CULTURE-MEDIA.BE

Média de la Culture en Belgique et dans le Nord de la France

43È « ANIMA », À IXELLES, DU 23 FÉVRIER AU 03 MARS

43È « ANIMA », À IXELLES, DU 23 FÉVRIER AU 03 MARS

Accueil » Home-CULTURE-MEDIA » 43È « ANIMA », À IXELLES, DU 23 FÉVRIER AU 03 MARS

43È « ANIMA », À IXELLES, DU 23 FÉVRIER AU 03 MARS

© « Anima » © Illustration : Cyril Pedrosa

La 43è édition d’ « Anima »du 23 février jusqu’au 03 mars, nous proposera plus de 120 séancesau « Centre culturel Flagey », à Ixelles, l’affiche de ce prestigieux « Festival international du Film d’Animation » étant l’oeuvre d’un auteur de bandes dessinées français, Cyril Pedrosa Poitiers/1972), qui, diplômé de l’ « École des Gobelins »à Paris, fit ses premières arme comme animateur et intervalliste, chez « Disney France » collaborant aux longs-métrages « Le Bossu de Notre-Dame » & « Hercule ».

Lors de sa précédente édition« Anima » a enregistré 44 séances « sold out »une augmentation de 16 % de la fréquentation à Ixelles (près de 28.000 entrées) et de 58 % en décentralisation (15.000 entrées). Quant au nombre d’accréditations il a franchi le seuil des 1.000affichant une progression de 20 %.

L’offre cinématographique animée ayant atteint des pics sans précédent, « Anima » a dû faire un choix parmi plus d’une centaine de longs métrages reçus cette année, ainsi que parmi 105 courts-métarges belges, et plus de 1500 courts internationaux. Soulignons que la qualité et la quantité des films est, en partie, due aux avancées technologiques du jeu vidéo et de l’intelligence artificielledes sujets qui seront abondamment débattus lors des rencontres professionnelles du Festival.

« Anima », en 2024, présentera 29 longs-métrages tous publics confondus (16 pour adultes & 13 pour enfants), dont 18 en avant-premières (pour les enfants &11 pour les adultes). Du côté des courts-métrages, 260 films seront proposésà plusieurs reprisesen 30 séancesprogrammées, notamment, dans sa nouvelle sallele « Marni », ce qui permet une augmentation de la programmation d’environ 15%, ceci pour pouvoir montrer plus de films, afin de pouvoir  satisfaire toujours plus de spectateurs !

* En « Gala d’Ouverture », en présence du réalisateur, Jérémie Périn, nous découvrirons, le vendredi 23 février :

*** « Mars Express  » (Jérémie Périn/France/2023/85′)

« Mars Express » (Jérémie Périn)

Synopsis : « En l’an 2200, Aline Ruby, détective privée obstinée, et Carlos Rivera son partenaire androïde sont embauchés par un riche homme d’affaires afin de capturer sur Terre une célèbre hackeuse … »

Avis de la presse :

* par Sébastien Ors, pour « Télé 2 Semaines » : « Ce film d’animation doté d’un casting de voix hors pair brode une intrigue aux ramifications surprenantes, dont la portée existentielle sidère autant que ses époustouflantes scènes d’action. »

* par Guillemette Odicino, pour « Télérama » : « Visuellement superbe, le film use d’un réalisme épuré qui brouille sans cesse les pistes entre humains et robots, partageant le même humour au milieu de la mitraille. Jérémie Périn impose, par sa science de l’animation, un épique cyberpolar, qui finit sur un bouleversant exode et par deux questions. C’est quoi être un robot ? Et, en miroir, c’est quoi être humain ? »

* « Azilis Briend, pour « L’Obs » : « Après sa série à succès « Lastman », Jérémie Périn réussit à trouver le parfait équilibre entre divertissement et réflexion, à travers un univers futuriste à l’environnement glauque mais visuellement splendide. »

* Pour le « Gala de Clôture », après la proclamation du palmarès, nous pourrons voir :

*** « Blue Giant » (Yuzuru Tachikawa/Japon/2024/120’/ce film étant l’adaptation de mangas de Shinichi Ishizuka)

« Blue Giant » (Yuzuru Tachikawa)

Synopsis : « La vie de Dai Miyamoto change lorsqu’il découvre le jazz. Il se met alors au saxophone et s’entraîne tous les jours. Il quitte Sendai, sa ville natale, pour poursuivre sa carrière musicale à Tokyo avec l’aide de son ami Shunji. Jouant avec passion, Dai arrive un jour à convaincre le talentueux pianiste Yukinori de monter un groupe avec lui. Accompagné de Shunji qui débute à la batterie, ils forment le trio ‘Jass’. Au fil des concerts, ils se rapprochent de leur but : se produire au ‘So Blue’, le club de jazz le plus célèbre du Japon, avec l’espoir de changer à jamais le monde du jazz … »

* Longs-Métrages en compétition :

*** « Adam change lentement » (Joël Vaudreuil/Canada/2023/96′)

« Adam change lentement » (Joël Vaudreuil)

Synopsis : « Adam est un adolescent de 15 ans qui a l’étrange particularité d’avoir un corps qui se modifie en fonction des moqueries et des commentaires négatifs qu’il subit de son entourage. L’accumulation de ces changements physiques ne fait qu’ajouter une couche de complexité à celles déjà présentes dans sa vie … »

*** « Art College 1994 » (Liú Jiàn/Canada/2023/118′)

« Art College 1994 » (Liú Jiàn)

Synopsis « Campus de l’ ‘Académie des Arts’ de Chine, 1994. Dans un contexte d’ouverture du pays au monde occidental, un groupe d’étudiants découvre peu à peu la vie d’adulte où amours et amitiés se confrontent aux grands idéaux et ambitions personnelles. Perdus entre tradition et modernité, ces jeunes gens vont devoir décider qui ils souhaitent devenir … »

*** « Deep Sea » (Tian Xiaopeng/Canada/2023/112′)

« Deep Sea » (Tian Xiaopeng)

Synopsis : « Shenxiu, une fillette de 10 ans, est aspirée dans les profondeurs marines durant une croisière familiale. Elle découvre l’univers fantastique des abysses, un monde inconnu peuplé d’incroyables créatures. Dans ce lieu mystérieux émerge le restaurant Deep Sea, dirigé par l’emblématique Capitaine Nanhe … »

*** « La Sirène » (Sepideh Farsi/France-Allemagne-Luxembourg-Belgique/2023/100’/film lauréat, en 2023, du « Prix de la meilleure Musique originale dans la Catégorie Longs-Métrages », au « Festival international du Film d’Animation d’Annecy »)

« La Sirène » (Sepideh Farsi)

Synopsis : « 1980, dans le sud de l’Iran. Les habitants d’Abadan résistent au siège des Irakiens. Il y a là Omid, 14 ans, qui a décidé de rester sur place chez son grand-père, en attendant le retour de son grand frère du front. Mais comment résister en temps de guerre sans prendre les armes ? Omid découvre alors un bateau abandonné dans le port d’Abadan. Aurait-il enfin trouvé le moyen de sauver ceux qu’il aime ? … »

*** « Sultana’s Dream » (Isabel Herguera/Espagne-Allemagne-Inde/2023/83′)

« Sultana’s Dream » (Isabel Herguera)

Synopsis « Inés, une artiste espagnole vivant en Inde, tombe par hasard sur ‘Le Rêve de la Sultane’, un récit de science-fiction écrit, en 1905, par Rokeya Hossain, dans lequel il décrit ‘Ladyland’, un pays utopique gouverné par les femmes. Fascinée par cette histoire, Inés entreprend un voyage à travers le pays à la recherche du seul endroit où les femmes peuvent vivre en paix … »

*** « The Peasants » (« La Jeune-Fille et les Paysans »/Hugh Welchman/Pologne-Serbie-Lituanie/2023/115’/ce film étant une adaptation du roman éponyme de Wladyslaw Reymont, lauréat du « Prix Nobel »/ce film combinant l’action avec plus de 40.000 peintures à l’huile faites à la main)

« La Jeune-Fille et les Paysans » (Hugh Welchman)

Synopsis : « Au XIXe siècle, dans un village polonais, la jeune Jagna, promise à un riche propriétaire terrien, se révolte. Elle prend son destin en main, rejette les traditions et bouleverse l’ordre établi. Commencent alors les saisons de la colère… Un film qui combine live action avec plus de 40 000 peintures à l’huile faites à la main … »

Courts-Métrages :

Après avoir visionné plus de 1.600 films inéditsle comité de sélection d’ « Anima » a retenu 172 courts, la compétition internationale (32 pays  représentés, dont 21 européens), comprenant 82 titrespour 24 nouveautés belges & 66 films hors compétitionqui composeront les différents programmes thématiques du présent Festival.

A noter que le Festival a décidé de ne pas faire de distinction entre les films faits avec les intelligences artificielles et ceux réalisés avec des techniques traditionnelles. Cela pour plusieurs raisons. Les intelligences artificielles sont parfois indétectables, car utilisées dans les étapes d’écriture du scénariodans les traductions des dialogues, ou dans les recherches graphiques. Lorsqu’elles sont très ostentatoires, elles nous intéressent pour leur nouveau langage cinématographiqueleur originalitéleur étrangeté et, avant tout, quand le résultat produit grâce à cela donne un film intéressant à tout point de vue.

Plusieurs grands thèmes se détachent, dont la science-fiction, sans oublier un regard sur les problématiques sociopolitiques de notre temps (inégalités sociales, progrès technologiques, vie professionnelle, crise écologique & identitaire), « Anima » nous proposant pas moins de 18 programmes de courts-métrages destinés au public adulteainsi que 6 prévus pour les enfants, répartis dans différentes catégories : « Best of Shorts », « C’est du Belge »,  « Documentaires animés »« Queer stories »« Nuit animée » , « Watch & Dance »« Women’s Perspective », …

Anima, le Festival International du Film d'Animation de Bruxelles © Gilles Moins

« Centre culturel Flagey » © « Anima » © Photo : Gilles Moins

– « Futuranima » :

Outre les projectionscomme chaque année « Anima » nous propose son programme « Futuranima », le rendez-vous à ne pas manquer pour le secteur et les écoles qui souhaitent participer activement à l’évolution du cinéma d’animation Au programme, des dizaines d’événements : « masterclasses »« making of »« meet the talents »« work in progress » , conférences, tables rondes, présentations de studiosquestions-réponses, …

« Furanima » © « Anima » © Photo : Gilles Moins

En outre, « Futuranima » accueillera de très nombreux talents internationaux pour des conférences exclusives, notamment avec Cyril Pedrosaauteur de l’affiche du 43è « Anima »Pablo Pico, compositeur et artiste & Michael Arndt, scénariste de « Toy Story 3 »film lauréat, en 2011, du « Prix du meilleur Film d’Animation »aux « BAFTA Awards »au « Golden Globe » & aux « Oscar® ».

Education au Cinéma © « Anima » © Photos : Gilles Moins/2023

Venant d’évoquer les « Oscar® »soulignons que, depuis 2014, « Anima » est reconnu comme festival qualifiant pour les « Oscar® »Ainsi, outre les prix  et dotations accordésle film qui sera le lauréat du « Grand Prix » 2024 recevra un premier ticket dans la course à la précieuse statuette.

Salle comble à « Flagey » © « Anima » © Photo : Gilles Moins/2023

Prix par séance : 8€50 (7€50, pour les étudiants de moins de 26 ans, les demandeurs d’emploi, les membres de la « Ligue des Familles » & du  « Gezinsbond », ainsi que dès 65 ans) / 6€50, pour les moins de 12 ans). Prix du Passeport (nominatif, incluant tous les films, les conférences et la nuit animée, mais pas les « masterclasses ») : 75€Prix du Pass 5 Entrées (5 séances au choix) : 32€Prix d’accès à la nuit animée : 18€Prix d’accès à la Soirée Queer : 10€Prix d’accès aux « masterclasses » de Michael Arndt ou de Pablo Pico : 25€ (20€, pour les étudiants de moins de 26 ans). Prix pour la participation à l’atelier « ZoroBabel » (pour les enfants de 6 à 12 ans) : 4€Prix par enfant de moins de 12 ans, pour groupes de minimum 10 enfants (séances aux « Studios 4 & 5 », à « Flagey », à 10h30, 14h, 16h30 & 17h15, ainsi qu’au « Marni », à 13h45 et 16h) : 5€Contacts : 02/502.70.11  & info@folioscope.be. Site web : https://animafestival.be/fr.

Gala de Clôture à « Flagey » © « Anima » © Photo : Gilles Moins/2023

De tous les Festivals de Cinéma existant en Belgique« Anima » est, assurément, celui qui connait le plus de décentralisation, ainsi, sans pouvoir donner le détail des différentes dates et programmations, soulignons que ce  » Festival international du film d’Animation de Bruxelles » – créé en 1982 par Philippe Allard Philippe Moins et André Pint – sera présent à Antwerpen (« De Cinema »/www.decinema.be), Charleroi (« Quai 10 »/www.quai10.be), Durbuy (« Centre Culturel de Durbuy »/www.cdcdurbuy.be), Gent (« Sphinx Cinema »/www.shynx-cinema.be), Ixelles (« Bibliothèque Sans Souci »/ www.elsene.bibliotheek.be), Leuven (« Cinema Zed »/www.cinemazed.be), Liège (« Churchill »« Le Parc » & « Sauvenière »/www.grignoux.be), Mons  (« Plaza Arthouse Cinema« /(www.plaza-art.be), Namur (« Caméo »/www.grignoux.be) & Rochefort (« Centre culturel »/www.ccrochefort.be).

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est anima_24_11_atelier_enfants_moins.jpeg

Atelier pour enfants © « Anima » © Photos : Gilles Moins/2023

Toujours plus actif pour les enfants de 05-11 ans« Anima » leur propose une séance de 7 courts-métrages (de 3’15 à 12’30 par film), à Forest (« QC Ten Weyngaert »/www.tenweyngaert.be)Genk (« Euroscoop- C-Mine 1 »http://www.euroscoop.be/genk), Liège (« Churchill »« Le Parc » &  « Sauvenière »/www.grignoux.be) & Wavre (« La Sucrerie »/ http://www.lasucreriewavre.be).

Yves Calbert.

About Author