Japon, Luxembourg, Monaco, Pays-  BasRoyaume-UniSuisse et Belgique).
Résultat de recherche d'images pour Harold t'Kint de Roodenbeke photos
Harold t’Kint de Roodenbeke, président de la « BRAFA Art Fair » © Photo : Jessica Hilltout
Se réjouissant de la présence de nouvelles galeries, le Président de la « BRAFA », Harold t’Kint de Roodenbeketint à déclarer : « C’est avec plaisir que nous accueillons ces nouvelles galeries. Nous prenons chaque année le temps d’analyser les nouvelles candidatures afin d’apporter un mélange d’exposants fidèles et de nouveaux exposants, et de proposer de nouvelles spécialités comme l’art islamique de la ‘Galerie Kevorkian’. C’est ainsi que nous offrons une expérience inégalée aux collectionneurs, qui sont toujours curieux de connaître les tendances du marché de l’art. La ‘BRAFA’ n’est pas une simple foire d’art, c’est un voyage vers d’autres horizons, un lieu d’échanges et de rencontres. »

Image de Bruxelles, Arts Contemporains et Salon BRAFA 2022

       Diversité de styles, dans uneagréableatmospère © « BRAFA »

Côté international, nous notons la participation de deux nouvelles galeries suissessises à Genève. L’une, l’ « AV Modern & Contemporary », nous propose de l’art contemporain, alors que l’autre, la  « Galerie Latham », est présente avec des objets décoratifs du XXè et XXIè siècles. Nous venant d’Italie, nous avons la galerie milanaise « Cavagnis Lacerenza Fine Art », spécialisée en sculpture classique anciennesculpture européenne et objets d’art, ainsi que la « Galerie Barbara Bassi », basée à Cremona  spécialisée en bijoux anciens.

Présence, aussi, de deux galeries londoniennes la « Giammarco Cappuzzo Fine Art », spécialisée, depuis trois générations, en peinture des maîtres anciensde la période baroque du XVIIè siècle jusqu’au XIXe siècle, avec une expertise reconnue dans le domaine des tableaux d’élèves et disciples du Caravage; ainsi que la  « Gilden’s Art Gallery », qui nous propose des des œuvres sur papier d’Alexandre Calderde Sam Francis ou de Marc Chagall.

Trois nouvelles galeries parisiennes s’ajoutent au contingent français de la « BRAFA » : la« Galerie Kevorkian », spécialisée en archéologie de l’Orient ancien, en arts de l’Islam et de l’Inde, la« Galerie Dina Vierny », en art moderne et d’après-guerre, ainsi que la« Galerie La Forest Divonne », en art contemporain.

Covid-19 : face à la 5e vague, la Brafa se résigne à annuler son édition 2022

Pour les collectionneurs oneurs, mais aussi … en famille © Photo : Fabrice Debatty/ »Connaissance des Arts »

Pour ce qui concerne la Belgiquesix nouvelles galeries sont accueillies à la « BRAFA » :

  • « Collectors Gallery », sise au Sablon, qui, spécialisée dans les bijoux et objets d’artistes et designers des XXè et XXIè siècles, nous propose des œuvres d’art à porter, créées, entre autres, par Pol Bury Claude LalannePablo Picasso et Sophia Vari, ainsi qu’une importante collection de bijoux sculpturaux d’orfèvres belges.
  • « Thomas Deprez Fine Art » séduit les amateurs d’art belges fin-de-siècle, portant une attention particulière à la société d’avant-garde bruxelloise « Les XX » et, en Belgique, aux mouvements impressionnistes et symbolistes.
  • « Dei Bardi Art » réunit un éventail d’œuvres allant de sculptures du Moyen Âge jusqu’aux sculptures de la Renaissance, avec une prédilection pour celles en marbre et en pierre.
  • « Galerie Kraemer »associée à « Ars Belga », marie meubles et objets anciens (XVIIIe siècle) avec des œuvres modernes.
  • « MDZ Gallery » et « QG Gallery »deux galeries basées à Knokke, spécialisées en art d’après-guerre et art

Arne Quinze dévoile son jardin secret à MonsArne Quinze, au « BAM », à Mons © Oeuvres d’Art : Arne Quinze © Photo : « D.H. »/2021

Travaillant dans son atelier de Laetem Saint-Martin – un village de la Flandre-Orientale, sis au sud-est  de Gand – Arne Quinze (°1971) est l’invité d »honneur de la 67è « BRAFA ».

A l’occasion de son importante exposition, « My Secret Garden », au « Musée des Beaux-Arts »  (« BAM »), à Mons, en 2021, Arne Quinze nous confiait : « C’est dans mon jardin que je suis heureux, que je me sens vraiment à la maison. Le jour où nos villes auront trouvé leur équilibre comme l’a trouvé ce jardin diversifié, alors nous aurons des villes humaines. La nature, c’est la force dans la fragilitéla fragilité dans la force. Quand je peins, c’est tout cela que je veux capturer. »

« The Passenger » (oct. 2015-avr. 2021) © Arne Quinze

« J’ai passé mon enfance à la campagne, et mon premier mentor a été la nature. Quand j’étais jeune, je jouais beaucoup dehors, dans les champs, les prés et les bois environnants. Mon quotidien était ponctué de nouveautés. Les insectes, les plantes, la campagne, tout cela a nourri mon imagination. Bienvenue dans mon monde. Poussé par la force de la nature et avec l’envie de créer un avenir coloré et diversifié. »

Par ailleurs, comme à son habitude, la « BRAFA », nous propose, sur le stand de la « Fondation Roi Baudouin », chaque jour à 16h, une série de Conférences (entrée libre) :

  • dimanche 19 : « Art Talk, donné par Arne Quinze » (en néerlandais & français), avec l’artiste Koen Van den Broek et Xavier Roland, directeur du « Musée des Beaux-Arts » de Mons
  • mardi 21 : « 200 Ans d’Egyptologie (1822-1922), une Rétrospective de la Contribution belge »  (en néerlandais) par le Dr. Luc LimmeDirecteur de l’ « Association égyptologique Reine Élisabeth »
  • mecredi 22 : « Comment collectionner l’Art contemporain » (en anglais), une table ronde, animée par Hubert d’Urseldirecteur Benelux de « The Fine Art Group », avec la participation de Rodolphe Janssen (propriétaire de la « Galerie Rodolphe Janssen« ), Morgan Long (directrice générale de  « The Fine Art Group »), Benedicte Goesaert (agent de liaison artistiquecuratricesuccession  Philippe Van Snick) et Frédéric de Goldschmidt (collectionneurfondateur de « Cloud Seven »).
  • jeudi 23 : « Collectionneuses Rotschild, Mécènes et Donatrices d’Exception » (en français), par  Pauline Prévost-Marcilhacy (docteure en histoire de l’artmaître de conférences à l’Université de Lille et spécialiste des collections de la famille Rothschild) et Fanny Moens (conservatrice du « Musée des Beaux-Arts » de Liège)
  • vendredi 24 : « Musée des Beaux-Arts d’Anvers, une nouvelle Présentation de la Collection pour un nouveau Musée, par le Dr. Herwig Todts, conservateur senior d’ « Ensor et les Modernes »,  « Musée des Beaux-Arts » d’Anvers
  • samedi 25 : « Le Prêt d’Oeuvres d’Art : la Pierre angulaire des Echanges culturels » (en français), une table ronde, avec des spécialistes du marché de l’art, animée par Corinne Boulangier (« Corporate Innovation Manager », à la « RTBF »), avec la participation de Nicolas Lemmens (directeur de « Nicolas Lemmens Studio »), Edward Mitterrand (Art Advisor, « Cramer Mitterrand Art Advisory »), Jérôme Merz (General Manager« Art Shippers »), Michel Draguet (directeur des  « Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique ») et Eric Hemeleers (Chief Executive Officer d’ « Eeckman Art & Insurance »)

BRAFA ART FAIR

Laissons un mot de conclusion à Beatrix BourdonManaging Director de la « BRAFA » : « Il y a une vingtaine d’années, il n’y avait pas d’art contemporain à la foire ni d’art tribal ni de bande dessinée. Nous avons toujours été attentifs à l’évolution du marché tout en gardant les pieds sur terre. En étant trop à la mode ou dans les tendances, il y a un risque d’être très vite démodé. Le plus important, c’est de conserver les valeurs de la Foire : la qualité et l’authenticité des œuvres, la diversité des styles et des époques, une  atmosphère agréable, et une organisation impeccable. »
Ouverture : du dimanche 19 jusqu’au dimanche 26 jui, de 11h à 19h. Nocturne : jeudi 23 juin, jusqu’à 22h. Prix d’entrée : 25€ (10€, de 16 à 25 ans / 0€, pour les moins de 16 ans).

 

Yves Calbert.