CULTURE-MEDIA.BE

Média de la Culture en Belgique et dans le Nord de la France

LE CARNAVAL DES ANIMAUX », AU « CIRQUE ROYAL », DU 07 AU 10 MARS

LE CARNAVAL DES ANIMAUX », AU « CIRQUE ROYAL », DU 07 AU 10 MARS

Accueil » Home-CULTURE-MEDIA » LE CARNAVAL DES ANIMAUX », AU « CIRQUE ROYAL », DU 07 AU 10 MARS

LE CARNAVAL DES ANIMAUX », AU « CIRQUE ROYAL », DU 07 AU 10 MARS

© « Luc Petit Création »

« Le classique n’est pas une musique sacrée, c’est une sacrée musique ! Voilà mon mantra, mon fil conducteur lorsque j’écris autour d’œuvres musicales à destination d’un public familial », déclara le comédien Bruno Coppens (°Tournai/ 1960), auteur du texte du spectacle familial « Le Carnaval des Animaux » créé par Luc Petit (°Tournai/1962), qui nous confie qu’il s’agit d’ « Un spectacle pour tous qui marque les esprits et les sens par son audace, sa créativité et sa fantaisie »

"Le Carnaval des animaux" de Camille Saint-Saëns à la Salle philharmonique de Liège

Un miroir géant au coeur de la scénographie © « Luc Petit Création » © Photo : J-M Schneider

Saint-Saës en hologramme © « Luc Petit Création » © Photo : S. Chapelle/ »info-lux »

De son côté, Bruno Coppens confia, au micro de François Caudron, pour la « RTBF » « La partition croise de nombreux univers musicaux. C’est en compagnie du chat de ‘Pierre et le loup’, de Sergueï Prokofiev (Sergueï Sergueïevitch Prokofiev/1891-1953/ndlrque le lion du  » Carnaval des animaux », de  Saint Saëns, tente de sauver en musique l’intégralité du règne animal. S’immiscent dans le spectacle, le jazz des ‘Aristochats’les envolées lyriques de ‘ Papageno’ (personnage de l’opéra ‘La Flûte enchantée’, de Wolfgang Amadeus Mozar {1756-1791}/ ndlr) et la profonde noirceur du loup de ‘Pierre et le Loup’. »

© « Luc Petit Création » © Photo : S. Chapelle/ »info-lux »

© « Luc Petit Création » © Photo : S. Chapelle/« info-lux »

Un an après son immense succès à la « Salle Philharmonique »à Liège, avec 20 représentations archi-complètes, ce spectacle s’installe au « Cirque Royal », à Bruxelles, pour neuf représentationsdu 07 jusqu’au 10 mars. Autour de l’œuvre musicale (1886) de Charles Camille Saint-Saëns (1835-1921), les  enfants, aussi bien que les adultes, retrouveront toute la magie de ce « Carnaval des Animaux »mettant en scèneautour de Bruno Coppensune bonne trentaine d’acrobates, de chanteurs, de danseurs, de marionnettistes …, avec les effets spéciaux de la « video mapping »accompagnés par les  musiciens de l’ « OPRL » (« Orchestre Philarmonique Royal de Liège »), trois animateurs de « RTL TVI »Sandrine Dans, Luc Gilson & Jean-Michel Zeccaqui prêteront leurs voix aux personnages du chatde Saint-Saëns & du loup.

© « Luc Petit Création » © Photo : S. Chapelle/« info-lux »

© « Luc Petit Création » © Photo : S. Chapelle/« info-lux »

Avant que ne commence le spectaclehuit petites souris animent l’avant-scènen’hésitant pas à déambuler joyeusement dans les allées de la salle.

© « Luc Petit Création » © Photo : S. Chapelle/« info-lux »

La présentation de ces 90 minutes de bonheur est confiée au roi des animaux, le lioninterprété par Bruno Coppens « himself », qui n’hésitera pas à inviter, sur scène, deux dragons chinoisvenant du fond de la salle, une maman éléphant et son petit, …, voire même des représentants d’un impressionnant  monde aquatiquedes poissons à une pieuvreen passant, venues du public, par d’incroyables méduses.

Un impressionnant monde aquatique © « Luc Petit Création » © Photo : S. Chapelle/« info-lux »

Un impressionnant monde aquatique © « Luc Petit Création » © Photo : S. Chapelle/« info-lux »

LE CARNAVAL DES ANIMAUX | Les Nocturnales

Un impressionnant monde aquatique © « Luc Petit Création » © Photo : « Nocturnales »

Un impressionnant monde aquatique © « Luc Petit Création » © Photo : « Nocturnales »

Quelques 130 costumescertains dignes du célèbre Carnaval de Venise, sont portés par nombre de comédiens, accompagnés par dix musiciens de l’ « OPRL »Luc Petit ayant déclaré les concernant : « L’idéal dans un tel spectacle serait d’avoir une adéquation parfaite entre musiciens, acteurs et danseurs. Je suis ravi de faire participer les musiciens qui acceptent de s’amuser et de se mettre en scène. Je ne peux pas ne voir en eux que des instrumentistes assis sur une chaise … »

© « Luc Petit Création » © Photo : S. Chapelle/« info-lux »

© « Luc Petit Création » © Photo : S. Chapelle/« info-lux »

… Et de fait, nous avons vu, chose unique en musique classique, les dix musiciens se lever, lors du final, interprétant un pas de danse, avec les comédiens, sur un air de « Carnaval à Rio »Daniel Weissmannle directeur général de l’ « OPRL », se réjouissant qu’un tel spectacle puisse rajeunir son public.

©

© « Luc Petit Création » © Photo : « Nocturnales »

© « Luc Petit Création » © Photo : « Nocturnales »

Plus généralement, Bruno Coppens confia à notre collègue Stéphane Dado « Il m’a semblé aussi important d’être en interaction avec le public, de casser ce que l’on nomme au théâtre le quatrième mur. Le spectacle est dès lors aussi joué dans la salle, aux côtés des spectateurs. Enfin, il m’a paru important de changer l’idée que l’on se fait du ‘Carnaval des Animaux’, car il s’agit moins d’une œuvre pour les enfants que d’un spectacle à l’attention des adultes, dans lequel les enfants retrouvent leur propre imaginaire. C’est important de le rappeler car cela implique, pour moi, une écriture qui n’est pas la même que celle imaginée dans le cadre de représentations pour les enfants.

Bruno Coppen incarne le lion et devient le narrateur de ce "Carnaval des animaux" plein de vie et de magie qui se jouera au Cirque du soleil du 7 au 10 mars 2024.

Bruno Coppens, le narrateur © « Luc Petit Création » © Photo : J.-M. Schneider

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est cirque_4_avec_lion_de_cote.jpg

© « Luc Petit Création » © Photo : S. Chapelle/« info-lux »

Véritable alchimiste des arts de la scène, alliant toutes les disciplines et les moyens techniques les plus innovants, afin de présenter des atmosphères surprenantes, toujours au service de sa démarche artistique et humaine, Luc Petit, grâce, au centre de cette mise en scèneà un miroir géant, qui – tout en réfléchissant les 16 tableaux de ce spectacle haut en couleurs – nous permet de voir et d’entendre le créateur original, en 1886, de ce formidable bestiaire,  le compositeur français Charles Camille Saint-Saënsauteur de douze opéras. Ainsi, ce dernier pu agrémenter le  « Mardi Gras » d’un ami violoncelliste, ce qui est bien de saison en ce congé scolaire autrefois nommé « Congé du Mardi-Gras ».

© « Luc Petit Création » © Photo : S. Chapelle/« info-lux »

© « Luc Petit Création » © Photo : « Nocturnales »

Ayant mis en scène le présent « Carnaval des Animaux »Luc Petit déclara : « C’est d’abord le mélange des disciplines : le cirqueles costumesla danse, les lumièresla musique, autrement dit, tout ce qui compose mon imaginaire en général. C’est devenu une sorte de signature que les spectateurs reconnaissent. Il y a, aussi, beaucoup de travail audiovisuel, avec des projections reflétées dans le miroir. Comme je suis réalisateur de cinéma à la base, j’ai la capacité de gérer ces différentes situations qui font penser davantage à un tournage de film qu’à du théâtre traditionnel. »

© « Luc Petit Création » © Photo : « Nocturnales »

© « Luc Petit Création » © Photo : S. Chapelle/« info-lux »

Et d’ajouter : « C’est comme du dessin animé avec du réel en même temps. Ce sont 20 danseurs sur scène, des costumes d’animaux époustouflants, des musiciens et des marionnettistes qui arrivent à faire sortir un éléphant de 2 mètres de haut dans un décor composé d’ un miroir de 8m de haut et 6m de long, dans lequel sont projetés le reflet des danseurs, des musiciens et des images projetées au sol. »

© « Luc Petit Création » © Photo : Christelle Anceau

LE CARNAVAL DES ANIMAUX | Les Nocturnales

© « Luc Petit Création » © Ph. : « Nocturnales 

 

Laissons-nous donc être entraînés dans un tourbillon d’images et de sonorités, une fantaisie zoologique à couper le souffle, un véritable défilé carnavalesque, rythmé par les notes enchanteresses de Saint-Saëns.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est R.7ca38188cd82c6e3984a0bafbc1d88b3

Le lion au centre du « Carnaval des Animaux » © « Luc Petit Création » © Ph. : « Nocturnales »

« Le public est ébloui et l’ingéniosité de la mise en scène, avec ses effets de miroir géant incliné, réalise les miracles espérés. Tant et si bien que l’on se demande comment on va pouvoir s’en passer dorénavant … », écrit Laurence Bertel, pour « La Libre ».

© « Luc Petit Création » © Photo : « Nocturnales »

Soulignons que le mardi 24 janvier 2023, Luc Petit reçutà Bruxellesen présence du premier ministre, Alexander De Croo, le titre de « Leader wallon de l’Année 2022 »récompensant l’ensemble de sa carrière, alors que le 17 septembre 2022, il reçut, à Jambes-Namurdes mains du Ministre-Président de la Wallonie, Elio Di Rupole grade de « Chevalier du Mérite Wallon »attribué pour son travail de valorisation du Patrimoine régional.

Luc Petit.

Luc Petit fait « Chevalier du Mérite Wallon », à Jambes-Namur/2022 © Ph. : « RTBF »

En 2015, pour son spectacle « Inferno », créé à l’occasion du bicentenaire de la « Bataille de Waterloo», dirigeant alors quelques 300 reconstituteurs, 250 artistes et musiciens, sans oublier une cinquantaine de chevaux, il se vit offrir huit Prix à l’ « EuBEA » (« European Best Event Awards »de Séville, dont ceux de « meilleur Evénement culturel » et de « meilleur Evénement de Commémoration », lui qui assuraà Abu Dhabi, la gestion du casting d’une production de Franco Dragone (1952-2022), pour qui il mit en scène une « Disney Cinema Parade », à Paris ; participant à la création du show de Céline Dionà Las Végas ; ainsi qu’au spectacle « The House of Dancing Water »en Chine, dans l’ancienne colonie portugaise de Macao. A noter, enfin, que pour une édition annuelle de « Décrocher la Lune »à La Louvière, Luc Petit obtint, à Los Angelesun Prix, pour « avoir atteint le plus haut niveau d’excellence en matière de spectacles d’envergure. »

Le Château de Beloeil, Résidence des Princesse et Prince de Ligne

Revenons à 2024, en nous fixant rendez-vous dans le Parc du Château de Beloeil, pour « Le Tour du Monde en 80 Jours », le prochain spectacle  des  « Nocturnales », créé par Luc Petitdu jeudi 25 juillet jusqu’au dimanche 18 août, à 19h, 19h45, 20h30 ou 21h15. Prix réduits en prévente, jusqu’au lundi 26 février inclus : 24€50 (18€50, de 04 à 12 ans.

© « Luc Petit Création »

Synopsis :  « Avec Luc Petit sur les traces du flegmatique Phileas Fogg, de l’excentrique Passepartout et de toute une troupe d’artistes, pour une virée exotique à travers les continents. Le temps d’une nuit d’été, défiez les étoiles filantes pour une haletante course autour du monde : un fabuleux voyage où l’on frissonne au vent de l’aventure et dont on revient les yeux emplis de rêves. Une intrigue où vibreront le souffle de l’épopée, le feu et l’effroi, la magie des artifices, les pièges et les coups du sort, le tout en costumes belle époque et en compagnie des animaux les plus fantastiques de la planète ! Rendez-vous en terres inconnues, au cœur des déserts brûlants et de la jungle profonde, sur les cimes vertigineuses des montagnes rocheuses ou l’infini des océans … »

© « Luc Petit Création »

9 Représentations : le jeudi 07 et le vendredi 08, à 17h & 20h15, le samedi 09, à 11h30, 15h & 20h15, le dimanche 10, à 11h15 & 15h. Contacts :  info@nocturnales.be, 02/616.45.29 & 0470/92.42.29Site web : http://www.nocturnales.be.

Yves Calbert.

About Author